RESIDENT EVIL 4
Suggestions
OUI !
MitsuO JCT Voilà une bonne dizaine d'années déjà que la série des Resident Evil est devenue une référence incontestée du Survival Horror. Devant l'incroyable succès rencontré par le premier opus sur PS, l'éditeur Capcom, en bon rationaliste qu'il est, n'a cessé d'enchaîner les suites à un rythme effréné, sous peine de se faire critiquer du fait que la série commençait à s'essouffler. Qu'à cela ne tienne : l'éditeur japonais a exaucé nos prières pour nous offrir un 4ème volet révolutionnaire ! RE4 est une petite tuerie qui fait dans le gore, le glauque, et dont l'ultime but est de faire mouiller le slip du joueur du début à la fin ! Le sang gicle, les têtes explosent, les corps putréfiés se décomposent et le stress omniprésent vous fera perdre des litres de sueur. Perdu dans un monde sauvage, dont la violence débridée est à son paroxysme, l'action omniprésente prend désormais le pas sur les énigmes si caractéristiques de la série. Le système du Quick Time Event repris de Shenmue permet au joueur d'intervenir constamment, même lors des cut-scenes. Du coup, le rythme est endiablé tout au long des 20 heures de jeu et ne laisse aucun moment de répit. RE est mort, vive RE4 !!
OUI !
Destructor Je ne vais pas m’attarder sur l’aspect technique révolutionnaire du titre, mais plutôt insister sur ses autres atouts, et ils sont nombreux : tout d’abord, la durée de vie et la Replay Value, absolument exceptionnelles pour le genre, atteignant facilement la trentaine d’heures pour tout faire. Ensuite, le gameplay divin complètement repensé et bien plus fun à jouer : tuer les ennemis n’a jamais été aussi jubilatoire et motivant dans un Resident Evil. Alors a-t-on à faire au jeu parfait ? Non bien sûr, on peut lui reprocher le côté action davantage mis en avant que le côté aventure, avec notamment un scénario plus sommaire en détails, et des énigmes assez transparentes. Je le trouve aussi moins flippant que les précédents volets, en partie dû au choix de la caméra derrière l’épaule, ainsi qu'aux lieux ouverts qui ne permettent plus ce sentiment d’oppression si caractéristiques de la série. Enfin, niveau gameplay, je lui reprocherai le manque de pas de côté et l’absence d’une vue subjective pour profiter pleinement de l’environnement, mais ce dernier point est du chipotage… En conclusion, Resident Evil 4 justifie à lui seul l’achat du GameCube, et là, tout est dit.
OUI !
gaia7cinema OUI !!! Et même plus que oui ! L'ayant attendu comme le messie, le renouveau d'un genre trop peureux de se renouveler, ce fut un choc. Déjà après avoir joué à la démo et regardé des dizaines de fois les diverses vidéos d'avant sortie, j'étais en extase, mais une fois le jeu en main... mon dieu ! C'est simple, tout est parfaitement maitrisé, du graphisme en passant par l'animation, le son... Bref, techniquement, les développeurs ont assuré. La durée de vie, si critiquable dans les précédents opus de la série, est maintenant plus que correcte : environ 16-20 heures selon le niveau de difficulté. Imaginez 20 heures de folie, sans temps mort, dans une ambiance oppressante... on vit réellement le jeu ! De toute manière, je n'ai pas lâché la manette pendant 3 jours et cela ne m'était pas arrivé depuis un certain Ocarina of Time. Il est vrai que certaines personnes lui reprocheront son manque d'énigmes, son côté linéaire, le manque de travail du scénario... mais on s'en fout ! Un jeu vidéo, c'est fait pour s'amuser, s'éclater et avec RE 4, Capcom a tout compris ! Merci à toute l'équipe de ce jeu !
OUI !
Romain Leon Scott Kennedy reprend du service pour une nouvelle aventure, et son retour est accompagné d’excellentes bonnes nouvelles. Tout d’abord, on dit au revoir aux zombies, car de nouveaux ennemis font leur apparition, les ganados. Ces derniers sont plus rapides et plus intelligents, certains se baladent même avec des tronçonneuses ! Désormais, le jeu est en full-3D, les décors sont vraiment magnifiques ; le gameplay a été revu complètement, la caméra est placée derrière l’épaule de Leon et il faudra tirer sur les ennemis à des points vitaux pour s’en débarrasser plus rapidement ; et la durée de vie du jeu est d’environ 20 heures, du jamais vu dans un survival-horror ! Resident Evil 4 est plus basé sur l’action est fait donc moins peur par rapport aux épisodes précédents. Capcom a réussi à redonner un nouveau souffle aux survival-horror et a fait de Resident Evil 4 un véritable jeu mythique. Il reste quand même un grand mystère : pourquoi Capcom a utilisé des Pesetas alors que l’Euro était déjà passé au moment où le jeu est sorti ? Voilà une question à laquelle je ne saurais répondre.
OUI !
k-traxxx Oh que oui, Capcom a réussi un vrai tour de passe-passe, ils ont quasiment tout remis en question, et ce pour notre plus grand bonheur. Ici, finis les décors statiques en 2D (Resident Evil 1, 2 et 3) ou en 3D (Code Veronica). Ici tout est 3D, la caméra nous suit de partout, la visée aussi a été totalement repensée et devient plus naturelle (un peu comme dans un FPS). Les ennemis n'ont également pas été oubliés et profitent d'une IA exemplaire. Tous ces changements apportent au titre un surplus d'action qu'on ne retrouvait pas chez ses prédécesseurs et c'est tant mieux. Niveau graphismes, RE4 s'en sort plus que très bien et reste pour moi le plus beau jeu du Cube, Zelda TP compris. La durée de vie est quant à elle revue à la hausse, et pas moins de 15 à 20 heures vous seront nécessaires pour en venir à bout la première fois. De plus, divers bonus et armes seront déblocables, comme le mode Mercenaire ou encore le mini-mode Ada. Seule ombre au tableau à mon goût , le scénario qui n'apporte rien à la série, à moins de finir le mode Ada... et encore. Bref, ne passez surtout pas à côté !
FLIPPANT !
jumpman Qui a dit que la GC était pour les mômes ? Qui a dit que la GC n'avait rien dans le ventre ? Ce jeu remet les pendules à l'heure. Sorti d'abord en exclusivité Nintendo, RE 4 a fait cracher les tripes de cette magnifique console en proposant un jeu à la réalisation splendide. Graphiquement, c'est la claque ! Les zombies sont horribles de réalisme et les décors font froid dans le dos ! Rajoutez à ça, une ambiance sonore du tonnerre à vous faire sauter par la fenêtre. Les coups de feu, les râlements des morts-vivants... Tout est fait pour que vous plongiez dans une ambiance horrible, glauque, stressante. Le jeu prend le pari de l'action et c'est un pari réussi ! Resident Evil gagne en jouabilité (adieu les caméras fixe qui gênaient parfois !) mais perd un "chouilla" en mise en scène. Vous allez devoir gérer vos objets (munitions, soins, etc..), retrouver la fille du président, tuer des centaines d'êtres inhumains, parcourir des paysages sombres et répugnants, percer des secrets, affronter des bêtes féroces, etc... Je le répète, ce jeu est un des bijoux de la GC !!
OUI !
wizzy le Nerd Sans jamais rien perdre des qualités des anciens épisodes, Resident Evil 4 renouvelle la saga, la magnifie, ajoute à la terreur une dose d'action et d'adrénaline véritablement géniale. La pression est toujours là, peut-être d'une autre nature que dans les autres épisodes, mais elle est toujours aussi étouffante. Ce ne sont plus un ou deux zombies trainards qui vous attendent mais une armada de villageois contaminés, rapides et vicieux. Il vous faudra économiser au centime les munitions, les sprays de santé et les pesetas pour vous acheter de nouvelles armes. Vous ne pourrez même plus souffler lors des cinématiques (celle de Krauser au couteau est grandiose) car vous devrez réagir en réalisant la bonne action au bon moment sous peine de mort affreuse. Le gameplay est immédiatement instinctif (la manette de la Gamecube est faite pour ce jeu !) et le head shot bien sanglant est jouissif. Graphiquement sublime (le château est fabuleux), Resident Evil 4 est le meilleur jeu de la Gamecube et une référence absolue en matière d'action !
MYTHIQUE
Twinsen Threepwood Suite à l'énorme échec commercial de Rebirth (maudits soient les "casu-faux gamers"!) RE4, présenté au départ comme un pur survivor aux introductions fantastiques se meut en un TPS horreur gonflé aux hormones, prêt à attirer le gros public amateur d'action. Doté d'une réalisation technique et artistique à tomber par terre, le joueur retrouve Leon sous un scénario prétexte qui marque à la fois une profonde rupture avec l'arc virus T, et une continuation dans le traitement des armes biologiques humaines. Adieu les zombies, bonjour les Plagas, plus fourbes, plus nombreux, intelligents et agressifs. Tout ce jeu est construit comme un gigantesque spectacle action/horreur du plus bel effet. La forêt offre des passages magnifiques parfois très cinématographiques, avec des références au Seigneur des Anneaux ou la Nuit des Morts vivants. Le château, encore aujourd'hui, est à tomber par terre (ce sous-sol en flamme, mon dieu !). Seule la dernière partie est un peu raté (mais le boss est badass). Bourré de bonne idées, avec une caméra de 3/4 qui fera date (et est encore utilisé aujourd'hui partout) ou des QTE de folie, RE4 est le dernier GRAND Resident Evil, et aussi une profonde rupture.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux2Casino   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software