DRAGON QUEST XI - LES COMBATTANTS DE LA DESTINEE
Suggestions
OUI !
Iglou Joué à Dragon Quest XI, c'est jouer à un mythe, une série qui n'a jamais craqué sous les sirènes de l'évolution du genre RPG, quitte à exclure une partie de la population. Et pourtant, il se passe quelques chose avec cet épisode XI, une fraîcheur pour une saga qui n'a jamais changé : cette fois-ci Yuji Horii, un des papas des softs, a décidé de faire les choses en grand, tout en ne reniant pas l'ADN même de la série. Cela se traduit par une aventure plus limpide dans son déroulement, moins hachée, car la difficulté a été revue à la baisse, alors que le système de combat reste le même. Mais Dragon Quest, ce n'est pas qu'un gameplay, c'est aussi une belle histoire, et celle du XI est magnifique. Quel plaisir de trouver enfin RPG qui raconte d'une si belle manière une histoire - vieille comme le monde - du bien contre le mal ! C'est un monde qui regorge de bienveillance pour le joueur. Le seul point noir du soft sont ses musiques en MIDI. Il y aurait tant à dire sur ce Dragon Quest, mais sachez que c'est l'aventure avec un grand A, une légende qui va se perpétuer avec l'âge, un chef d'œuvre qui fait du bien. Dragon Quest est mort, vive Dragon Quest !
OUI !
Romain Après un Dragon Quest VIII sur PS2 et un passage sur les consoles portables par la suite, Dragon Quest revient sur console de salon avec ce 11ème épisode. Une des premières choses que l'on peut constater est que la difficulté a été revue à la baisse : le jeu est bien plus accessible et on peut parcourir l'aventure sans rester bloqué trop longtemps sur un boss coriace. Pour ceux qui veulent rajouter du challenge, il est possible de faire le jeu en rajoutant des handicaps, comme par exemple l'impossibilité de fuir les combats, ne pas pouvoir acheter d'objets, etc. En tout cas, plus simple ou pas, Dragon Quest XI propose une belle aventure, avec des personnages attachants, une jolie histoire et des graphismes en cell-shading de toute beauté, comme toujours. Hormis pendant les passages en mer, les ennemis sont tous visibles et peuvent ainsi être évités, tout comme il est aussi possible de les prendre par surprise pour profiter d'un léger avantage. Des combats au tour par tour classiques qui se modernisent un peu quand même, et cet épisode a tous les ingrédients qu'il faut pour y passer un bon et long moment !
LE RETOUR DU ROI
Mérode Après de trop longues années et 2 épisodes un peu différents, Dragon Quest renoue enfin avec le prestige d'un jeu ambitieux sur console de salon. Un voyage gigantesque et envoûtant se dévoile dès les premières heures d'un titre qui résonne déjà comme un classique. Yuji Hori n'a rien perdu de cette capacité d'émouvoir dans la plus grande simplicité. La force des situations, des lieux, des personnages, ces moments uniques et propres à Dragon Quest sont intacts. Les ambiances inspirées du travail de A.Toriyama n'ont jamais été aussi belles et élégantes que grâce à l'Unreal 4 qui fait des merveilles. De petites cascades où se reflète le soleil jusqu’à plus hautes cités célestes, Dragon Quest XI est chatoyant et mirifique. Toujours fort de son système au tour par tour classique, il met en scène une équipe éclectique et attachante. Leur histoire faite de larmes, de tendresse et de moments épiques prendra les vieux amoureux de J-RPG par la main pour les ramener dans les plus belles heures de la saga reine du genre. Malgré une OST en demi-teinte, Square Enix amène en 2017 le grand RPG de la génération, doté d'une aventure dense, d'un post-game digne d'un jeu complet, et le tout sans DLC !
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software