GOLDENEYE 007
Suggestions
OUI !
BustaJa Les jeux dits "à licence" sont généralement mauvais. Mais heureusement, des exceptions sont possibles. Il faut dire que celui-là est exceptionnel : GoldenEye 007 est la libre adaptation du film du même nom, par un éditeur talentueux : RARE ! Eh oui, les créateurs du célèbre Donkey Kong Country sur SNES. Donc forcément, la qualité est présente : immersion totale dans l'univers du plus connu de tous les agents de sa majesté : Bond, James Bond. Les graphismes sont plutôt beaux mais sobres, réalistes en fait (je ne pense pas que St-Petersbourg fourmille de couleurs flashy, n'est-ce pas ?). L'univers de Bond est bien présent, avec ses gadgets s'il vous plait, et ses armes aussi (Walter PP7, AK47...) ! Le scénario suit celui du film sans trop coller parfaitement, et le mode multi-joueurs est incroyable et surtout fun ! Presque impossible de décoller les yeux de l'écran une fois le DeathMatch lancé ! Un jeu mythique qui restera dans les mémoires des possesseurs de Nintendo 64.
OUI !
Bowser L'agent secret le moins secret du monde envahit la N64 pour une aventure qui suit à la trace le film du même nom. Une fois le premier niveau commencé, je me suis pris une grosse claque : les textures sont belles, les visages sont réalistes, les armes sont variées, l'IA des ennemis est à couper le souffle (prenez le fameux PP7 silencieux pour que personne ne vous entende). Les niveaux sont immenses, variés, et sont reproduits à l'exactitude du film. Les 2 grosses nouveautés : la possibilité de prendre les armes de ses ennemis, une grande première ! Le sniper ; très jouissif de tirer sur la tête de loin ! GoldenEye peut se targuer d'avoir l'un des meilleurs modes multijoueurs de la N64 avec Mario Kart ! Les parties à plusieurs s'enchainent et sont vraiment fun : des niveaux comme le Complex ou Facility sont excellents et bien pensés ! Pour finir, GoldenEye est un jeu à avoir dans sa ludothèque, tant pour son mode solo que le multi joueurs ! Une (La ?) Référence !
OUI !
MitsuO JCT Ah là là ! Que dire du mythique Golden Eye, mis à part le fait que c'est un véritable chef d'œuvre ! Et c'est encore une fois l'éditeur anglais Rare que nous devons remercier pour nous avoir concocté une merveille pareille ! Mis à part Doom, jeu auquel je n'avais d'ailleurs pas accroché, GoldenEye sur N64 fut mon premier jeu en 3D vue subjective... et c'est aussi lui qui m'aura fait découvrir avec ardeur l'univers passionnant des FPS. Outre le fait que l'univers de James Bond est unique en son genre, le jeu en lui-même est doté d'une réalisation irréprochable : graphismes, ambiance sonore, animation et surtout jouabilité sont exempts de défauts. Les capacités techniques de la N64 sont parfaitement bien utilisées. Ces nombreux atouts ont fait de GoldenEye un jeu terriblement passionnant qui m'aura fait scotcher l'écran des heures et des heures entières sans décrocher... et ça, peu de titres disposent de suffisamment d'atouts pour y arriver ! Un exemple parfait de fun à l'état pur !
OUI !
Blondex Dans la liste de sortie des jeux N64, Goldeneye n'avait pas attiré l'attention dans un premier temps, aussi Nintendo ne crut pas au succès de ce jeu. Pas les joueurs, qui ont immédiatement vanté les qualités de Goldeneye : des graphismes fins, une musique digne d'un bon James Bond, un challenge excitant mêlant action et espionnage, et un mode multijoueurs d'une rare qualité tant il est complet. Alors aujourd'hui, que reste-t-il de Goldeneye ? De bons souvenirs, des dizaines d'heures à finir le jeu, puis à réussir les nombreux défis, sans oublier des parties de folies en multi ( ah les mines de proximité !! )... Mais il est toujours agréable de constater que le jeu a toujours conservé son charme, alors que des jeux plus récents ou plus anciens n'en ont pas ou plus. A bien des égards, Goldeneye a gagné son statut de jeu mythique en devenant le fondateur du FPS moderne. Le mélange réussi entre des essais ( comme le multi, que Rare n'envisageait pas au départ ), des audaces ( jusque là, les FPS s'appelaient "Doom-like" parce qu'ils étaient bourrins ) et un respect de la licence James Bond fait de Goldeneye un chef-d'oeuvre du jeu vidéo.
INOUBLIABLE
Twinsen Threepwood Sous ses petits airs de petit jeu sympa à licence prévu pour la sortie de la N64 face au mastodonte Mario 64, se cache en réalité un des meilleurs jeux de tous les temps. Réalisé par une toute petite équipe dont c'était le premier jeu, GoldenEye n'est pas que le meilleur FPS sur console, il est aussi le meilleur de l'Histoire. Doté d une réalisation technique et artistique exemplaire, reprenant le meilleur de la techno de l'époque, d"un level design encore aujourd'hui considéré comme la référence absolue, de contrôles parfaitement pensés pour le pad 64 (et n'enviant rien au passage au duo clavier souris), d'une durée de vie infinie et d'un multi de folie, et on obtient ainsi un mythe du jeu vidéo. Il y a tellement à dire sur les armes, les objectifs, la difficulté progressive, la musique, les références aux films et à toute une multitude d éléments majeurs qui constituent ce jeu que 1200 caractères ne suffiront jamais. Le mieux, c'est de l essayer. Sachez-le, vous êtes devant un des plus grands jeux vidéo de tous les temps.
OUI !
jumpman GoldenEye 007 fut sans doute l'un des tous meilleurs FPS auquel j'ai pu jouer ! Vous voici donc incarnant James Bond dans une aventure reprenant les grandes lignes du film éponyme. Et je dois bien admettre avoir retourné le jeu des dizaines de fois sans jamais me lasser. La raison ? Un gameplay permettant de faire le jeu de différentes façons. Ainsi, il était possible de jouer les guerriers, fonçant tel un Terminator sur les ennemis, où bien la jouer tout en finesse, tel un vrai agent secret. Il faut dire aussi que j'étais aidé par une IA pas très folichonne, il est vrai... Et puis, GoldenEye, c'est aussi des parties à 4 joueurs, avec les potes. Des parties multijoueurs aussi jouissives et funs qu'une bonne tranche de Mario Kart ! De plus, à l'époque, ce jeu proposait une réalisation propre, foisonnant de bonnes idées (comme la localisation des blessures !) et une ambiance très réussie. Bref, GoldenEye a été un grand moment vidéoludique pour moi, et un très gros jeu de la N64 ! Incontournable !!
OUI !
wizzy le Nerd Son PP7 à la main, 007, le célèbre agent secret de la couronne britannique, investit la Nintendo 64 pour pourrir les plans de domination mondiale d'un syndicat du crime. Le jeu reprend quelques éléments du film éponyme sorti en 1995, mais il n'est pas nécessaire de l'avoir vu tant le jeu se suffit à lui-même (je suis même tenté de dire que le jeu est meilleur que le film). Dans ce FPS en full 3D, on a la possibilité de viser où l'on veut, ce qui n'était pas le cas des vieux FPS style Doom. Les missions variées, comme celle de sauver un otage ou de ne pas tirer sur les scientifiques, nous obligeront à réfléchir un minimum avant de tirer dans le tas. Et jouer la carte de la discrétion à travers ces niveaux de plus en plus complexes est une option intéressante, et change du bourrinage intensif inhérent à ce type de jeu. Ce qui me plait le plus, c'est que la manette est particulièrement bien exploitée : tout paraît simple à faire. En résulte un confort de jeu immédiat qui, entre autres, permettra à des joueurs inexpérimentés de nous rejoindre pour des parties multi-joueurs endiablées. Car en plus d'être élégant, ce FPS assure en terme de fun.
OUI, MAIS...
Retro Kidz Mon premier FPS de ma vie, et je n'ai pas été déçu. Tout dedans est presque parfait : la musique, le gameplay, la difficulté croissante mais pas impossible. Un titre qui mérite de s'afficher parmi les plus grands classiques de la N64, sans aucun doute. Même aujourd'hui, je trouve que le jeu n'a pas mal vieilli. Grand titre à conseiller aux jeunes ! Cependant, je trouve que l'on est un peu trop gentils avec ce titre, sans doute la nostalgie et un déni flagrant chez nous. Tout d'abord, l'intelligence de nos ennemis proche de zéro, qui nous a permis de terminer certaines missions en agent 00 avec de la chance. Et aussi : c'est quoi ces visages ? Moi j'avais regardé le film avant de m'acheter le jeu, et je ne reconnaissais pas certains personnages. Heureusement que le jeu n'a rien à se reprocher sur tous les autres points, car ces visages très bizarres, c'était carrément du foutage de gueule pour moi à l'époque. Un "oui mais" pour ce non travail des visages et ces ennemis pas très futés.
LICENSE TO KILL
Guisbeu Que pourrais-je ajouter aux éloges de mes pairs pour ce chef-d'œuvre absolu de la N64, qui restera pour moi un des meilleurs FPS jamais réalisé, et qui a inspiré moult autres jeux par la suite ? Je me contenterai de souligner les points importants du soft pour moi. Premièrement, un mode solo qui, s'il respecte à peu près l'histoire du film, s'en affranchit avec intelligence pour permettre au joueur d'accomplir des objectifs secondaires sous forme de défis, incitant ainsi à compléter entièrement le jeu. Ensuite, un level design et une réalisation encore jamais vus sur console, avec une ergonomie des commandes géniale, qui n'a rien à envier au contrôle clavier + souris, standard de l'époque pour les FPS. Enfin et surtout, un mode multijoueurs incroyable, personnalisable à outrance ou presque, avec des niveaux magnifiques, et qui a fait le bonheur de mercredi après-midi entiers. Merci au développeurs pour cette perle "Rare" !
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux2Casino   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software