MARY SHELLEY'S FRANKENSTEIN
Suggestions
MEDIOCRE !
wizzy Dans la première moitié des années 90, l'épouvante la plus classique était en vogue sur nos écrans avec les sorties successives des films de Francis Ford Coppola (Bram Stoker's Dracula) et de Kenneth Brannagh (Mary Shelley's Frankenstein). Et juste après l'adaptation vidéoludique (pas terrible) du Dracula par Sony, la créature de Frankenstein s'empressa d'investir nos consoles 16-bits. Et le résultat est, à mon sens, à l'image du film : oubliable. Sur une musique lugubre, le jeu s'apparente à un Castlevania dépressif avec des décors d'une tristesse à pleurer. L'action est terne, répétitive, basée sur des labyrinthes de plates-formes rendus pénibles par une jouabilité balourde et une abondance d'ennemis. Comme notre créature n'est pas souple pour un sou et peine à se débarrasser du moindre paysan (la population vous en veut, c'est un fait), la progression est loin d'être une partie de plaisir. Mary Shelley's Frankenstein n'est pas à proprement parler un jeu, mais un labeur, aussi amusant qu'un bilan comptable d'une entreprise spécialisée dans les tringles de rideau de douche.
NON !
twinsen threepwood Commis par Sony Image Soft et Bits corporation, ce Mary Shelley's Frankenstein est semble-t-il le pendant vidéoludique d'un film dont je n'avais jamais entendu parlé, et qui figure en bonne place dans les nanards de Rotten Tomatoes, malgré un casting de rêve (Robert DeNiro, Kenneth Branagh, Helena Bonham Carter). Difficile de s'en rendre compte dans le jeu tant la nullité de l'ensemble vous fera partir d'effroi en moins de 20 minutes. Après une intro fort réussie, le rideau tombe d'emblée : graphiquement vraiment moche et terne, level design ridicule avec des plateformes foutues n'importe comment, et peu de visibilité, bestiaire redondant, coups limités, musique atroce... Je ne pourrais même pas dire quelle créature je dirigeais. Un Frankenstein? A voir cette créature boiteuse (véridique !), on aurait dit le Nosferatu des 20's. Passé quelques portes et autres tirages de cordes aussi lassant qu'irréfléchis, j'avoue que, bien qu'étant fan de ce genre d'univers, j'ai très rapidement lâché l'affaire. A noter qu'une version Mega CD, plus portée aventure, existe et est très différente (mais pas mieux) que ce truc. Un Castlevania du pauvre, comme dit Wizzy.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Jeux2Casino   Jouer en ligne   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software