FINAL FANTASY VIII  
Suggestions
OUI, MAIS...
Destructor Quelle déception ! Quelle galère de finir cet épisode ! Je me suis ennuyé du début jusqu'à la fin de l'aventure ! Les développeurs ont voulu innover en remplaçant le système de magie, en retirant tout l'équipement des personnages au profit d'un approfondissement de l'interaction avec les invocations. Au final, on obtient des combats ennuyeux à souhait car beaucoup plus laborieux que d'habitude (devoir voler les ennemis en magie pour les avoir soi-même devient vite très lassant), on perd le plaisir à acheter de nouveaux équipements pour améliorer son personnage, car il n'a plus d'armure, d' accessoire etc. De plus, le scénario n'arrive pas à emballer l'aventure et, pour ne rien arranger, les personnages sont beaucoup moins charismatiques qu'à l'accoutumé ! Bref, un épisode à vite oublier tant il aurait pu être superbe (un sans faute pour la réalisation). A la place de cela, on a un potentiel gâché par des innovations mal orchestrées. Bien entendu, ce jugement n'engage que moi, et Dieu sait si cet épisode est controversé. Alors, avant toute chose, essayez-le pour vous faire votre propre avis.
OUI !
AlexSensei Après m'avoir offert le meilleur jeu auquel j'ai joué dans ma vie de gamer (Final Fantasy VII), j'attendais avec une immense impatience le nouveau bijou de Square. Et je ne fus pas déçu ! Parti sur la lancée de FFVII, en ce qui concerne la réalisation, Square s'envole ! Les scènes cinématiques sont dignes de films et les graphismes sont époustouflants. Les musiques sont belles, mais un peu fades par rapport aux autres FF (sauf pour celle d'intro, magnifique). Pour le gameplay, l'excellent "tour par tour" est toujours présent et le système d'évolution, comme à l'accoutumée, très prenant. Seul bémol : le vol de magie un peu répétitif à la longue. Enfin, la durée de vie est digne d'un vrai RPG ! Le scénario, sans être transcendant, est prenant, et le plaisir de faire évoluer ses persos intact. CONCLUSION : FFVIII est un très bon RPG, mais un FF en dessous des 2 merveilleux précédents volets.
OUI !
City Hunter Ce huitième épisode de Final Fantasy est assez controversé... Pour ma part, je l'ai adoré ! Le jeu commence par une cinématique d'introduction absolument magnifique, à mon goût la plus belle jamais réalisée. Certains ont reproché à Square d'avoir trop "humanisé" ses personnages, ça ne m'a pas du tout gêné, au contraire. J'ai beaucoup aimé l'univers futuriste de cet épisode et son côté plus "adulte" lui va très bien. Pour le reste c'est du Final Fantasy : graphismes superbes, musiques entraînantes, durée de vie conséquente... Bref, c'est pour moi un excellent jeu !
OUI, MAIS...
Clad Je crois que ce Final Fantasy est sans doute un des moins réussis de la série. Petit résumé : Squall fait partie d'un escadron militaire d'élite et se voit obligé de participer à un conflit dépassant les limites de l'imagination. Dans sa quête, il sera confronté à un rival acharné, une sorcière aux prodigieux pouvoirs, mais aussi à de biens étranges rêves. Je vais être franc avec vous, le scénario est d'une nullité, et dès le début, on a du mal à accrocher. Et en fin de compte, une fois le jeu terminé, on se dit que l'on aurait mieux fait de dépenser notre argent dans un autre jeu. Squaresoft nous a retiré la magie, l'armure, et le plaisir de voir notre personnage augmenter de niveau est inexistant. Il n'y a qu'une seul chose à retenir de ce jeu : les cinématiques, toujours aussi belles.
OUI !
la Fouine Chez Square, on adore le bouleversement et ça se voit ! FF8 adopte définitivement une démarche plus mature, plus sérieuse, autant dans le design que dans le scénario. Il a pour thème une histoire d'amour entre Squall (le héros) et Linoa (héroïne ou... bref, mieux vaut ne rien insinuer). Même si celle-ci parait au départ secondaire, elle prend rapidement une tournure de drama, qui n'est pas sûr de plaire à tout le monde. Bah oui, il faut du temps pour savoir apprécier ce FF car il tranche beaucoup trop avec l'univers fantaisiste des FF, c'est pour cette raison qu'il ne fait pas l'unanimité. Mais dès que l'on prend du recul pour apprécier cette histoire pour ce qu'elle est, la magie s'installe et on se surprend à rester bouche bée devant les cinématiques entre Squall et Linoa. FF8 est le premier FF à avoir une véritable chanson interprétée par une star nippone, ceci renforçant les sentiments qu'évoque ce FF. FF8 est en fait un des plus beaux thèmes sur l'amour qu'il nous est donné de voir tous arts confondus, mais il faut apprécier. Sinon, côté technique, il pourra rebuter par sa neutralité dans les graphismes mais aussi dans les menus (paraissant difficiles d'accès).
OUI, MAIS...
Onishisima Ce Final Fantasy est mon tout premier. Et j'avoue avoir été sacrément perturbé par une chose: le système d'associations de magie. Celui-ci est vraiment rebutant et compliqué, peu permissif, et il contraint à une parfaite gestion du stock de magie à tout moment. De même, je n'ai apprécié les invocations de G-Force (les chimères) que au tout début. Par la suite, celles-ci s'avèrent trop longues, et flinguent une bonne partie du temps alloué au jeu. Je ne vous parle même pas de l'invocation Orbital, qui une fois le turbo poussé au max, vous laisse le temps d'aller prendre un café ou autre. Bref, tout cela manque de rythme, et c'est bien dommage. Enfin, je ne suis pas fan de Squall, ni même de Linoa d'ailleurs, soi-disant le meilleur personnage créé par Nomura. Pas assez de charisme bon sang! Tout du moins, le scénario est fichtrement bien fichu, les décors très beaux, de même pour l'OST, les cinématiques sont à tomber, la durée de vie du jeu colossale. Aller récupérer toutes les G-Force s'avère être une véritable mission tant certaines sont ultra-puissantes ou bien protégées (ahaha, aller voler Orbital à Monarch...). Bref, un très bon FF, mais loin d'être le meilleur de la série.
OUI !
Wave Il était évident que succéder au septième épisode ne serait pas chose aisée, particulièrement en Europe où beaucoup d'amateurs de jeux de rôle ont débuté avec ce titre dont ils gardent précieusement le souvenir. Pourtant, s'il ne parviendra probablement pas à toucher avec autant d'ampleur son aîné, Final Fantasy VIII n'en est pas moins représentatif de l'infini talent de Square. S'il se dresse en véritable étendard de la série par le biais de son impressionnante vitrine technique et de son scénario aux penchants romantiques digne de louanges, celui-ci ne manque pas non plus de jouer le jeu de l'expérimentation. Ainsi, le système de magie, pour ne citer que lui parmi une multitudes d'idées, sera certes souvent décrié mais a le mérite d'oser l'innovation là où ses concurrents se reposent souvent sur des valeurs sûres. On saluera également la traduction française pour sa grande qualité et les efforts dont elle a fait l'objet.
JEU DETESTE DU DEBUT A LA FIN
twinsen threepwood Ah, Final Fantasy VIII... Quelle légendaire déception dans ma vie de gamer. Tout ou presque m'a ulcéré du début à la fin de ce jeu. Pourtant les choses commençaient bien : une démo japonaise avec une CG qui vous mettait une claque, une intro magnifique sur un thème d'Uematsu inoubliable et puis... Plus rien. Pendant 40 heures. 40 longues heures de purs supplices et d'ennui en ce qui me concerne. Je n'ai quasiment rien aimé dans ce FFVIII : ni le scénario poussif et ultra lourd dans son déroulement, ni ses personnages, niais et antipathiques au possible, ni sa musique, qui en dehors de deux ou trois thèmes fort réussis, m'a laissé pour le reste de marbre. Juste à peine 30 minutes sympathiques dans le passé au milieu du jeu et c'en était fini. Le système de combat m'a fortement ennuyé, le système de forge m'a franchement rebuté et enfin le fait de ne plus pouvoir explorer les villes à la fin du jeu m'a achevé. La direction artistique, c'est une affaire de goût, et là encore je n'ai pas du tout aimé ce choix 100 % futuriste sans une touche médiévale-fantastique. Reste un jeu avec du contenu qui a un univers qui peut plaire, mais ça n'a pas du tout été mon cas, à mon grand regret.
OUI !
Dunst Haaa, mon premier FF. Et forcément mon préféré vu que c'est le premier auquel j'ai joué. J'aime presque tout dans ce jeu, les personnages attachants (tous à leur manière, à part peut-être Linoa avec qui j'ai du mal, elle est juste cruche), l'histoire prenante et relativement fouillée servie par de magnifiques cinématiques et des musiques qui restent pour moi fantastiques. J'adore le système de combat qui peut se révéler très tactique, la gestion des magies par le vol demande de calculer bien à l'avance nos actions lors des combats les plus ardus, et les G-forces sont toutes géniales chacune dans leur style. Le monde est assez vaste pour être exploré pendant de nombreuses heures, on peut choisir en fonction de son humeur d'aller chasser les Chocobos ou les aliens, combattre les monstres les plus forts sur les îles dédiées, partir à la recherche de toutes les G-force, jouer aux cartes ou résoudre les sous-quêtes pour avoir l’intégralité de l'histoire. L'univers, à mi-chemin entre le fantasy et le futuriste, m'a beaucoup marquée et émerveillée. La partie finale (CD 4) dans un immense manoir est très immersive avec son ambiance et ses monstres qui seront presque tous un défi.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux2Casino   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software