METAL GEAR SOLID 3 - SNAKE EATER
Suggestions
OUI !
naruto54 CE JEU EST COMPLETEMENT GENIAL. Déja point de vue graphismes, il est de toute beauté! Notre ami Snake est magnifique dans ses camouflages en tous genres (bien que certains n'aient aucune utilité). Petit point négatif (le seul!): la maniabilité, qui n'a pas vraiment évolué depuis le premier volet de la saga sur PSOne et qui reste un peu rigide pendant les premières heures de jeu. Mais on finit par s'y habituer par la suite. Le fait que ce soit un "flash back" nous permet de comprendre les origines de la série et le passé des principaux personnages. Le jeu en lui même est assez compliqué mais n'a pas une durée de vie trop longue (bien qu'elle soit en hausse par rapport aux épisodes précédents). Ce jeu est donc un véritable HIT à posséder absolument, et les quelques petits problèmes sont vite effacés par le bonheur qu'il procure.
OUI !
la Fouine Les blasés de services diront "Aah ! Encore MGS...". Oui, mais pas n'importe quel MGS : le MGS le plus émouvant, le plus grandiose et le plus fun de tous les temps ! Revenons en arrière afin d'y voir un Snake... Naked Snake, l'homme qui deviendra le mercenaire Big Boss et père de Solid. Plongeons dans le passé de Snake pour y découvrir la raison de sa révolte envers son gouvernement, tel est le but de ce jeu ! Plongez en pleine guerre froide, où les Américains sont bloqués par l'URSS et obligés d'envoyer un homme pour aller sauver un scientifique aux mains des Russes. Ceci est votre première mission, qui va vous permettre de rentrer dans le bain, grâce à une cinématique toujours plus "ciné", impressionnante et très longue (mais rassurez-vous c'est terminé le temps du 70% de cinématiques et 30% de jeu). La première mission finit rapidement et on y voit un Snake affaibli psychologiquement, car trahi par son mentor, la très charismatique The Boss. Et là, deuxième et vraie mission... Dorénavant, l'infiltration n'a plus le même visage : ici, c'est camouflage dans la nature, sous les herbes, dans les arbres et renforcée grâce aux camouflages divers ! Jouissif !
CHEF-D'OEUVRE
Destructor Un chef d’œuvre qui combine parfaitement cinéma et jeu vidéo. C’est une véritable aventure que vous allez vivre à travers Snake : se camoufler, espionner, s’infiltrer, sauver, tuer, manger, se soigner... Vous allez être Snake pendant la bonne vingtaine d’heures que dure la mission. L’immersion sera totale, car l’environnement graphique, le scénario ainsi que la bande-son sont vraiment d’une qualité exceptionnelle. Au niveau des regrets, on peut reprocher à la jouabilité d’être un peu rigide, surtout pendant les combats, et à Snake d’être un peu trop invincible en mode Normal, mais ce sont des broutilles comparé au plaisir que vous aurez à terminer ce monument.
OUI !
Romain Exceptionnel, grandiose, magnifique ! Voilà comment on pourrait décrire ce troisième épisode de la série Metal Gear Solid. Cet épisode n'est pas la suite directe de MGS 2 mais un retour aux sources qui vous permettra d'en apprendre un peu plus sur Big Boss ! Une des grandes nouveautés de MGS 3 est que le jeu se passe en grande partie dans la jungle. Vous devrez donc chasser des animaux et en manger pour faire regagner de l'endurance à Snake, lorsque celui-ci commencera à être un peu trop fatigué. Pour éviter de vous faire repérer par les gardes, vous pourrez vous cacher dans les hautes herbes et même de temps en temps pouvoir grimper à certains arbres, mais en plus de cela, il faudra également changer de tenue et de maquillage en fonction de l'endroit où vous vous situez afin d'être le moins repérable possible ! Les cinématiques sont toutes aussi remarquables les unes que les autres. Bref, Metal Gear Solid 3 est vraiment un excellent jeu !
OUI !
Kuroro Que dire devant ce jeu, devant cette oeuvre vidéoludique d'une qualité inégalée que nous livre Kojima... "Waouh" ! C'est peut-être tout ce qu'on pourra dire devant la qualité des graphismes pour un jeu de son époque, mais surtout pour le scénario, le plus beau scénario que j'ai pu voir, et une mise en scène que l'on ne peut qualifier que de "metalgearesque". Mais il y a un plan sur lequel MGS3 surpasse réellement tous ses prédécesseurs et successeurs : son gameplay. Une infiltration au poil gérée grâce à la discrétion dont saura faire preuve le joueur, mais aussi les camouflages qu'il débloquera et utilisera, sans oublier la rigueur avec laquelle il prendra régulièrement le temps d'observer son environnement à la recherche de mines ou de câbles électriques. Mais la survie est aussi à l'honneur dans ce jeu, car selon les blessures qui vous seront infligées, il vous faudra vous soigner vous même (sans stupides phases de mini-jeu) à l'aide des différents médicaments récupérés à travers le jeu. Au sommet de son style, MGS3 se présente à tout jamais comme LE jeu d'infiltration ultime, auquel on ne reprochera qu'une chose : sa durée de vie.
CHEF D'OEUVRE
Twinsen Threepwood Fait avec quelques années de retard, MGS3 est mon opus préféré avec le 1er. Nous plaçant pour la première fois dans le passé, nous jouons Naked Snake, alias Big Boss, le grand méchant de la saga MG, et qui subit, dans cet opus, une complète revisite du personnage au point que, tel un Dark Vador chez Lucas, il devienne le véritable principal de la saga, celui autour duquel tout le récit gravite. Ce que j'ai apprécié en premier lieu dans MGS3 c'est son gameplay : la forêt offre un grand sentiment de liberté, et la caméra se déplace beaucoup mieux, ce qui améliore grandement la portée stratégique. Le CQC est sympa, mais c'est surtout la gestion de la santé qui tire son épingle du jeu dans ce jeu. Autre GROS point positif de l'oeuvre : son histoire. Riche, variée, intense, profonde, émotionnel, le récit est splendidement portée par des personnages ô combien charismatiques. Snake n'a jamais eu autant de classe tout comme Ocelot et Eva fait plus que son effet...Enfin, "The Boss", LE personnage du jeu ( et de la saga ?) et certainement le personnage féminin le plus réussi de l'Histoire du jeu vidéo. Les "FOX" sont aussi excellents, et le final est inoubliable. Chef d’œuvre absolu!
LIFE'S END...
Iglou Après un MGS 2 qui aura laissé beaucoup de joueurs sur le carreau, Kojima et son équipe décident de revenir à un jeu plus classique et abandonnent en partie le côté Meta. Le jeu se déroule en 1964 et va vous mettre dans la peau de Naked Snake. Nouvel épisode et donc nouveautés de gameplay : exit le radar, il va falloir utiliser ses yeux et le radar sonore afin de voir où sont les ennemis (la caméra n'aidant pas, elle sera améliorée dans sa version Subsistance), le jeu inclura aussi un système de camouflage et de gestion des blessures. Le jeu n'oublie pas ses racines et inclut un groupe de boss à défaire, qui font partie des meilleurs de la série, surtout en terme de gameplay, et le jeu va entrer dans la légende grâce à son combat de fin d'une beauté sans pareille. Kojima oblige, le jeu nous questionne toujours sur notre position de joueur, en mettant en parallèle le soldat suivant les ordres sans se poser de question (jusqu'où un soldat peut-il être fidèle à son pays plutôt qu'a ses convictions?) et ce que nous faisons. Nous avons tous vu la fin qui nous a déchiré le cœur, mais nous l'avons fait, comme quoi nous sommes tous des bons petits soldats. Nous n'apprendrons jamais.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux2Casino   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software