ETERNAL DARKNESS - SANITY'S REQUIEM
Suggestions
OUI !
Destructor Je tire mon chapeau aux développeurs pour le scénario original de ce jeu : plus de 10 persos à contrôler dans des mini-scénarios à travers les époques. Le fil conducteur de l'histoire est captivant, nous donnant sans cesse envie d'en savoir plus, les éléments de réponses venant au compte-goutte au fur et à mesure que les heures de jeu tournent... J'ai été agréablement surpris par la stabilité de l'environnement 3D : impressionnant et très beau ! Néanmoins, Eternal Darkness se targue d'être un Survival Horror et pourtant, le jeu n'est pas parvenu à me faire angoisser comme un Silent Hill ou autre Resident Evil... J'aurais aimé un bestiaire plus varié, la plupart des ennemis se ressemblent tous. Cela n'exclut pas le fait qu'ils sont très bien modélisés et animés ! En conclusion, ce premier essai de Nintendo en matière de jeu d'Aventure pour adulte est une réussite et mérite que chacun se penche sur ce titre.
OUI !
Kakulakian Prévu dans un premier temps sur Nintendo 64, c'est finalement sur Game Cube que débarque Eternal Darkness - Sanity's requiem. Dû à la talentueuse équipe de Silicon Knights, ce jeu vous invite, à travers les différentes époques de l'histoire, à combattre le mal dans toute sa « diabolicité ». Ainsi, après un préambule vous permettant de faire la connaissance d’Alexandra Roivas, vous allez découvrir un mystérieux livre suintant le mal par chacune de ses pages et qui va constituer le fil conducteur de votre aventure. Largement inspiré par les créations de Lovecraft, Eternal Darkness vous tiendra en haleine de nombreuses heures si vous désirez réellement profiter de la richesse d’un scénario qui vous entraînera sur les pentes de la folie, laquelle sera rythmée par des hallucinations qui se feront omniprésentes si vous ne prenez garde à votre jauge de santé mentale. Scénaristiquement excellent, Eternal Darkness ne peut pas, par contre, se targuer d'une réalisation exceptionnelle qui l'aurait fait entrer directement au panthéon des survival horror. Toutefois, si pour vous le fond prime la forme, ce serait un crime de passer à côté de cet Eternal Darkness.
OUI !
Blondex Projet ambitieux de Silicon Knights pour Nintendo, Eternal Darkness n'est pas vraiment un concurrent de Resident Evil : le jeu emprunte en effet des voies différentes, et se démarque en mettant l'accent sur les peurs aux frontières de la folie. La réalisation graphique est honnête et souffre de son développement à rallonge, mais ce n'est pas le plus important : dès les premières minutes, le jeu est tout simplement captivant. Scénario, ambiance oppressante, jeu des acteurs (eh oui !) et réalisation sont impeccables. Une fois les premières énigmes résolues avec Alexandra Roivas, personnage principal, vous remonterez le temps pour contrôler le centurion Pius Augustus, 2000 ans auparavant, et découvrir la naissance de votre ennemi. A mesure qu'Alex lit les pages du Livre des Ténèbres, elle vit les destins de ceux qui ont été en sa possession : un archéologue, un moine, une danseuse cambodgienne, un prince perse ou le grand père d'Alex... Leurs destins permettront à Alex d'avoir le pouvoir d'anéantir le maléfique Pius. Malgré les nombreuses hallucinations parfois farceuses, la magie s'estompe un peu à la fin, mais Eternal Darkness reste un jeu magnifique, au charme intact.
OUI !
Romain Développé par Silicon Knights, Eternal Darkness - Sanity's Requiem apporte un peu de nouveauté dans le genre du survival-horror. Bien qu'Alexandra soit le personnage principal du jeu, on contrôlera plusieurs personnes de différentes époques, tout au long de l'aventure. Le jeu ne fait pas très peur comparé à un Resident Evil ou un Silent Hill, mais à certains moments, un personnage peut avoir des hallucinations, on peut même croire quelques fois que c'est notre propre télé qui déconne quand on voit le son qui baisse, par exemple, alors qu'en faite il s'agit juste d'hallucinations du personnage, car sa santé mentale a trop diminué ! Il faudra donc du coup bien faire attention à ce qu'elle ne baisse pas trop, en plus de faire attention à l'énergie du personnage. Eternal Darkness est donc un excellent jeu, qui propose pas mal d'innovations et qui vous scotchera jusqu'au bout de l'aventure !
OUI !
Twinsen Threepwood On pensait avoir là un petit jeu faisant office d'encas entre deux blockbusters, et pourtant Eternal Darkness a marqué toute une génération de joueurs. Sorti aux débuts du Gamecube, E.D confirme le changement de politique de Nintendo, qui avait négligé l'horreur avec la N64. Signé par le prometteur studio Sillicon Knights (Metal Gear Solid - The Twin Snakes), le titre suit un modèle de chapitrage quasi-épisodique : un chapitre, un personnage, une époque, une ambiance, un twist conclusif (façon "Au delà du réel", j'adore). Clairement, c'est là le premier gros atout du jeu. Ensuite, côté gameplay, l'altération de la réalité (et des perceptions du joueur) à travers la montée en folie des différents protagonistes est clairement son second gros atout. Voir votre personnage perdre (littéralement) la tête, observer le compteur de folie monter petit à petit, perdre le contrôle des directions et des actions : le stress est intense ! La réalisation technique et artistique est également très soignée. Même 20 ans après, en dehors des visages, le jeu tient largement la route, chapeau ! Quel dommage qu'aucune suite n'ait pu aboutir. Un jeu qui mérite largement d'être valorisé.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux2Casino   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software