EVERYTHING  
Suggestions
TOUT ET N'IMPORTE QUOI !
Blondex Les expériences vidéoludiques étranges suscitent toujours ma curiosité, même si entre le tout et le n’importe quoi, il n’y a qu’un pas, que franchit Everything. Dans cette simulation, vous pouvez passer d’un objet (vivant ou non) à un autre pour voir le monde de son point de vue : du rhino à la fourmi, le démarrage vous explique comment changer d’incarnation. Et vous pouvez incarner « tout » : l’animal, le végétal, le minéral, le gaz, la particule, de l’atome jusqu’à l’étoile, Everything offre une étendue vertigineuse d’incarnations ; c’est d’ailleurs là le seul objectif. On erre donc dans un univers généré procéduralement, à contrôler successivement des troupeaux de mammouths, de baobabs, de paramécies ou de planètes, avec des interventions (en anglais) d’un philosophe dissertant sur le « Tout et le Rien ». Le contraste entre ce jeu, se prenant très au sérieux, et les animations ridicules des animaux peut toutefois prêter à la moquerie ou à la consternation. De l’infiniment petit à l’infiniment grand en passant par l’infiniment chiant, Everything n’est pas un mauvais jeu, puisque ce n’est pas vraiment un jeu, mais une expérience qui m’a perdu dans le néant.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software