THE LEGEND OF ZELDA - LINK'S AWAKENING
Suggestions
SUBLIME !
Blondex Après un Link to the Past unanimement salué, la sortie d'un nouveau Zelda fut accueilli avec scepticisme ; un opus SNES qui évince d'ailleurs toujours ce Link's Awakening, alors que malgré les capacités limitées de la Game Boy, ce dernier surpasse son prédécesseur sur de nombreux points. Après un long périple en mer, Link, pris dans une tempête, échoue sur l'île perdue de Cocolint. Très vite, il apprend qu'il ne pourra pas quitter l'île par le premier bateau venu, et devra d'abord réveiller le Poisson-Rêve. Commence alors une quête empreinte de fantaisie et de poésie, qui vous amènera à découvrir la terrible vérité sur Cocolint. Très classique dans sa conception (8 donjons et des quêtes annexes), cet épisode offre néanmoins autant de plaisir, sinon plus, que le Zelda SNES. C'est en effet à partir de ce jeu que se multiplient les quêtes annexes évitant d'enchainer bêtement donjons sur donjons, et que les énigmes se font plus inventives. C'est encore aujourd'hui un incontournable sur Game Boy, à mon sens l'un des tous meilleurs opus de la série Zelda, et même, un de ces rares jeux à m'avoir vraiment touché de par sa grâce et son ambiance douce-amère. Un chef d’œuvre absolu !
OUI !
Enker Après l'énorme carton de Zelda 3 sur SNES, voilà que Link débarque pour la première fois sur Game Boy. Comme le dit Blondex au-dessus, quelques interrogations planèrent à ce moment là mais elles auront été rapidement dissipées devant ce véritable hit de la portable. On tient là un vrai Zelda qui tient dans la poche, à l'intrigue, aux énigmes et aux personnages entièrement imaginés pour l'occasion. Et pour la console, la barre a été placée haute puisque le jeu est tout de même assez long (huit donjons), les graphismes sont vraiment agréables et surtout la bande-son est mirifique. Jamais je n'ai entendu sur Game Boy des sonorités aussi agréables, certaines compositions faisant même partie des meilleures de la série (ah, la ballade du poisson-rêve !). Côté jeu il ne faudra pas récolter les fragments de la Triforce, mais des instruments de musique afin de réveiller l'étrange maitre de la non moins étrange île de Cocolint, sur laquelle Link a échoué. Ce jeu est une perle de A à Z, tant au niveau du gameplay que de l'émotion, certaines séquences sont juste fantastiques et la cinématique de fin pourrait même vous faire verser une larme. Le meilleur jeu Game Boy et aussi mon Zelda préféré.
OUI !
Wave A Link to the Past fut une telle claque dans l'histoire du jeu vidéo qu'il paraissait complexe de réitérer l'exploit, en particulier sur une portable dénuée de couleurs telle que la Game Boy. Pourtant, le miracle s'accomplit bel et bien, voire dépassera son aîné pour une partie non-négligeable des joueurs, ce qui en relèverait presque du divin. A vrai dire, c'est le genre de jeu qui transcende son support et ses limitations techniques par sa seule qualité et l'aura unique qui s'en dégage. On n'a pas joué à Link's Awakening, il a partagé une partie de notre existence. L'une des plus belles réussites de la série et le meilleur soft de la machine.
OUI !
Kim Pour résumer tout le bien que je pense de ce Zelda - Link's Awakening, je reprendrai deux choses : l'aspect perpétuel du support Gameboy et une phrase du compère Wave, le pro du RPG. Premièrement, je noterai toujours cet attrait particulier des consoles portables surtout suivant les genres exploités. En clair, pouvoir jouer partout, c'est tout de même super génial et super fun ! Mais ça dépend à quoi. Et c'est là que vient la phrase de Wave : "Zelda - Link's Awakening transcende son support", c'est très vrai et judicieux ! Cela va de pair avec la première note. En gros, pouvoir jouer partout avec un Zelda aussi riche et fabuleux, qui en plus utilise toutes les capacités de cette console qu'est la Gameboy, c'est du voyage pur et simple. La série des Zelda est l'essence même de la firme du plombier italien, pourquoi se priver d'un jeu comme celui-ci ? Pour transcender, il transcende : du RPG sur portable, pouvoir reprendre à volonté sa partie, jugez plutôt, et pas n'importe quel RPG, du Zelda et en plus des plus passionnant ! Bref, c'est tout bonnement du Grand Nintendo, envers qui il faut tirer sa révérence, comme tout bon rival que je suis !
OUI !
Guisbeu N'y allons pas par 4 chemins, ce Link's awakening est un chef d'œuvre. Son univers parallèle, même si graphiquement proche de son prédécesseur SNES, est décalé dans la série des Zelda, comme le sera (attention, bombe) Majora's mask plus tard. Le monde du Poisson-rêve est animé de main de maître sur le support Game Boy, superbement exploité, et on sera encore une fois surpris que des sons en midi puissent générer une telle émotion. Les environnements sont variés, les donjons (huit en tout) sont extras, et les mécanismes de jeu intelligents. Les habitants de Cocolint sont attachants et vous donneront des quêtes annexes qui enrichiront agréablement l'aventure. À faire absolument pour tout fan de la tunique verte (Ok, grise / jaune en l'occurrence) qui se respecte.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux2Casino   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software