CURSE  
Suggestions
MOYEN
wizzy le Nerd En réalité, en étant indulgent, Curse n'est pas si mal comme shoot. Le gameplay est efficace avec une belle palette d'armes spéciales et un vaisseau qui répond bien aux commandes. La difficulté est de plus suffisamment élevée pour qu'on ne s'endorme pas. Cependant, d'un shoot, même aussi ancien que celui-ci (1989 tout de même), j'attends qu'il ait un minimum de personnalité (et pourquoi pas, qu'il soit joli) pour me permettre d'accrocher au jeu mais aussi d'en garder un certain souvenir. Curse n'est pas beau et n'est pas bien réalisé de surcroît. Les décors sont hideux, avec trois couleurs délavées et peu de détails et le scrolling se permet le luxe d'être défaillant (ça tremblote un peu tout ça). Certains éléments qu'on croirait au second plan ne le sont pas (et du coup, on se crashe bien dessus). Pour avoir refait quelques parties, je dirai quand même que quelques boss (un kolibri multi-colore, un vaisseau échappé de R-type, une tête de cyborg à la Ghost in the Shell) sauvent le jeu de l'oubli total.
BASIQUE ET SANS ARTIFICE
Mérode J'ai découvert Curse par hasard, dans une boutique tokyoïte. Je furetais dans les rayons Megadrive et je vois cette superbe jaquette rappelant le cyberpunk des années 90 et surtout le fameux Ghost in the Shell de Mamoru Oshii. Si le visuel de la boite est élégant, ce shoot horizontal est quant à lui bien plus anecdotique. Vous récupérez un vaisseau assez lent qu'il faudra doper en vitesse en récupérant des items dans les tableaux. Les fameux items sont la clé du gameplay de ce titre tant ils sont capitaux à votre avancée dans les niveaux. Si vous mourrez, vous reprenez là où vous étiez morts (sauf contre les boss) mais vous perdez toutes vos options, et autant vous dire que sans ces dernières, le jeu n'est vraiment pas simple. Tout vous pousse à faire un sans faute. Cependant, ce ne sera pas évident, malgré un bouclier et des satellites modulables pour vous protéger. Certains éléments feignant d'être en arrière-plan (comme une montagne) vous tuent si vous les touchez, et cette absence de gestion de la profondeur des plans est un réel souci dans les 3 premiers niveaux. Malgré l'absence totale d'intro, de fin, et un lore expliqué dans la notice, le dernier niveau vaut le détour.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software