SHENMUE
Suggestions
OUI !
Destructor Shenmue est un des jeux les plus marquants depuis l'arrivée des 128-Bits sur le marché. C'est une œuvre unique, superbe, qui a elle seule justifie l'achat de la Dreamcast. Le jeu est d'une réalisation exceptionnelle et les musiques sont superbes. L'aventure est palpitante, avec un scénario accrocheur et bien ficelé. On se croirait presque dans la vraie vie : on travaille, on gagne sa vie, on mange, on dort : c'est de l'inédit ! Seule la durée de vie m'a déçu : 22 heures seulement pour le terminer, mais évidement la fin est très frustrante puisque le scénario se poursuit dans Shenmue 2... Si les 4 parties avaient été en une seule, Shenmue aurait était doté d'une durée de vie bien plus costaud et n'aurait eu aucun défaut.
OUI !
MitsuO JCT Shenmue ! A coup sur, ce nom éveille à chaque fois qu'il est prononcé d'intenses sensations, de merveilleux souvenirs... Une véritable révolution dans l'univers vidéoludique, manquant cruellement de jeux innovants ! En effet, Sega a su proposer un nouveau type de jeu unique en son genre, au croisement entre rêve et réalité : une véritable aventure virtuelle, au sens propre du terme... Ainsi, vous déambulerez dans les rues d'une ville au sein de laquelle les rencontres seront tantôt fructueuses, tantôt dangereuses. Entièrement réalisé en 3D temps réel, Shenmue dispose d'une réalisation à couper le souffle : la reconstitution des décors, mais aussi celle de la vie frise la perfection ! Tout bouge à merveille et on a vite fait d'oublier que nous ne sommes que dans un... jeu ! Que d'émotions... Un chef d'œuvre qui rend gracieusement hommage aux grandes capacités de la Dreamcast. J'en ai rêvé, Sega l'a fait !
OUI !
Bowser J'en avais bavé en regardant la vidéo de Shenmue avant le jour J ! Et enfin, dans mes mains, il était là, dans un coffret, le jour de sa sortie ! Je met le Cd 1 dans ma Dreamcast, 'nouvelle partie', et je regarde l'intro, confortablement installé sur mon fauteuil, ne lachant plus du regard mon téléviseur ! Quelle magnifique scène, touchante, et qui me donne, aujourd'hui encore, des frissons ( je suis sur que je ne suis pas le seul ;)) ! Vous incarnez donc Ryo, un jeune étudiant japonnais, vivant paisiblement avec son père (Iwao), Fuku san (l'élève de Iwao) et Ine san (la boniche) ! Mais un jour, en rentrant de chez lui, il vit son père se faire assassiner par Lan Di, une mystérieuse personne recherchant un certain miroir...Depuis ce jour, Ryo jure de se venger ! Pad en main, Ryo est maniable, et surtout, libre ! Mais la première claque, elle est bien visuelle, incroyable, c'est beau, on reste pantois devant une telle beauté ! Rien n'est laissé au hasard, chaque personne est modélisée et a sa voix ! Ryo pourra travailler, jouer dans la salle d'arcade de la ville, acheter à manger, nourrir un chat, s'entrainer (eh oui, Ryo pratique le karaté, il se bat un peu comme Akira de Virtua Fighter), bref, on est libre ! Shenmue m'a fait aimer les musiques nippones, enfin, celles du jeu, tellement celles-ci sont sublimes ! PLUS QU'UN JEU, SHENMUE EST UNE LEGENDE (du jeu vidéo) !
GRAND JEU !
Kim Shenmue constitue le premier "cinéma jouable", puis-je dire, genre désormais fréquent dans les sorties ludotiques. On y incarne Ryo Hazuki à la recherche de Lan Di, meurtrier de son père et dès lors toutes les opportunités vous sont offertes : marcher, courir, parler, se renseigner en ville, acheter tout ce que vous voulez et même jouer à une borne d'arcade (Hang On & Space Harrier, sorti à l'époque sur MD, mémorable !). L'interactivité démente est ponctuée d'un réalisme de premier choix, surtout en ce qui concerne les combats de rue. Les textures 3D sont lisses et superbement détaillés : du bonheur pour les yeux, et quel plaisir que de parcourir ces villes grâce à cette superbe ambiance discrète qui rappèlle celle de manga des années 80 ! Le scénario changeant d'optique en fonction des nombreux rebondissements ; le jeu offre donc des moments aussi divers qu'une course de moto, travaux au trans-palette, combats contre 1 ou plus, infiltration dans un entrepôt bourré de gardes... La durée de vie en temps réel est renversante, puisque se composant de 3 CD ! Shenmue, jeu marquant et déjà légendaire, car unique en son genre !
OUI !
MadMax Shenmue... Derrière ce nom a priori peu évocateur ne se cache pas le "Dragon's Lair déguisé" tant raillé avant sa sortie, mais bel et bien une véritable légende vidéoludique, l'un des meilleurs jeux de tous les temps. Le qualifier de jeu relèverait de l'hérésie ; Shenmue est une perle ludique, une initiation au voyage et à la culture nippone (ni mauvaise). Ayant sauté dessus dès sa sortie française - le 1er Décembre 2000 -, c'est non pas une claque que je me suis ramassée, mais une tonitruante volée de bois vert dans la courge !! L'intro, pour commencer. MY-THI-QUE. Une musique ennivrante, une action déroutante, des émotions haletantes : ça commence bien ! Et c'est pas fini. Le soft nous place donc dans la peau d'un orphelin, Ryo, qui parcourt Yokosuka dans la liberté la plus totale dans le but de quérir des indices. Et que dire si ce n'est que la réalisation est exceptionnelle (graphismes, musiques, environnements...), la liberté apportée par le FREE conséquente et jamais vue jusqu'alors, le nombre de genres couverts dans l'aventure immense (du QTE au combat stylé VF en passant par la course de forklifts, l'achat de nourriture pour le chat, la promenade en moto, la résolution d'énigmes, les services rendus aux amis...), et, le fin du fin, la possibilité de pouvoir tâter à nouveau du Space Harrier et du Hang On dans la salle d'arcade, tout simplement hallucinant de bonheur. LE jeu qui a mis un coup de bottin dans l'cul du jeu vidéo tout entier ! J'en pleure encore...
OUI !
Manga Vu que les avis sont très développés, il me serait inutile d'en rajouter d'avantage. Shenmue I et II restent les jeux que je préfère, aucun autre ne peut rivaliser avec eux dans mon cœur de gamer. Pour terminer cet avis, je citerai juste cette phrase : Comme pour tout le monde, mes parents ont toujours été réticents aux jeux vidéo... jusqu'au jour où j'ai fait découvrir Shenmue sur Dreamcast à ma mère. C'était durant le réveillon du 24 décembre 2000 au soir. Pour la première fois, j'ai vu ses yeux s'illuminer devant un "vieux tas de pixels" !
OUI !
madjyc Un jeu superbe, captivant, long, donnant des moments de gameplay intense ! Comment y résister ? L'anglais peut-être ? Eh oui, tout le monde ne parle la langue des rosbeefs... De toute façon, il n'y a aucune excuse ! Ne pas y jouer est un crime ! Le titre de Sega réinvente la façon de jouer, avec une liberté totale ! Shenmue est un must qui n'a pas mérité une telle débâcle du public ! Un jeu merveilleux que je recommande à toutes les personnes qui possèdent la dame blanche, la défunte Dreamcast !
OUI, MAIS...
portnawak Oui, le jeu beau. Oui, le principe est super intéressant. Oui, les graphismes sont magnifiques. Oui, le jeu est unique et innovant. J'aurais pu mettre un oui, mais le jeu a quand même un gros handicap qui en a rebuté plus d'un, moi inclus, c'est la langue. C'est vraiment dommage, ça gâche pas mal le plaisir : en effet le jeu est en anglais ou japonais, et sous-titré en anglais ou en japonais. Et la langue de Molière dans tout ça ? Bah il y en a pas, excepté dans le menu du jeu. D'ailleurs le jeu a connu un énorme succès outre Atlantique et outre Manche, mais dans le reste de l'Europe le jeu c'est moyennement bien vendu. Pourquoi ne pas avoir au moins sous-titré ? Pour le jeu en lui-même, vous êtes Ryo Hazuki, et vous voulez retrouver la personne qui a assassiné votre père. Vous pourrez compter sur vos amis et votre entourage pour mener à bien votre enquête. L'immersion est totale et les choses à faire en dehors de votre enquête vous feront presque oublier votre mission. Pour conclure, vous l'aurez compris le jeu est une perle comme seul Yu Suzuki sait en faire, mais le manque de sous-titre en a rebuté plus d'un à acheter la suite, car Shenmue 2 a eu le même problème que le premier.
UNE PERLE !
wizzy On peut toujours penser qu'avec les années, l'intérêt de Shenmue s'est tari et qu'on a fait mieux depuis. Oui, mais Shenmue reste et restera un précurseur en matière de mondes ouverts et de liberté. Shenmue a pour moi deux éléments qui le rendent unique encore aujourd'hui : la délicatesse de ses ambiances et la temporalité. Nimbé d'une bien belle mélancolie, le jeu fascine par la vie qu'il met en scène. Les décors urbains sont habités dans tous les sens du terme avec des PNJ qui vaquent à leurs occupations routinières et quotidiennes. Ensuite, hormis la nuit lorsqu'on dort, le temps s'écoule de manière implacable, d'heure en heure et de journée en journée, sans qu'on ait de possibilité de le distordre comme dans la plupart des jeux. On est littéralement à sa merci. Les magasins ferment leurs portes à heures fixes, quand d'autres voient leurs enseignes s'illuminer. Et des fois, entre deux rendez-vous, il faut savoir s'occuper. Il m'est parfois arrivé de tuer le temps dans la salle d'arcade (en jouant à Space Harrier) pour attendre qu'un bar voisin n'ouvre ses portes ! Même quinze ans après la sortie du jeu, gérer ce facteur s'avère saisissant.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Jeux2Casino   Jouer en ligne   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software