NO MORE HEROES
Suggestions
CULTE !
Blondex N'y allons pas par quatre chemins : No More Heroes est un jeu culte. De par les sensations qu'elle procure, ses références qui brassent l'ensemble de la culture moderne (musique, jeu vidéo, cinéma, manga...), la nouvelle production de Suda 51 et de son équipe est une oeuvre jouissive et réjouissante ! Bien plus accessible que Killer 7, qui n'est par ailleurs pas comparable, No More Heroes invite le joueur à incarner Travis tambour battant (une intro qui en raconte des tonnes en 2 minutes chrono), et à se plonger dans une ville des USA complètement décalée, sorte d'anti-rêve américain, où vous devrez participer à un jeu de la mort. Pour séduire une fille aussi aimable qu'une porte de prison, Travis, armé d'un sabre-laser digne de Star Wars, devra éliminer 10 assassins, et ainsi devenir le N° 1 ! Le concept farfelu devient en fait excitant quand les combats s'enchainent furieusement (malgré l'absence de sang), la Wiimote étant notamment intelligemment exploitée. Véritable beat'em all, entrecoupé de mini-jeux et d'exploration de la ville, No More Heroes parvient même à vous faire oublier ses lacunes techniques grossières, par un rendu artistique du tonnerre ! Quel jeu !!
OH QUE OUI !!!!
VEGETOX Vous incarnez Travis Touchdown, un otaku complètement fumé qui ne pense qu'au catch et aux nanas ! Votre but est de devenir le meilleur assassin, et pouvoir enfin tirer la belle Sylvia, une organisatrice de combats classés dont il faut payer l'inscription. Pour cela, vous allez devoir faire des petits jobs, tel que pompiste, nettoyer les rues... mais aussi des missions de combats qui vous rapporteront plus. Pour se déplacer en ville, vous aurez un grosse moto, qui une fois bien prise en main, est sympa à conduire. Elle vous permettra de faire le tour de Santa Destroy et pouvoir y trouver des bonus tels que des t-shirts, de l'argent... Je trouve pour ma part le style graphique très joli, avec ses jeux d'ombre qui ont assez de classe. C'est vrai qu'il aurait pu être plus soigné, mais il vaut mieux un bon jeu qu'un beau jeu. Après, les phases de combat sont nickel. A l'aide de votre beam katana, vous devrez trancher vos ennemis en appuyant sur A, et le coup final à la wiimote, ou si vous préférez, leur faire une prise de catch. On aura du mal à oublier tous ces boss qui sont quand même assez charismatiques et très bien mis en scène. Bref un jeu auquel il faut absolument jouer !
OUI !
Romain Travis Touchdown est un jeune otaku qui a pour objectif de devenir l'assassin Numéro 1 des Etats-Unis, dans le but de séduire une jolie jeune femme. Pour cela, il est équipé d'un beam katana (une sorte de sabre laser) très efficace, qui lui permettra d'éliminer rapidement tous les ennemis qui se mettront au travers de son chemin, mais c'est aussi un fan de catch et il sera tout à fait possible de faire quelques prises sur les ennemis. Avant chaque combat contre un assassin, Travis devra récolter une certaine somme d'argent, plusieurs options lui sont alors disponibles : soit il peut accomplir des missions secondaires, soit il peut accomplir des petits boulots qui prennent la forme de mini-jeux. A la longue, ça peut sembler un peu répétitif mais on prend quand même plaisir à explorer la ville et vu les qualités graphiques du jeu, on peut lui pardonner ses quelques petits défauts. No More Heroes est vraiment un bon beat them all qui fait honneur à la Wii !
LE CHARISME PERSONNIFIE
Kuroro No More Heroes, c'est pas compliqué : Un jeu répétitif à la maniabilité défaillante, mais un jeu dans lequel l'ambiance est si bien travaillée et les personnages sont TOUS si charismatiques ou attachants que l'on prendra tout de même un réel plaisir à finir le jeu en long, en large et en travers, mais sûrement pas à le recommencer. Déjà, la dite ambiance. L'ambiance de No More Heroes n'a rien de bien surprenante, sitôt fait qu'on ai vu la jaquette et lu le dos de la boite : Une allégorie de L'Horrible Amérique, celle ne jurant que sur le superficiel. Ça, en soi, ça n'a rien de surprenant ou d’intéressant... Mais lorsque d'excellentes musiques et un uber côté décalé, ainsi que divers effets (la roulette des bonus, ou même les pièces remplaçant le sang dans la version PAL) viennent s'ajouter à ça pour renforcer l'immersion, l'univers de No More Heroes devient étrangement attrayant... Mais ce n'est pas non plus que dû à ça : Le gros point fort du jeu, ce sont ses personnages, tous plus charismatiques les uns que les autres, avec notamment les boss, qui, à eux seuls vous donneront l'envie d'aller affronter le prochain, uniquement pour découvrir son style et sa personnalité.
LE KILL BILL DU JEU VIDEO !
twinsen threepwood Avant toute chose, précisions que mon avis est basé sur la version US non-censurée. NMH, fantasque nouvelle œuvre du génial et foutraque Suda Goichi (alias Suda 51) est au jeu vidéo ce que le film Kill Bill de Tarantino est au cinéma : une œuvre passionnée et décalée, splendide déclaration d'amour au cinéma US et asiatique. Construit comme un jeu d’enchaînement de boss (à la Shadow of the Colossus, mais la comparaison s'arrête là), le jeu nous fait suivre les pérégrinations aussi violentes que cinglées de Travis Touchdown, un Otaku puceau faisant beaucoup penser à Onizuka (GTO) et qui veut devenir le Tueur Number One, afin de pouvoir s'envoyer en l'air avec la troublante et fatale Sylvia. En affrontant les 10 meilleurs tueurs de la ville de Santa Destroy, on se retrouve face à des situations décalées et des dialogues rappelant clairement les meilleurs passages de Kill Bill ou Pulp Fiction. L'esthétique rappelle beaucoup Killer 7, et le gameplay des combats est aussi jouissif que barré avec tous les éléments 8 bits qui s'affichent. Durée de vie correcte, histoire tordante et combats géniaux, c'est un bijou. Seul défaut : les phases en ville en moto sont vides et ratées. Essayez le!
OUI, MAIS...
Iglou Killer 7 a été un de mes jeux préférés de la génération PS2-BOX-GC, et c'est avec une certaine impatience que j'attendais de mettre mes petites mains sur No More Heroes, et dès le début, quel pied, le jeu part dans tous les sens, la musique défonce, les gerbes de sang inondent l'écran, Travis est un puceau complètement à l'ouest mais adorable (un peu l'idiot du village), les boss s'enchaînent et ils sont tous plus fous les uns que les autres, et certains combats vous mettront dans une certaine trans, une sorte de frénésie, mais qui seront souvent coupés par des jobs à faire afin de pouvoir vous payer un nouveau contrat. Je me demande vraiment ce qui est passé par la tête de SUDA51, faire une ville vide, ou conduire une moto est une vraie plaie et en plus, il faudra travailler pour avancer dans le scénario, et ces jobs coupent complètement le rythme frénétique du jeu. No More Heroes n'en reste pas un moins un bon jeu, mais quel dommage d'être passé tout proche du statut d'excellent jeu, voire de grand jeu. "Allo Sylvia ? Oui... hmm hmm... quoi ce n'est pas encore fini ? Il y a une suite ? D'accord, peut-être une prochaine fois".
OUI !
wizzy le Nerd Devenir le n°1, voilà le but que Travis s'est fixé pour coucher avec une fille. Et pour y parvenir, il va falloir en découper du monde avec son sabre laser ! No More Heroes verse dans la pure parodie, avec des clins d’œils amusants à la pop-culture et des prétextes idiots pour faire des trucs complètement stupides. On sent que les programmeurs ont sans cesse voulu casser le train-train du Beat them All décérébré avec des surprises en tout genre : en premier lieu, une petite ville à la GTA à explorer avec sa grosse bécane et des mini-jeux sortis de nulle part. Les combats contre les boss sont de grands moments, explosifs, chorégraphiés avec une classe certaine. Côté maniement, No More Heroes n'est pas un demi-jeu Wii. La wiimote et le nunchuk sont parfaitement employés pour un déferlement non-stop de coups à l'écran. A la longue, le nerf de la guerre -gagner de l'argent avec passages obligés aux pôles emploi- est, j'avoue, un chouïa rébarbatif. Heureusement, de grandes rafales de folie soufflent sur le jeu, et sur la douzaine d'heures qu'il m'a fallu pour voir la "vraie fin", je n'ai pas eu le temps de décrocher. Excellent !
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux2Casino   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software