BATMAN - ARKHAM ASYLUM  
Suggestions
DESOLE, MAIS NON...
Kim J'entends déjà les réclamations : "Mais, t'es fou de mettre un Non ! à Batman !" Et bien désolé, mais j'ai pas aimé, voilà tout. Pourquoi ? Tout d'abord, j'aurais aimé que l'aventure ne se déroule pas dans un cadre fermé. Ici, un asile de fous où plusieurs ennemis, le Joker en première ligne bien évidemment, se sont échappés pour le plus grand bonheur des passionnés de la célèbre chauve-souris. Ce n'est pas que je suis fan, ni que j'attendais ce jeu avec impatience, mais Batman demeure tout de même un grand héros et j'ai toujours plus ou moins suivi ses sombres péripéties. Sombre, un mot que j'aime bien et malheureusement pour moi, cet épisode ne l'est étonnement pas assez. Suis-je malade ? Peut-être. Mais ce qu'il y a à noter là-dedans, c'est que oui le scénario est obscur, ainsi que le contexte, mais quant aux graphismes, ce n'est vraiment pas çà ! De même, j'aurai préféré un jeu en Cel-Shading pour admirer de belles couleurs (le noir surtout !) bien définies : ici, c'est moche, peut-être trop de nuances ? Je ne sais pas, mais en tout cas, je n'ai pas adhérer. Pour finir, entre je l’avoue un gameplay tonitruant, le système de caméra m'a également déplu. Bref, c'est un non ferme !
OUI !
Blondex C'est vrai, tout est affaire de goûts, mais honnêtement, jamais jeu n'a autant rendu justice à Batman que cet Arkham Asylum, qui, chose inhabituelle, n'est pas l'adaptation vidéoludique d'un DA ou d'un film, mais un projet original... et une production d'envergure, restituant fidèlement l'ambiance nocturne de l'univers Batman. L'asile de fous d'Arkham réunit ainsi une belle brochette de dangereux criminels, en tête desquels figure évidemment le Joker. Le démarrage est laborieux, du à une maniabilité complexe demandant d'assimiler de nombreuses phases de jeux (recherche d'indices, infiltration, combat...) et de manipuler les différents outils de Batman ; le prix à payer pour savourer l'expérience très immersive, rentrer dans le costume de Batman, déployer la cape, et ainsi terroriser les sbires du Joker ! Les interventions de l'Epouvantail sont également l'occasion de se risquer aux frontières de la folie, rappelant Eternal Darkness, et les défis de l'Homme-mystère ajoutent une profondeur supplémentaire à une aventure plutôt longue et riche en rebondissements, soutenue qui plus est par une réalisation générale (graphismes, musiques...) de haute volée !
ALL HAIL BATMAN !
BlueTouchGuyz Batman Arkham Asylum est incontestablement un must-have pour toute personne qui se dit fan du Chevalier Noir. En effet, outre ses graphismes léchés, son gameplay facile à assimiler et sa durée de vie plus qu'honorable, Batman Arkham Asylum est un véritable hymne au personnage le plus charismatique de l'univers DC Comics. En effet, son scénario (écrit par Paul Dini, à qui l'on doit l'excellente série animée des années 90) rend parfaitement hommage à Batman et à sa mythologie. De plus, c'est un véritable plaisir de retrouver la ribambelle de personnages issus des comics : du Joker à Killer Croc en passant par l'Epouvantail ou encore Clayface, tout le monde (ou presque) répond présent à l'appel ! Enfin, l'un des principaux points forts de ce jeu est à mes yeux son ambiance : Batman se retrouve enfermé dans l'asile d'Arkham. Et bien évidemment, qui dit asile dit forcément patients totalement fous qui ne demandent qu'à se jeter sur vous et ambiance lugubre au possible. En d'autres mots, Batman Arkham Asylum est un incontournable pour tous les amateurs de la Chauve-Souris, mais aussi pour tous les amateurs de jeux-vidéo !
OUI !
wizzy le Nerd Sur une île de fous, en plus du Joker, Batman doit affronter une myriade de vilains psychotiques que sont l'écailleux Killer Croc ou la vénéneuse Poison Ivy. J'ai fait les choses à l'envers, en commençant la série par le second épisode, le City. Du coup, je ne m'attendais pas à être autant surpris par la qualité de cet Asylum, bien plus immersif à mon goût coté histoire que sa suite. Prisonnier dans un espace clos un brin angoissant, Batman m'a semblé bien plus en danger. Oui, certaines séquences (les espèces de Gronks hypertrophiés qui arrivent par deux) se répètent dans chaque bâtiment, un écueil que l'on retrouvera aussi dans le City. Mais avec une collection grandissante de bat-gadgets et un décor qui évolue, le mélange action, exploration et infiltration est juste parfait ! L'Epouvantail hante à merveille Batman dans des séquences de pur cauchemar et les énigmes de l'Homme-mystère, même très faciles, restent un bon fil rouge et un bon moyen de souffler. Graphiquement, le jeu a une très belle patine surtout en ce qui concerne les personnages, magnifiés (le Joker en tête) au point qu'on peut en collectionner les figurines virtuelles pour les regarder sous toutes les coutures.
OUI !
Dunst Je suis d'une génération qui a été bercée par Batman, enfant je dévorais avidement les épisodes devant ma télé, tantôt terrifiée, tantôt amusée, j'adorais ce héros et c'est toujours le cas. Du coup un jeu vidéo Batman c'est à la fois beaucoup de joie et beaucoup d'espoir qui peuvent facilement être déçus. Et bien, Batman Arkham Asylum a largement comblé mes attentes. L'ambiance est géniale, je frémis encore de terreur en repensant aux cellules pleines de déments qui se jettent sur les grilles avant de fondre sur nous. Mention spéciale pour les phases de l'épouvantail qui sont glaçantes. On retrouve presque tous les personnages mythiques de cette série, du Joker à l'homme mystère en passant par Bane ou Ivy. Les parties infiltration sont extrêmement bien rendues, que ce soit la vision thermique ou autres gadgets. On adore les utiliser pour se débarrasser de tout individu se mettant en travers de notre chemin. On regrettera juste la maniabilité en combat qui est parfois un peu pataude, et la petitesse du terrain de jeu, car on aimerait tellement pouvoir voler librement dans Gotham qui nous nargue, au loin, sans être accessible.
CHEF D'OEUVRE !
Twinsen Threepwood Mon histoire d'amour avec Arkham Asylum avait mal commencé : inondé de démos gonflés à l'Unreal Engine 3 sur le Xbox Live, celle de Batman m'avait passablement refroidi. Autant les modèles étaient chouettes et détaillés, autant l'ambiance me semblait très quelconque et surtout la caméra, avec son angle de 3/4 au ras du sol et un Batman qui bouffe la moitié de la visibilité, c'était juste INSUPPORTABLE. Grande erreur de ma part. On m'a offert ce jeu peu de temps après, et j'ai rarement été aussi content de m'être trompé. Ce jeu est pour moi la meilleure adaptation de Batman que j'ai jamais jouée, et c'est juste une tuerie. Une fois passée l'intro, la caméra se libère ENFIN puisque batman peut mettre le nez dehors. On y découvre des décors sublimes, une construction à la Zelda avec des zones thématiques à développer, un background de fous furieux sur les personnages... Ce jeu est une déclaration d'amour à l'univers du chevalier noir et m'a fait découvrir beaucoup d'éléments qui m'étaient inconnus. Les combats sont nerveux, le système de contre génial, les phases d'infiltration jouissives et les gadgets super funs. Beaucoup de quêtes annexes et enfin un doublage français PARFAIT !
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software