THE LEGEND OF ZELDA - MAJORA'S MASK
Suggestions
OUI !
BustaJa Après Ocarina of Time, la Nintendo 64 attend un nouvel épisode de The Legend of Zelda. A la manière de Link's Awakening sur Game Boy, ce Zelda n'est pas vraiment un épisode typique de Zelda : Hyrule laisse place à Termina. L'univers est plus petit que dans Ocarina of Time, donc il y a un peu moins de liberté. Les graphismes sont nettement mieux et on retrouve tous les personnages d'Ocarina of Time dans des rôles souvent étranges, limite paradoxaux par rapport aux rôles qu'ils tenaient dans OOT. On retrouve tous les éléments de la réussite du précédent volet mais avec une histoire différente, un lieu différent et un facteur supplémentaire : le temps ! Vous avez 3 jours pour voyager dans Termina. Bien sûr, 3 jours c'est peu : il vous faudra quelques choses pour manipuler le temps... mais j'en ai déjà trop dit ! Un épisode dépaysant de Zelda avec un Link habituel et une magie certaine ! La coutume le veut : The Legend Of Zelda - Majora's Mask est une bombe, un peu en deçà d'Ocarina Of Time.
OUI !
Kim Une chose est sûre : aucun Zelda ne pourra effacer l'empreinte du révolutionnaire Ocarina of Time. Pas même celui-ci qui sort juste après, Majora's Mask, pourtant excellent. On retrouve bien notre héros, celui d'Ocarina of Time, mais on rentre ici dans un univers parallèle où Link arrive dans un petit village, où le temps lui joue de très mauvais tours. En effet, il peut contrôler le temps comme bon lui semble grâce à son ocarina. Le scénario se distinguant et les graphismes 3D étant toujours aussi beaux, il faut noter que Link n'est jouable que petit, pourtant Majora's Mask complète très bien Ocarina of Time. Grâce justement au système des masques, Link dispose d'autres facultés, dont celle de se tranformer en Goron, Mojo ou Zora !! L'univers est plutôt loufoque, mais encore très étendu. Les mélodies sont moins originales, mais la durée de vie, ici déplacée, donne du fil à retordre ! Ce jeu récoltera peut-être des avis partagés, car son contexte demeure assez spécial ; et puis il est vrai que la grande aventure inspirée du précédent prendra le dessus sur celle-ci, à la magie peut-être un peu moins présente. Zelda reste tout de même une aventure géniale et unique.
CHEF D'OEUVRE !
blondex Dans l'ombre de l'incontournable Ocarina of Time, sa suite directe, pourtant basée sur le même moteur graphique, est sans doute un des jeux d'aventure les plus étranges et les plus atypiques. Majora's Mask reste bien un Zelda, il n'en bouscule pas moins les codes de la série. Dans un monde condamné à une destruction apparemment inéluctable par une Lune menaçante, Link n'aura que 3 jours pour trouver une solution... C'est là qu'intervient l'ocarina du Temps, permettant de revenir à tout moment au premier jour ; un concept rappelant évidemment Un Jour sans Fin, qui peut déplaire car cassant le rythme, mais que j'ai personnellement adoré. L'impression, d'abord, de voir un monde vivre sa vie dans l'insouciance puis le désespoir participe énormément à l'ambiance, renforcée en cela par l'esprit malsain du vilain Skull Kid. Ensuite, la sensation de vivre une aventure riche, dans un monde aux environnements variés, en endossant plusieurs identités grâce à l'utilisation de masques magiques. Évoquant avec pudeur un thème aussi grave que la mort, Majora's Mask est surtout d'une grande poésie, tout simplement le Zelda le plus mature à ce jour. Un chef d’œuvre, et mon préféré dans la série !
FANTASTIQUE !
jumpman La N64 peut se targuer de m'avoir offert parmi mes plus belles aventures vidéoludiques, et ce Zelda fait assurément partie de la tête de liste ! Donc, après un premier épisode dantesque sur la 64bits de Nintendo, cet opus devait offrir autant, sinon mieux. Et si la réalisation globale est bien un cran au-dessus (aidée il est vrai, par l'ajout d'un RAM-Pack dans la console), c'est surtout l'aventure totalement atypique de ce nouveau Zelda qui m'a littéralement envouté ! Oubliés Hyrule, Ganon et la Princesse Zelda et place à Termina, Skull Kid et sa lune menaçante. Vous voici donc dans un univers bien différent des précédents épisodes, plus sombres, plus glauques, mais également plus intense et profond. Vous avez trois jours avant que la lune s'écrase sur Termina, et vous allez devoir jouer avec le temps afin de pouvoir progresser dans le jeu et sauver tout ce beau monde ! Un jeu qui regorge d'idées brillantes (le temps et les masques), qui offre un gameplay déjà bien huilé, une réalisation globale en hausse et propose une aventure sublime et d'une richesse folle ! Ce Zelda est l'épisode le plus fou, le plus audacieux de tous. Une de mes plus belles aventures vous dis-je !
OUI !
twinsen threepwood Considéré par beaucoup comme le plus grand Zelda de tous les temps, MM n'est pas vraiment mon épisode préféré mais néanmoins un volet que j'ai pris grand plaisir à faire tant il a été original et marquant. Suite directe d'OOT, Majora est le 1er Zelda réalisé sans la moindre supervision de Miyamoto. Un choix qui permet à l'équipe beaucoup plus de liberté dans l’expérimentation et la structuration du jeu, révolutionnaire, ou dans sa dimension artistique, terriblement plus sombre et fataliste. De prime abord la quête principale est plus courte et moins épique qu'OOT, c'est certain. Elle n'en dispose pas moins d'énormes qualités, avec des situations très variées, et d'excellents donjons. Mais la vraie richesse de MM, ce sont ses quêtes annexes, celles des masques, innombrables, qui vont de la plus légère à la plus complexe, de la plus drôle à la plus dramatique. Ces quêtes ajoutées à la gestion du temps, cœur du jeu, font découvrir un travail sur le background de Termina d'une qualité et d'une précision rendant ce monde persistant et vivant comme jamais. Un très grand Zelda, auquel je ne reprocherais qu'un caractère moins épique et une direction artistique inégale.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Jeux2Casino   Jouer en ligne   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software