ALONE IN THE DARK - THE NEW NIGHTMARE
Suggestions
OUI !
Kakulakian Amateurs de frissons, ce jeu est pour vous ! Alone in the dark - The New Nightmare est le 4ème opus d'une série ayant vu le jour en 1992, et qui avait en son temps marqué l'apparition d'un nouveau type de jeu d'aventure : le survival horror !! Et oui, n'en déplaise à ces messieurs de Capcom, Konami et consorts, ils n'ont rien inventé du tout !! Dans cette aventure palpitante, vous avez le choix d'incarner Edward Carnby ou Aline Cédrac. Après une cinématique d'introduction qui n'a rien à envier aux trailers cinématographiques, vous vous retrouvez sur Shadow Island où vous êtes très vite confronté à des créatures mystérieuses avides de sang... le vôtre ! Doté d'une réalisation superbe et d'une ambiance sonore immersive, Alone in the Dark nous gratifiait en sus d'effets de lumière dynamiques en temps réel, démontrant toute la puissance de la Dreamcast. Dès lors, heureux possesseurs de Dreamcast, allumez votre console, fermez les volets et préparez-vous à frissonner... seul dans le noir...
OUI !
Romain Allons directement au point faible du jeu : la bande son (en tout cas pour la version PS2 car les autres versions n’ont apparemment pas ce problème), car le son est décalé par rapport à l’image, ce qui est un peu énervant surtout lors des cinématiques. Enfin, on oublie assez vite grâce à toutes les autres qualités que possède Alone In The Dark 4. Au début du jeu, vous avez le choix entre Edward Carnby ou Aline Cédrac. La quête à réaliser ne sera pas vraiment la même selon le personnage que vous aurez choisi, ce qui donne une durée de vie au jeu plus que correct. La réalisation est parfaite et l’ambiance vous fera angoisser à chaque instant, les bruits inquiétants des ennemis et les lumières qui s’éteignent d’un seul coup sont quelques exemples de l’ambiance qui règne dans ce jeu. Avec Alone In The Dark 4, nous avons là une belle preuve que les Français sont capable de faire d’excellents jeux !
OUI !
wizzy Le titre "Alone in the Dark" prend tout son sens avec cet épisode car l'obscurité y est omniprésente. Et lorsqu'on utilise pour la première fois la lampe torche, le jeu impressionne durablement. Sous la lumière, les décors se découvrent, les objets scintillent, les bêtes malfaisantes s'enfuient. Le jeu de lumière apporte indéniablement un surplus de terreur. Vous vous précipiterez souvent vers l'interrupteur d'une salle de peur que certaines créatures ne surgissent dans l'obscurité. L'histoire Lovecraftienne distillée avec un grand soin est passionnante, avec beaucoup de documents et d'objets à découvrir (agenda, photos, dictaphone...) et les décors, gothiques, sont magnifiques. Cependant tout n'est pas parfait : les énigmes restent très classiques et les créatures, en plus d'un design sommaire, se renouvellent peu. Malgré de bonnes idées, l'aventure avec la demoiselle paraît plus décousue et bien moins prenante qu'avec Carnby. Il manque au jeu un brin d'originalité qui lui aurait permis de reprendre ses droits sur le genre qu'est le Survival Horror. Il reste toutefois un excellent jeu, un must à jouer dans le noir.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Jeux2Casino   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software