TEENAGE MUTANT HERO TURTLES  
Suggestions
OUI !
MitsuO JCT Au début des années 1990, nos héros les Tortues Ninja ont le vent en poupe : le dessin animé et les films rencontrent notamment un grand succès. Dès lors, le monde vidéoludique ne pouvait pas passer à côté du phénomène, et c'est ainsi que nous avons eu l'honneur de retrouver nos héros mangeurs de pizzas sur la NES. Pour l'époque, le jeu était graphiquement abouti, surtout si on le compare avec Super Mario Bros : décors variés et travaillés, couleurs plus nombreuses... De même, l'action était pour le moins trépidante. Ainsi, les ennemis étaient relativement nombreux et parfois coriaces. D'ailleurs le jeu était extrêmement difficile et arriver en bonne santé au Technodrome n'était pas chose aisée ! Malgré une réalisation très honnête pour l'époque, il va sans dire que TMNT n'était pas exempt de défauts : ralentissements et effacement de sprites étaient de la partie, mais cela n'enlevait rien au plaisir de jouer ! TMNT est un grand classique qui m'aura fait passer d'agréables moments !!!
OUI !
jumpman Ha la grande époque des Tortues Ninjas... Que de souvenirs avec le dessin-animé, mais aussi avec ce terrible jeu vidéo qui a fait le malheur de nombreux gamins. Turtles premier du nom vous plonge dans une guerre sans merci contre le gang de Shredder et lui même ! Vous devrez sauver April mais aussi Maitre Splinter (tout deux enlevés l'un après l'autre) en traversant des niveaux infestés d'ennemis de tout genre. Des niveaux qui vous feront voyager a travers la ville, avec son aéroport, ses égouts et même son barrage piégé (le fameux niveau sous l'eau !). Malheureusement, la réalisation jeu n'est pas sans faute : Couleurs fadasses, maniabilité rigide et clignotements de sprites à gogo sont au menu. Et pourtant, on s'y amuse encore malgré ses quelques défauts de jeunesse. Ainsi, jouer avec nos amies tortues dans ces niveaux parfois tortueux est toujours un plaisir de nos jours, et ce, même si la difficulté du soft en découragera plus d'un...
NON !
Blondex Des années après, ce jeu continue d'exercer une fascination chez les joueurs nostalgiques. "Ça, c'est du jeu comme on n'en fait plus !", et je suis on ne peut plus d'accord. Encore heureux qu'on n'en fait plus des jeux comme ça ! Graphismes moyens, réalisation limite avec de nombreux ralentissements et clignotements, musiques pas terribles, jouabilité hasardeuse... Et ce jeu a marché ! Faut dire que les Tortues ninjas, c'était très à la mode à l'époque, et je n'ai pas honte de dire que j'ai été happé dans cette spirale. Mais là, Palcom (Konami USA) a fait très fort avec cette licence, car il en faut de l'audace, pour faire un jeu ultra-difficile alors que la cible visée est un public jeune et fan du DA. Sinon, sur le jeu en lui-même, c'est de la plateformes action, entrecoupée de séquences vues du dessus, où vous pouvez contrôler vos 4 tortues en alternance. Chacune de vos tortues n'a qu'une seule vie, et il faut donc user de stratégies pour conserver le plus fort, Donatello, pour les boss. Vu la vitesse pour perdre une tortue, ça devient un exploit. Alors quand l'écran Game Over arrive, quelle surprise de constater qu'il n'y a même pas de passwords ! Scandaleux !
OUI !
Kim Afin de donner un avis objectif, je me rapporte aux multiples heures que j'ai pu passer à jouer à ce TMNT sur NES. Et je dois dire que j'ai toujours beaucoup apprécié ce jeu pour sa réalisation très acceptable pour la 8 bits de Nintendo. Bien évidemment, on détecte de nos jours beaucoup de défauts, mais dans l'ensemble c'est très abordable ! Outre les graphismes un brin baveux, que l'on retrouve sur d'autres très grands hits de la console, une difficile gestion des sprites à l'écran et donc, des ralentissements en conséquence. Tout ceci n'empêche pas TMNT d'être plutôt original et attrayant ! Les 4 Tortues Ninja sont disponibles, reprenant la mission à l'échec d'une d'entre elles. La bande sonore est géniale, l'univers est respecté et le parcours penche tantôt sur le jeu de plate-formes, tantôt sur la vue aérienne. Certes, un temps d'adaptation est nécessaire pour comprendre l'aventure ma foi difficile, mais l'esprit et le plaisir sont là ! Un bon jeu.
OUI, MAIS...
Onishisima Cet opus des Tortues vertes est mon second JV après Super Mario Bros. Grand fan de ces bestioles et ninja à mes heures perdues, quel ne fût pas mon plaisir de pouvoir me fritter contre les sbires de Shredder! Alors certes, l'animation subissait des saccades en rafales, la musique, assez prise de tête n'aidait pas à relever le niveau, mais bon sang, pouvoir contôler les quatres Tortues comme bon nous semble! (jusqu'à ce qu'elles périssent, les unes après les autres, et cela pouvait aller très vite...). Le niveau de difficulté était vraiment élevé. Les niveaux assez agréables à parcourir, hormis ceux sous-marins assez agaçants et pas franchement représentatifs de l'univers des TN. Par contre, retrouver les boss traditionnels de la série était un plaisir, de même que d'utiliser le long bâton de Donatello (et éviter les armes assez pitoyables de Raphael, dont la portée rendait obligatoires les combats au corps à corps). Un jeu qui reste ancré dans le coeur des joueurs plus pour l'aspect nostalgique de la grande époque Tortues Ninja que pour sa qualité, mais tout de même un classique.
OUI !
portnawak Sous ce nom un peu bizarre se cache en fait un jeu que beaucoup d'entre nous ont bien connu, il s'agit des "Tortues ninjas". Vous dirigez l'une des quatre et à chaque moment vous pouvez passer de l'une à l'autre en faisant pause. Petit rappel : les quatre tortues mutantes sont baptisées de noms de peintres : Michaelangelo (Michel-Ange), Leonardo (Léonard de Vinci), Raphaël et Donatello, car leur père adoptif, Splinter (moitié homme et moitié rat) a toujours aimé les peintres de la Renaissance. Pour le jeu en lui-même, rien de vraiment extraordinaire. Le jeu se compose en plusieurs "chapitres". Dans le chapitre 1 votre journaliste préférée, April O'Neil, a été kidnappée par les sbires de Shredder ; Chapitre 2, vous devez désamorcer des bombes sous l'eau ; Chapitre 3, Splinter a été enlevé etc... Jusqu’au chapitre final, le combat contre Shredder ! Nos quatre tortues ont toutes des armes bien spécifiques : Léonardo c'est le "katana", Raphaël les "saï", Michaelangelo les "nunchakus", et enfin Donatello le "bô". Pour redonner des forces à vos tortues, rien de tel qu'une bonne pizza. Et enfin, pour terminer en beauté, je ne dirais qu'un mot : Kowabunga !
NON !
Enker Aaaah, les Tortues Ninjas... Je viens de rejouer à ce titre légendaire. Et je viens de le finir. Pour la première fois. Il aura fallu que je fasse chauffer l'émulateur pour réaliser cette prouesse. Donc oui, il est légendaire, mais pas forcément pour de bonnes raisons ! Ce jeu est clairement infaisable, trop dur et trop mal agencé pour être mis entre n'importe quelles mains. Avec le recul, il n'est pas si long que ça mais sa difficulté et son absence de mots de passe (et de continues) en font un calvaire qui semble durer une éternité. En effet, il n'y a "que" cinq niveaux -dont un qui est clairement de trop-, les trois premiers sont abordables, mais le quatrième est situé dans la quatrième dimension (pas de commentaire pour le dernier). Je ne sais pas ce qui est passé dans la tête des programmeurs, mais ils ont frappé un grand coup avec ce qui est l'un des jeux les plus infinissables au monde ! Si le level design n'est pas totalement mauvais, la maniabilité est bien là pour rappeler les ambitions du titre. Quant au placement des ennemis, c'est certainement LE point magistral du jeu tant il est mal pensé et quasiment impossible à prévoir. TMHT est trop bien ancré dans mon esprit...
DOMMAGE...
Xexanoth Sorti dans nos contrées en 1990 en pleine "Tortues Ninja Mania", Teenage Mutant Hero Turtles nous met dans la peau de nos quatre tortues préférées. Le jeu alterne phases d'aventure avec vue de dessus et phases d'action avec vue de côté. Vous devrez délivrer April, Splinter et défaire le Foot Clan en terminant cinq cartes divisées en petits niveaux. Les musiques sont entrainantes et les bruitages pas trop mal. La maniabilité reste correcte et les graphismes sont honnêtes face aux autres productions du moment. Le jeu aurait pu être un très bon divertissement mais il souffre d'énormes défauts. La construction des niveaux est assez mal pensée, notamment le placement des ennemis et certains petits sauts. Pire, des ralentissements apparaissent dès que le nombre d'ennemis à l'écran est trop élevé. Et cerise sur le gâteau, le jeu est extrêmement difficile (un comble pour le public visé) mais il n'y a ni mots de passe ni sauvegardes ! Finalement, Teenage Mutant Hero Turtles aurait pu être un bon jeu mais tout le plaisir est gâché par quelques gros défauts qui nous font vite lâcher l'aventure...
OUI !
Twinsen Threepwood Voici typiquement le genre de jeu qui ne passerait pas aujourd'hui si vous n'en avez pas des souvenirs d'enfance pleins la tête. Comme beaucoup ici, je suis un enfant des 80's, et donc fan des Tortues Ninja. Aussi son pendant NES était LA cartouche cool à avoir sur cette console. D'une difficulté très élevée, je n'ose imaginer les dizaines d'heures et les litres de sueurs froides écoulées à tenter de le finir. Pourtant, au fur et à mesure que ma maîtrise du soft grandissait, j'ai réussi, mois après mois à arriver au bout en faisant un sans-faute ! L'effet Dark Souls 25 ans avant. Pourtant, je me suis toujours lamentablement vautré au final face à Shredder, il faudrait pour le coup que je retente l'expérience aujourd'hui. Beat em all avec quelques phases (lourdes) de plateformes, on progresse dans des niveaux immenses en priant de ne perdre aucune tortue, sous peine de n'en retrouver qu'une à la fois par niveau. Pour le reste, la réalisation graphique très réussie en détail et couleurs, dommage pour les ralentissements et le clipping à gogo. Côté gameplay : c'est nerveux, précis, varié entre combats, plateforme et phases aquatiques bienvenues. Perfectible, mais un HIT NES !
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux2Casino   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software