BLOODSTAINED - RITUAL OF THE NIGHT  
Suggestions
CONTRAT REMPLI
Blondex La campagne Kickstarter de Bloodstained est sans doute allé au-delà des espérances de Koji « Iga » Igarashi, l’ancien producteur emblématique des Castlevania, mais la pression fut en retour énorme. Plusieurs studios se sont relayés pour développer un jeu mal embarqué, et le résultat technique, bancal, en garde les traces – à plus forte raison sur Switch. Si vous achetez Bloodstained, c’est toutefois que vous êtes prêt à passer outre des graphismes pas très jolis, ainsi que quelques bugs, pour profiter d’un héritier du mythique Symphony of the Night. Et est-ce bien le cas ? Fort heureusement, oui ! Iga propose aux joueurs ce qu’il a toujours su faire : un jeu qui, sans chercher à innover, sans prendre de risques, offre un contenu intéressant, regroupant les meilleures idées des opus GBA et DS. Son héroïne rappelle par ailleurs celle d’Order of Ecclesia, et le producteur a su s’entourer d’une équipe qui, de la composition aux illustrations, maîtrise l’univers Castlevania. Là où Keiji Inafune s’est perdu avec Mighty n°9, clone très décevant de Megaman, Iga a su conserver sa vision du jeu, digne d’un metroidvania authentique. Pour les fans, le contrat est rempli.
OUI, MAIS...
Mérode Jeu de Koji Igarashi oblige, on y retrouve évidemment le canevas Metroidvania de son ancêtre Symphony of the Night, mais dans lequel on aurait injecté des éléments de gameplay venus de jeux actuels comme le craft, la cuisine, le gardening et le custom de personnage. La force du jeu réside cependant dans la multitude de possibilités qu'il offre, de par son grand nombre d'armes ainsi que la possibilité d'équiper plusieurs fragments activant magies, mouvements spéciaux, buffs de compétence activables... Ce système, en total adéquation avec le level design, est indispensable pour progresser. Il offre de nombreux pouvoirs (mutation, régénération de vie...), ce qui apporte richesse et rejouabilité. Côté artistique, on a une ambiance gothique sympa, malgré un rendu parfois vieillot des textures. Je note aussi des animations rigides, des ralentissements et surtout des crash à plusieurs reprises (j'en ai eu 4 en 16h). Et ça c'est vraiment dommage. Les musiques sont bien, mais il manque cette sensation de ballet gothique et d'envolées musicales de son aîné Castlevania. En résumé, un bon jeu, au level design intelligent et à la direction artistique inspirée, malgré une technique perfectible.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software