ALICE - RETOUR AU PAYS DE LA FOLIE  
Suggestions
EXCELLENT JEU D'AUTEUR
Twinsen Threepwood Après quelques années à m'attendre patiemment sur mon étagère, j'ai enfin pu m'essayer au mythique Alice vu par American McGee. Je n'ai jamais pu faire le premier épisode, et malgré une certaine réticence ainsi que beaucoup d'hésitations, j'ai néanmoins décidé de commencer la série directement par ce second volet, chose que je ne fais jamais. J'ai été enchanté du début à la fin par ce jeu débordant de qualités. Tout d'abord, Alice 2 est clairement un jeu d'auteur : une vision très personnelle sombre, et violente d'American McGee sur l’œuvre de Lewis Caroll. Ce jeu est tout ce qu'aurait dû, artistiquement parlant, être le film de Tim burton : une œuvre gothique, qui prend aux tripes. La réalisation, sous UE3, est de bonne facture malgré quelques bugs et textures baveuses. Le jeu contrebalance ce point par une direction artistique de toute beauté, aussi bien dans les décors que le Character design, sublime. L'histoire amène à réfléchir sur des thèmes rares dans le jeu vidéo, et très matures. Le gameplay emprunte clairement à Okami (combats, compétences, objets) et Psychonauts (hologramme, level design). La fin est réussie et dans le ton. A faire !
POURSUIVONS L’OMBRE DE LA NUIT
Mérode Comme un sombre secret bien gardé tel que celui du chemin menant au royaume d'Obéron, ce second épisode d'American McGee's Alice est un jeu dont l’existence est restée discrète. Et pourtant, tous les amoureux de la littérature anglo-saxonne de la fin du 19e le savent : de Butler Yeats à Lewis Caroll, tout ce qui se trouve de l'autre côté du miroir est aussi mirifique et enchanteur que sombre et effrayant. Madness Return est un jeu à la noirceur aussi délicieuse qu'oppressante, alternant entre un Londres industriel au ciel noir de charbon et le monde des merveilles. Ainsi, le seul échappatoire pour une Alice Liddell torturée par un insondable secret de famille est de suivre le Lapin blanc. Mais en ces merveilles résident une relecture de la face sombre et torturée de Lewis Carroll et de ce roman ambigu et codé en tout point qu'est Alice. Son gameplay action-plateforme carré et sa direction artistique d'une rare élégance, nous ramènent dans les tréfonds de l’âme d'une enfant meurtrie et réfugiée dans un univers peu à peu entaché par un réel, où les hôpitaux psychiatriques qui fascinent Alan Moore dans From Hell regorgent de femmes de mauvaise vie et d'enfants adultérins.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software