L'ETRANGE HISTOIRE DE ROB Article rédigé par Blondex

Parmi les nombreux accessoires créés par Nintendo, ROB est sans doute le plus fascinant. Non pour sa technologie, certes audacieuse pour l'époque dans un jeu vidéo, mais pour son histoire. Le robot de la NES est devenu une icône nostalgique cultivée par Nintendo au travers de ses nombreuses productions, au point de faire de lui un personnage à part entière de son univers virtuel.



> Un accessoire original de la NES

La NES comptait de très nombreux accessoires. Le Zapper figure parmi les plus répandus, le pistolet ayant été un temps vendu avec la console, mais il existait également plusieurs tapis, utilisés soit pour des jeux de course à pied (comme Family Trainer), soit pour des jeux de musique... Sans oublier d'autres plus ou moins utiles, comme le Power Glove (un gant faisant office de manette).

Le cas de ROB est différent : c'est un accessoire unique en son genre !

Robotic Operating Buddy (ROB pour les intimes, et Famicom Robot pour les japonais) est, comme son nom complet l'indique, un "ami" qui va vous aider dans la progression de vos jeux. Fonctionnant avec des piles, ROB est avant tout une alternative à la traditionnelle manette, qui offre une approche différente dans la manière de jouer et de progresser dans un jeu vidéo. Placé sur son plateau, différent selon le jeu auquel vous jouez, ROB va attraper des objets et les reposer à un autre endroit.

L'idée est ainsi de pousser encore plus loin l'interaction avec le jeu, et de faire vivre au joueur des expériences d'un nouveau genre. Concrètement, le robot ne sait tout de même pas faire grand chose, et le fait très lentement. Tout juste tourner légèrement, se baisser un peu pour prendre les objets et les poser à un autre endroit. Ne lui demandez donc pas d'engager des conversations avec vous, ni même d'aller ramasser la toupie qu'il a fait tomber une énième fois !

En dépit de la complexité de son utilisation, ROB sera un des fers de lance de Nintendo, à travers de nombreuses publicités (magazines et spot télévisuel), soulignant le caractère futuriste de la console.


> Les jeux utilisant ROB

Lors de la première année de commercialisation de la NES aux Etats-Unis, ROB était proposé dans un pack Deluxe, comprenant la console, le Zapper et deux jeux (Duck Hunt et Gyromite).

Le robot était également proposé séparément, vendu avec Gyromite (également nommé Robot Gyro), un jeu de plate-formes / stratégie dans lequel le joueur dirige le professeur Hector dans un ensemble de courts tableaux remplis de pièges et de méchants monstres. Dans chaque niveau, le joueur doit récupérer des dynamites avant la fin du temps imparti, tout en évitant de se faire tuer.

En revanche, des colonnes bleues ou rouges vous barrent la route… et c’est là qu’intervient ROB ! D'un simple flash d'appareil photo du professeur (actionné par le bouton Start de la manette), ROB se met en route !

Il appartiendra alors au joueur de contrôler lui-même les mouvements de ROB et actionner les boutons en utilisant les toupies. Disposées sur le plateau, il faudra les saisir, leur donner de la vitesse en les insérant dans un boitier, les reprendre pour enfin les placer sur un des deux socles, reliés aux boutons de la seconde manette (ouf), que vous aurez bien pris soin d’insérer à l’endroit spécialement prévu pour elle (naturellement).

Dans le mode B, vous contrôlerez uniquement ROB, et devrez aider Hector, somnambule, à éviter les pièges.

Hélas, la qualité pour le moins discutable de Gyromite, et l'attrait ludique relatif de ROB, ne contribuèrent pas au succès de l'accessoire. En effet, comme je l’ai précise plus haut, les actions de ROB appuient en fait sur les boutons de la 2ème manette… et il sera ainsi tentant d’appuyer sur les boutons de la manette en question à la place de ROB - ce d’autant plus que le robot est très lent, et les actions qu’il doit exécuter beaucoup trop longues.

Stack-Up (ou Robot Block) est quant à lui un jeu de puzzle plutôt original. Doté cette fois d’un équipement plus léger que pour Gyromite, ROB aura à sa disposition plusieurs blocs de couleur qu’il faudra lui faire disposer sur son petit plateau de jeu comme indiqué à l’écran.

Le joueur dirige quant à lui de nouveau le professeur Hector, et doit actionner les différentes commandes à l‘écran (Haut, Bas, gauche, droite, saisir et lâcher). Evidemment, des affreux petits monstres vont s’évertuer à enrayer la mécanique. Stack-Up dispose même d’un mode 2 joueurs, où chacun se dispute le contrôle de ROB.


> Un échec en trompe l'œil

Malgré ces deux jeux, Nintendo ne sait (déjà) plus comment exploiter l’accessoire. Finalement, en 1985, Nintendo abandonne rapidement l'exploitation de ROB au Japon, ce avant même la sortie de la NES en occident. Stack-Up et Gyromite seront donc les deux seuls jeux utilisant l’accessoire, quelque soit le succès rencontré aux Etats-Unis et en Europe.

Sans connaître véritablement quels étaient les idées ou projets de Nintendo pouvant donner un aperçu plus probant de son utilisation, ROB devint ainsi plus un mythe, qui allait faire rêver les enfants, sans savoir quelle était son utilité.

Pourtant, ROB est souvent associé au succès de la NES à ses débuts. Plus qu'un accessoire réellement utile, et d‘ores et déjà condamné à l‘abandon lors de sa sortie sur les marchés occidentaux, il était en fait un argument de vente non négligeable pour la console de Nintendo.

Certains parlent ainsi de ROB comme d'un " cheval de Troie ", un truc inutile ciblant directement les enfants, et dont le but était surtout de faire vendre la console.

D'autres arguent que la politique de Nintendo aux débuts de la NES, incluant l'accessoire robotique, permit de relancer le marché du jeu vidéo, plombé par une crise majeure au milieu des années 80. Il est cependant difficile de croire que ROB a fait vendre à lui seul des millions de NES, mais l'accessoire était tout de même assez répandu, de quoi affirmer qu'à défaut d'être réellement utile, il était un bon VRP pour la NES.

Si l'on ne s'en tient qu'à une logique purement commerciale, l'objectif de ROB a donc été parfaitement rempli, même si les ventes de NES ne dépendront plus, dès la deuxième année, de la promotion du robot.


> Du réel au virtuel

Parce qu'il est un symbole des équipes de recherche de Nintendo dans la manière de faire évoluer le gameplay d'un jeu, ROB conserve malgré tout une image positive au sein de la firme de Mario. Sans doute doit-il aussi son capital sympathie au fait qu'aucun autre accessoire dans le monde du jeu vidéo n'ait été à ce point personnifié, et doté d'une histoire.

De multiples hommages seront ainsi rendus au robot dans diverses productions de Nintendo.

Le personnage ROB 64 est ainsi inspiré directement de l'accessoire de Nintendo. Faisant son apparition dans Lylat Wars / Starfox 64, le robot perfectionné pilote le Great Fox au cours des missions de Fox Mc Cloud et de son équipe. ROB 64 ne partage en revanche pas de points communs avec, tant sur le plan de l'apparence que de la " personnalité " (ROB en étant pour ainsi dire dépourvue).

ROB fait aussi de multiples apparitions, souvent courtes, dans de nombreux jeux Nintendo (les Wario Ware notamment). Sega rendra également à son tour hommage à l'accessoire dans le jeu F-Zero GX sur Game Cube, en faisant apparaître un exemplaire géant de ROB dans le décor de Port Town.

Mais la surprise vient de Mario Kart DS, où après avoir débloqué et gagné toutes les coupes en 150cc Miroir, ROB officialise pour de bon sa renaissance dans le monde virtuel... en devenant un pilote de kart aux côtés de Mario et Cie ! Aux commandes notamment d'un kart inspiré directement de son plateau de jeu de Stack-Up, le personnage virtuel reproduit ainsi tous les bruits qu'il émettait en tant qu'accessoire réel, tout en étant capable de balancer peaux de banane et autres carapaces.

Cette apparition majeure n'allait cependant pas être la dernière, et si ROB déserte Mario Kart Wii, c'est pour apparaître comme personnage secret dans Super Smash Bros Brawl, où l'ancien accessoire se libère définitivement des anciennes contraintes du monde réel, pour devenir un combattant à part entière du jeu !

A dire vrai, quoi de plus normal pour un jeu destiné aux fans de Nintendo, et cultivant à ce point la nostalgie, d’y faire figurer ROB ! Le robot tient d’ailleurs un rôle central dans le mode Aventure du jeu, L’Emissaire subspatial, où caché sous le costume du Ministre antique, il commande une armée de ROB contre les héros… et se révèle être un personnage énigmatique, avant d’être l’un des plus attachants.

Réalisé avec beaucoup de soin - comme tous les autres personnages du jeu d’ailleurs, ROB dispose d’une palette de mouvements bien plus étendue que dans la réalité. Si le lancer de toupies est toujours sa spécialité, elle ne résulte plus de mouvements hasardeux. Quant à ses flash optiques, ils s’avèrent dévastateurs… à condition de ne pas épuiser ses batteries !

D’une manière générale, le robot réalise si rapidement ses mouvements dans le virtuel… qu’on peut se demander s’il ne préfère pas ce nouvel univers au monde réel dans lequel il a fait d’abord son apparition !


> Une icône du "Nintendo Retro gaming"

Objet de désir pour de nombreux grands enfants, ROB est un accessoire relativement répandu, y compris en Europe où il a bien été commercialisé (je le sais, un ami en avait un !)… à condition de le trouver en bon état de fonctionnement, et complet (avec tous les accessoires du plateau de Gyromite).

A dire vrai, ROB a une valeur plus affective que réelle. En tant qu’accessoire, il était souvent perçu comme un jouet pour les enfants (et était parfois présenté comme tel). Sa renaissance dans l’univers des jeux vidéo est d’ailleurs une preuve supplémentaire du capital sympathie dont il dispose à la fois auprès des vieux passionnés et de Nintendo.

Il est probable cependant que le personnage virtuel de ROB atteigne ses limites avec Mario Kart et Super Smash Bros, et ne sera jamais appelé à devenir le héros de son propre jeu, mais nous n’avons en tout cas pas fini de le voir apparaître ici ou là dans les productions de Nintendo !

ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Jeux2Casino   Jouer en ligne   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software