DEADLY TOWERS
Suggestions
NON !
Enker Aaaah, Deadly Towers. Tout un programme. Pour la petite histoire, ce jeu est considéré comme le plus mauvais sur NES. Et en effet, il mérite peut-être ce titre peu glorifiant. De prime abord, Deadly Towers n'a pas vraiment de quoi démarquer ses concurrents : un habillage honnête, pas joli mais on a aussi vu pire, malgré un décor pour le moins vide. Mais l'essentiel est ailleurs, et pour ça il faut saisir une manette. Dès le premier écran du jeu, la difficulté est juste odieuse : des ennemis dans tous les sens, des projectiles qui fusent sans prévenir, un chevalier en carton pâte. Ou comment voir l'écran de game over en vingt secondes chrono après avoir lancé le jeu pour la première fois. Et c'est justement ce critère qui en fait un jeu à oublier, cette difficulté est tout simplement plus que mal dosée, impossible de faire pire comme ça d'un coup. Et si vous parvenez à survivre aux premiers écrans, vous finirez bien par vous faire avoir à l'usure, soit par les ennemis retors, soit par la jouabilité bancale de ce titre ahurissant. Un must, mais pas forcément dans le bon sens du terme...
NON !
wizzy "Dark Souls et sa prétendue difficulté cloutée, mais ma bonne dame, c'est pour les enfants de chœur !" La NES nous offre un aperçu bien plus crédible de ce que peut être l'Enfer sur Terre avec Deadly Towers. De cette enfilade de salles peuplées de créatures démoniaques, je ne retiendrais que l'absurdité de notre mission. Notre chevalier est soit désespéré et suicidaire, soit d'une naïveté complètement folle (pour parler poliment) pour oser croire survivre plus de deux minutes dans ces tours mortelles. Le moindre petit et insignifiant ennemi demande trois ou quatre coups pour l'annihiler, alors imaginez que dès la deuxième salle, se jette sur nous une bonne dizaine de sblourbs enragés. Avec un tir asthmatique et le regard fier de Perceval (et là, j'entends résonner dans les coursives un "c'est pas faux !"), notre seul salut est dans la fuite. Et fuir, c'est mourir... dans la salle suivante. Après, Deadly Towers porte divinement bien son nom et on ne pourrait pas lui reprocher de jouer cette carte à fond : "Quiconque s'y aventure, meurt !". Soyons donc prudent, ne nous y risquons pas.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Jeux2Casino   Jouer en ligne   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software