FABLE 2  
Suggestions
TROMPEUR
wizzy le Nerd Attendu comme le messie, Fable avait déçu par sa faible durée de vie et sa linéarité. L'ayant eu sur PC, j'avais été ravi de mon côté par l'aventure, charmé par l'ambiance rondouillarde et fantasy, et amusé par les possibilités offertes de faire évoluer son héros en bon ou en démoniaque, en guerrier ou en magicien. Le deuxième volet est dans la continuité du premier. Il nous envoie 500 ans plus tard, effaçant un peu le côté Héroïc-Fantasy (on retrouve tout de même un bestiaire très conte de fée) pour un univers 18ème/19ème siècle avec pirates, revolver, chapeau haut-de-forme et mine de charbon. L'aspect social est plus poussé qu'avant, nous permettant de fonder une famille entière ou de travailler contre salaire. Malheureusement, l'aventure demeure encore trop guidée. Un tracé lumineux nous indique la route à suivre (on se croirait dans un rail shooter !) et on a même un toutou qui nous flaire les trésors. Le jeu, après des débuts prometteurs, se révèle tristement décevant (surtout comparé au 1er Fable) : il y a peu de moments forts, aucune difficulté majeure et la fin est bâclée. L'ambiance, avec des graphismes tout en rondeur, fait tout le poivre de Fable 2. A défaut de sel.
OUI !
Romain L'histoire de Fable II prend place 500 ans après le premier épisode. On contrôle donc un nouveau héros qui va chercher à se venger de la mort de sa sœur. La quête principale est plutôt courte mais il y a tellement de chose à faire dans le jeu que l'on ne s'ennuie pas un seul instant. En plus des quêtes annexes, vous pourrez exercer différents métiers comme forgeron, bucheron... Vous aurez également la possibilité d'acheter la plupart des bâtiments et de les louer pour en récolter des revenus, mais vous pourrez aussi très bien acheter une maison et y vivre avec votre famille - oui, parce qu'il sera également possible de séduire tous les personnages que vous croiserez, de se marier, d'avoir des enfants... Les possibilités sont donc beaucoup plus nombreuses que dans le premier Fable. Le jeu n'est pas difficile (l'absence de game over y est en grande partie pour quelque chose) et un chemin lumineux vous indique la direction à suivre lorsque vous faîtes une quête, pratique si vous ne voulez pas vous perdre, mais pour ceux qui le souhaitent il est bien sûr possible de désactiver ce tracé lumineux. Malgré sa courte quête principale, Fable II reste donc un excellent jeu !
MOYEN & TECHNIQUEMENT INSTABLE
Mérode Avec quelques belles idées assez charmantes, Fable II commençait bien et j'y ai cru quelques heures. L'idée de construire un quotidien réellement solide et immersif dans un RPG est une vraie bonne idée. Avoir une maison, une famille, épouser un personnage non jouable à qui on peut faire la cour et demander sa main est véritablement plaisant. Hélas tout ces gimmicks sont certes plaisants mais ne font pas à eux seuls un RPG ou un jeu d'aventure. Pourtant, la direction artistique classique mais assez jolie et des choix moraux influençant votre personnages jusque dans son aspect physique, viennent appuyer l'aspect role-play du jeu. Hélas, Fable II pèche beaucoup dans son fil directeur narratif assez vite expédié (10-15h en ligne droite), son système de combat peu inspiré, son manque cruel de boss et de moments marquants dans ce registre. Malgré tout, j'aurais pu garder de mon expérience le souvenir d'un bon petit jeu moyen un peu original. Mais ça, c'était sans compter sur une technique instable qui se traduit par d'affreux ralentissements, où le jeu descend en 10 et 15 fps dans certaines zones et font ventiler ma machine qui n'a jamais eu d'autres soucis de ce type depuis. Dommage.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software