WONDER BOY III - MONSTER LAIR  
Suggestions
A ESSAYER...
jumpman Wonder Boy, troisième du nom, est un mélange de shoot et de run'n gun, correct, mais très classique. Certes, le soft aurait pu être bien plus beau, mais l'ambiance est bien là. Vous devrez traverser différents mondes en détruisant le plus de monstres possibles et ainsi, arriver au boss de fin de niveau. Vous pourrez aussi récupérer toutes sortes d'items tout le long de votre parcours, qui vous donneront des points, de la vie et surtout, des armes bien plus dévastatrices ! La difficulté est progressive et très bien pensée. Vous aurez même la possibilité de jouer à deux simultanément. Mais alors pourquoi ce "Mais" ?! A cause de sa réalisation : Nous sommes sur MD nom d'un chien (qui pue...) ! Graphiquement, c'est très "plat" et sans charisme. L'animation est juste correcte, le design sympa et mignon, mais les couleurs et décors manquent de pep's, de vie. Les musiques passent bien elles, mais il en est autrement des bruitages qui saoulent après plusieurs minutes de jeu. La maniabilité, quant à elle, est au poil et le perso répond au doigt et à l’œil. Un p'tit shoot sans prétention qui pourrait plaire à certains et déplaire à d'autres...
SUPER KAWAI !
wizzy le Nerd Quand il s'agit de me gaver de fruits joufflus que libèrent des ennemis kawaï, je suis toujours sur la ligne de départ. Ce Monster Lair met notre Wonder Boy dans une sorte de shoot them up azimuté, où le plaisir est injecté à haute dose sans aucun détour. C'est direct et ça ne se prend surtout pas la tête. L'écran défile, et on est en mode autofire. Le côté plate-forme est presque, voire totalement anecdotique. Et pourtant notre héros a de petites jambes et trottine souvent sur la terre ferme. Mais non, pas besoin de réfléchir, on shootera de manière frénétique, en gobant sans discontinuer des cagettes de fruits avant d'asperger de tirs un gros boss. Alors, oui pour un jeu aussi décomplexé dans "le kawaï dans ta poire", le jeu est assez fadouille et les sprites (ennemis et décors) sont simplistes. On sent qu'on est aux tout débuts de la Megadrive, la réalisation rappelant ce qu'on pouvait trouver sur Master System. Mais Wonder Boy III Monster Lair me met en joie pour sa fraiche et saine puérilité, genre "C'est la grosse récré à la maternelle !".
TRES DISPENSABLE
Blondex Voilà donc le Wonder Boy III mal-aimé. Pourtant, si on suit la logique des sorties, Monster Lair est le vrai Wonder Boy III, et non le bien plus populaire Dragon’s Trap. Après un second volet différent orienté action, Monster Lair revient à la formule de base du premier Wonder Boy. Alternant une première phase mélangeant plateformes et run’n gun, et une seconde de shoot-them-up, Wonder Boy III offre ainsi une curieuse mixture, ma foi pas désagréable lors des premiers niveaux, mais devenant progressivement indigeste. Le secret pour apprécier ce jeu, c’est de ne pas insister après le premier échec et de partir sur une bonne impression – même si le charme du premier Wonder Boy n’y est de toute façon pas. Car si vous insistez, ce jeu vous enverra constamment au tapis par une difficulté délirante. Monster Lair m’a même tellement gavé que mon cerveau s’est débranché après une succession de morts toutes les 10 secondes. Et puis, la cohérence là-dedans, je la cherche aussi. À noter que l’adaptation Megadrive, assez faible graphiquement mais plus accessible, a toutefois sabré 5 niveaux de l’original. Peu importe : quelle que soit la version, ce jeu est très oubliable.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux2Casino   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software