ASSASSIN'S CREED - ORIGINS
Suggestions
UN AC D'EXCEPTION !
wizzy le Nerd Après deux années de repos bien méritées, la série des AC prend un nouvel envol avec Origins. Ici, il est question des origines de la Confrérie. On découvre l’Égypte Antique, immense, et Bayek, protecteur des Pharaons, qui souhaite se venger en tuant un à un les membres d'un ordre secret. La formule connue, mélange d'infiltration et d'action, est ici magnifiée. En lorgnant sur Witcher III, AC s'est transformé en un véritable RPG avec des quêtes variées qui s'enchaînent à la perfection, un inventaire complet et un levelling débridé. La carte est juste extraordinaire : à la fois gigantesque et vivante, offrant de splendides panoramas. Il y a tant à faire. On pourra s'infiltrer dans une garnison avec Senu, l'aigle qui nous assiste pour débusquer les ennemis ou chasser les crocros et les hippopos sur les bords du Nil. On pourra cavaler sur les dunes pour dénicher un repaire de brigands, descendre dans un sombre tombeau pour y découvrir de merveilleux trésors ou bien escalader une Pyramide pour le vertige que cela procure. Soutenu par une histoire bourrée de surprises et de rencontres, il y a tant à découvrir, tellement d'heures de jeu devant soi qu'on ne peut que s'incliner.
OUI !
Dunst Petite précision avant de commencer, je suis fan d’Égypte antique : depuis petite, j'ai lu quantité d'ouvrages sur le sujet, et quand j'étais enfant je voulais être égyptologue. J'avais même un puzzle 3D de pyramide que j'ai fini. Du coup, cet AC, c'était un peut tout ou rien : avant de l'avoir j'étais partagée entre excitation, attente démesurée et peur de l'échec ... et ce fut la claque ! Pour moi, on est dans la catégorie du chef d’œuvre vidéoludique. L'univers est une merveille, bourré de détail, de références, d'explications, de textes tous plus intéressants les uns que les autres, et avec une fluidité qui ne laisse pas de temps de latence in game. La prise en main du jeu est un peu laborieuse au départ (sérieux, taper avec les gâchettes, c'est pas naturel), mais au final très efficace une fois maîtrisée, et qui laisse une grande marge de manœuvre quant à notre style de jeu. L'aigle est la bonne idée (cheatée ?) du jeu. Et surtout il y a l'histoire : pas la méta-histoire, tout le monde s'en fout dans les AC, mais l'histoire de notre personnage. Épique, rythmée, imprévisible et surtout avec une fin qui m'a totalement comblée. Alors il faut absolument y jouer !
OUI !
Twinsen Threepwood Après 10 ans de sorties annuelles ininterrompues, la licence AC est en crise, après les échecs successifs d'Unity et Syndicate. Les joueurs sont rincés, les développeurs aussi. Forcée au repos, la série prend le temps de son retour, et soigne enfin son nouvel épisode, avec un semi-reboot maitrisé d'un bout à l'autre. Des déserts arides aux luxuriantes vallées du Nil, Origins propose une aire de jeu à l'étendue vertigineuse, dotée d'une D.A et d'une technique enfin irréprochables. De beaux emprunts à Witcher et Dark Souls dans le système de quête et le move-set des combats ; une orientation RPGiste bienvenue ; et surtout, une histoire ENFIN bien écrite. Rythmée, très bien mise en scène et souvent touchante, la narration amène de très beaux échanges, notamment avec les cibles, rappelant la philosophie de l'ère Altair. La bande-son se renouvelle également, dans une réverbération ésotérique aussi déstabilisante que réussie. Petit défaut : attention à la progression, parfois interrompue et cassée dans son rythme par un leveling mal amené. L'aventure aussi s'avère plus à échelle humaine qu'Odyssey et pose ses éléments avec mesure et sagesse. A mes yeux, le meilleur épisode. Bravo !
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software