DARKSIDERS  
Suggestions
OUI !
Romain Guerre est un Cavalier de l'Apocalypse qui va être accusé à tort d'avoir créé une guerre entre les Cieux et les Enfers. Privé de tous ses pouvoirs, il va tenter de se venger et surtout de rétablir la vérité. Darksiders est vraiment une très bonne surprise : s'inspirant de gros jeux comme God of War, Zelda et même Portal, les combats sont vraiment très dynamiques et n'abusent pas de QTE comme on peut en voir dans d'autres beat them all. Il est quand possible de faire une attaque spéciale lorsqu'un ennemi s'est pris assez de coups, mais ce n'est pas obligatoire. Les combats ne sont pas le seul atout, puisqu'il y a également une part importante d'exploration et il faudra souvent résoudre des énigmes pour pouvoir continuer à avancer. Les pouvoirs de Guerre que l'on récupère au cours de l'aventure permettront également d'explorer de nouveaux lieux. Le jeu est vraiment très beau et, chose assez rare, les doublages en français sont très réussis. Darksiders est vraiment un excellent jeu, d'autant plus que l'aventure est longue, il vous faudra environ 20 heures pour en voir le bout. Un véritable chef-d'œuvre !
OUI !
wizzy le Nerd Avec comme doux nom Guerre, une grosse épée et le Guetteur, un esprit qui vous surveille et qui vous guide, Darksiders se présente au début comme un God of War-like, un beat-em-all bien bourrin, fun, dans des décors urbains ravagés. Le character design, signé par Madureira, un des maîtres du comics book, est somptueux, à la fois rond et chargé de détails. En simili-dieu du Tonerre, notre Guerre a une allure phénoménale et donne vraiment envie de tout fracasser sur son passage. Sympa, on s'imagine que le jeu se limitera à un grand massacre. Mais passés les débuts, le jeu dévie tout doucement des sillons tracés de la baston pour brasser une multitude de genres, empruntant notamment des éléments pour le moins étonnants à un jeu comme Zelda. On retrouve de vastes donjons, des énigmes tordues, des armes et des objets similaires. Oui, Darksiders est un gros mélange (GofW et Zelda mais aussi Portal). Mais tout est tellement bien imbriqué et fluide que j'ai eu beaucoup de mal à lâcher la manette. Un très grand jeu !
OUI, MAIS...
Blondex Avec Darksiders, on croit cerner le jeu assez rapidement. En incarnant Guerre, un des 4 cavaliers de l'Apocalypse, on ne s'attend pas à beaucoup de subtilité, et effectivement ça démembre à tout va à longueur de partie : anges ou démons, pas de traitements de faveur ! La surprise vient quand Darksiders prend assez habilement le contrepied de jeux comme God of War, pour emprunter quelques éléments « zelda-isants » : ainsi des donjons plutôt longs, avec cartes, clés et trésors à découvrir, font clairement référence à la série de Nintendo. Cavalier oblige, Guerre dispose également de sa propre monture. Bref, le studio Vigil Games semble avoir voulu réaliser une sorte de fantasme : réaliser un Zelda gore et sombre. L'intention est louable, mais malgré ces efforts d'originalité, Darksiders parvient difficilement à s'extraire de sa condition de beat-them-all, et propose une aventure somme toute linéaire. Au-delà de ça, j'avoue également ne pas avoir accroché à l'univers post-apocalyptique de Darksiders : décors urbains glauques mais ternes, histoire moyennement captivante, personnages peu attachants... Un bon jeu certes, mais pas si extraordinaire que ça.
BON, MAIS PEUT MIEUX FAIRE
Twinsen Threepwood Tout commence très bien avec Darksiders : après une très bonne ouverture et une musique excellente rappelant Basil Pouledouris, le joueur joue Guerre, un des 4 cavaliers de l'Apocalypse, qui se retrouve rapidement accusé d'avoir brisé l'équilibre entre le Paradis et les Enfers, avec la Terre comme terrain du conflit, et les humains au milieu. Darksiders est un singulier mélange de Beat'em all et de Zelda. Sous des airs un peu fourre-tout, on se retrouve avec un jeu très sympathique, mais ô combien manquant de plus-value personnelle. Techniquement le jeu est très moyen, surtout sur console : textures pas fraîches, modélisation un peu vieillotte, et beaucoup d'aliasing. Artistiquement, on a un espèce de mélange : l'univers est un copier-coller d'un Spawn casualisé façon WoW. Propre mais pas très original. Au niveau du gameplay, un système A-RPG repris de Zelda (le Z- lock, les objets, le HUB, les donjons, les boss, les énigmes, même la carte...) avec un système de combo piqué à God of War et des dash à Okami. On a même le système de téléportation Portal (si, si !). Si le tout est plutôt efficace, le jeu manque un peu d'âme personnelle. Au final , un bon premier essai.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software