SONIC THE HEDGEHOG 4 - EPISODE 1  
Suggestions
HE'S BACK
portnawak C'est presque avec une petite larme à l'œil que j'ai réentendu le fameux "Seeeeeegaaaaa" juste avant l'écran titre, exactement le même que sur Megadrive. 15 ans, il aura fallu attendre 15 ans pour enfin jouer à ce Sonic 4, la suite directe de Sonic 3 sur la 16 bits de Sega, mais curieusement, Tails n'est pas là. En fait, je dirais que ce Sonic 4 est en quelque sorte une espèce de remake et de mélange de Sonic 1 et 2, car on retrouve les mêmes mondes, même s'ils changent de nom. Tout est à l'identique, même les musiques... Enfin je veux dire qu'on a l'impression d'écouter la bande son sur Megadrive et que les développeurs ont travaillé uniquement avec la carte son de la 16-bits pour accentuer le côté nostalgique. Les bruitages sont exactement les mêmes qu'à l'époque, tout est à l'identique, sauf les graphismes qui bien évidemment ont été retravaillé et en HD mais point trop (sauf sur Wii). Et même la maniabilité est pareille, donc pour les fans du hérisson bleu (comme moi), la prise en main est immédiate. Pour l'histoire en elle-même, le dr. Robotnik est revenu, et comme à son habitude, il retransforme de petits animaux inoffensifs en méchant robot pas beau.
OUI, MAIS...
wizzy le Nerd Avec ce numéro 4 qu'il porte comme un fardeau, j’ai été (un peu) déçu par ce nouveau Sonic. Je m'y suis bien amusé, partagé entre le plaisir de la nostalgie et celui de la découverte, mais le terme "nouveau" ou le chiffre "4" sont un peu mensongers. On se retrouve devant un mix de plusieurs niveaux des anciens Sonics. Les décors sont des reprises et les boss sont strictement identiques. Même en sachant que le côté revival était voulu, j’aurai apprécié un peu plus d’audace. D'autant que les rares nouveautés sont bienvenues, il y a le très intuitif Homing Attack, ce double saut visant automatiquement un ennemi et quelques passages originaux, comme le surf des cartes ou l'équilibre sur les grosses bouboules. Mais voilà, le tout dernier stage contre Robotnik arrive comme un cheveu sur la soupe et écourte un épisode, décidément trop court, de manière déplaisante. Les boss étaient déjà identiques à ceux des anciens épisodes, pourquoi les reprendre ici en enfilade ? C’est un procédé trop facile, à deux doigts de l‘arnaque… Du déjà-vu de déjà-vu !
DE QUI SE MOQUE-T-ON ?
Kim Avec l'élan de certains développeurs pour ressusciter les sagas des anciennes générations de consoles, Sonic 4 me faisait jouir d'avance ! Et bien quelle déception ! Non seulement, cet épisode n'invente rien, mais il se permet de copier outrageusement ce que fut Sonic de 1 à 3, en passant par la référence, Sonic & Knuckles ! Il y a bien des micro-nouveautés au sein de chaque niveau, mais cela est bien faible tant l'arnaque est grande ! Mais de qui se moque-t-on ? Les musiques sont qui plus est sans inspiration, mais là où le jeu fait très fort, c'est qu'il s'attaque aux fondamentaux de la série : la vitesse. Le Spin Dash, joyeuse trouvaille de l'épisode numéro 2, ne sert pratiquement à rien : Sonic aurait-il troqué ses belles pompes rouges contre des sabots de plomb ? On dirait, car malgré tous les bumpers rouges, loopings et autres accélérateurs, notre héros traîne des pieds ! Un comble en somme. Aucun dynamisme, cet Episode I - dont l'absence de Tails est plutôt étrange - n'a de nouveauté que l'entière refonte graphique assez sympathique (mais n'égalant pas l'ère 16-bits), mais déçoit au plus haut point ! Que fera l'Episode II ?
NON !
Twinsen Threepwood J'avoue pour le coup rejoindre notre ami Kim : de qui se moque-t-on? Un rappel sur l'histoire de la mascotte bleue : Sonic a beau être un personnage culte, il a commencé à sentir le sapin et à se faire lâcher par les fans dès le 3e épisode sur Megadrive. Alors c'est vrai que ce Sonic 4 est une (heureuse?) surprise, surtout que le bestiau est estampillé "Sonic Team". Sonic 4 est réellement symptomatique de l’image de Sega après une décennie d'échecs et de crises en tout genre : un studio en interne qui n'arrive plus à produire de l'original, à la ramasse sur le plan technique et ludique et qui racle à tout va dans ses gloires passées, confine au ridicule. Ce Sonic 4 a été fait avec paresse et trop de fébrilité : moteur ridicule, direction artistique plate (mon dieu, ces fonds...), animation digne d'un jeu flash, musique recyclée (mais sympathique,), AUCUNE sensation de vitesse, le dash qui ne sert plus à rien (+1, Kim !), game design famélique et une progression aux airs de copie navrante de Sonic 2 (Robotnik bordel !)... Enfin, sachez qu'un jeu Sonic amateur ("Fan Remix"), sorti au même moment par deux Français lui a juste mis la honte direct... A éviter !
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software