HELLBLADE - SENUA'S SACRIFICE
Suggestions
OUI !
Twinsen Threepwood Senua... Un nom que je ne suis pas prêt d'oublier. Quelle claque ! Quel jeu magistral ! Quel épuisement après avoir fait ce voyage d'une traite. Ninja Theory, abonné aux prises de risques sanctionnées par des échecs commerciaux cuisants (Heavenly Sword, Enslaved, DmC), signe là son plus beau pari, lancé en totale indépendance. L'un des jeux de l'année. Cette guerrière Picte, en proie aux plus terribles psychoses, part dans une quête spirituelle où elle y laissera sa santé mentale. Nous aussi. Senua souffre. Senua avance. Senua combat. Senua tombe. Senua se relève et fait face aux plus terribles démons, ceux de l'esprit, ses "ombres", ses voix dans sa tête (casque OBLIGATOIRE). Elles vous encouragent, vous raillent, vous inquiètent... Réalisé en étroite collaboration avec des spécialistes des maladies mentales et des patients, Hellblade est inventif, crédible, terrifiant, bluffant. Le 4e mur est brisé : à ne pas mettre entre toutes les mains. Intense, stressant, ce jeu d'action-aventure, porté par de l'exploration, recherche de runes (un peu trop nombreuses) et des combats bruts de décoffrage, vous marquera au fer rouge. Un triomphe visuel, ludique et psychique. Bravo. Et merci.
OUI, MAIS...
Iglou Hellblade - Senua's sacrifice, en voilà un jeu comme on en voit rarement (ou même jamais) ! Un jeu qui m'a mis à mal tant pour son gameplay que pour son ambiance, mais aussi pour me construire un avis définitif. Hellblade parle de la jeune Senua, partie aux confins de son monde afin de trouver Hel, pour lui demander de ressusciter son bien-aimé. HB traite de la psychose, et c'est avec grand soin et respect que Ninja Theory a essayé de nous faire vivre ce que les personnes atteintes peuvent ressentir. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ont réussi haut la main : c'est dérangeant, macabre, stressant, et pourtant tout ne va pas dans Hellblade. Ses énigmes à base de rune vont se répéter tout le long des 8 heures du jeu, sans grande variété, en dehors d'un passage vraiment intelligent au milieu du jeu. Mais ce n'est pas tout, parlons des combats : en effet, ils sont réussis en terme de gameplay, mais pourquoi en avoir mis autant ? Il arrive par moments d'avoir jusqu'à 10 minutes de vagues d'ennemis, et c'est la frustration qui gagne du terrain. Hellblade est une expérience que vous devez faire, mais sanction oblige pour un jeu de 8h aussi peu varié pour son gameplay.
OUI !
wizzy le Nerd Sublime comme un poème hurlé en langue scalde, Hellblade est une marche lancinante et angoissante. On partagera les hallucinations visuelles et auditives de la marcheuse, Senua, une guerrière Picte atteinte de troubles psychotiques. L'expérience vaut pour elle, interprétée avec force par Melina Juergens et pour le remarquable décorum nordique nous immergeant petit à petit dans les ténèbres Vikings. En se bornant à une alternance d'énigmes et de longs combats (des vagues de monstres dans des arènes), le jeu installe une petite routine qui à la longue peut faire perdre quelques grammes d'intensité à l'ensemble. Néanmoins, Hellblade met un bon coup de marteau dans notre boîte crânienne. La folie est vraiment traitée sous tous ses aspects et peut même finir par troubler à force de voix parasites, de fissures lézardant le fameux 4ème mur (les regards caméra !) et d'autres tangages bien perturbants. Remarquable !
CHEF D'OEUVRE !
Mérode Plonger dans les profondeurs sombres des anciennes croyances scandinaves, dont les seules traces nous viennent des Saga et des Edda poétiques, telle est est la proposition de Hellblade, le jeu concept de Ninja Theory. La jeune Senua, une sorcière picte ayant vu son village détruit par un raid Viking, décide de partir chercher son aimé sous les racines de l'arbre-monde Yggdrasil, là où se trouve le crépusculaire royaume des morts Helheim. Basé sur un travail historique sérieux sur les croyances et les costumes, le jeu, artistiquement superbe, illustre ce voyage chamanique avec les codes d'un état modifié de conscience, comme le pratique encore certaines tribus chamaniques de par le monde. Il joue continuellement sur la véracité de perception du réel par rapport aux visions de Senua, reproduisant tous les comportements médicaux d'une psychose et d'une personne en état de choc post-traumatique. Ce que nous voyons lors de ces transes pourtant si réalistes, ne sont rationnellement que des visions, et pourtant cette expérience visuelle et sonore si puissante, s'illustrant à travers un gameplay simple et efficace, sème le trouble chez le joueur autant que dans la tête de Senua.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software