DIDDY KONG RACING  
Suggestions
OUI !
Blondex Sorti aux débuts de la N64, Diddy Kong Racing est le concurrent tout désigné de Mario Kart 64... Enfin, pas tout à fait. A voir les personnages tout mignons (dont l'écureuil Conker, bien avant son « Bad Fur Day »), l'univers très coloré, la similarité des objets, le jeu de course semble rouler sur les plates bandes de Mario. Rare a cependant davantage misé sur un mode solo très complet que sur un mode multijoueurs presque anecdotique. Les courses n'ont il est vrai pas le punch et la folie de Mario Kart 64 : le pilotage n'est pas assez subtil, et les différents véhicules n'offrent pas une maniabilité irréprochable. Sans être insipides, les circuits ne sont pour autant pas extraordinaires et sont plombés par des problèmes de collision. Là où Diddy Kong Racing excelle et conserve sa fraicheur, c'est sur l'aventure prenante qu'il propose. A la manière de Mario 64, les différents mondes sont reliés à une île servant de portail, et l'accès à de nouveaux mondes (donc circuits) est soumis à l'obtention d'un certain nombre de ballons d'or. Pour en gagner, il faudra remporter des courses ainsi que des défis parfois franchement difficiles. Une alternative sympa à Mario Kart !
OUI !
Twinsen Threepwood A la sortie de la N64, après les avoir asticoté du côté de la plateforme sur SNES, Rare a eu l'audace d'attaquer Nintendo sur une autre de ses plates bandes : la course de Kart. Si l’initiative peut paraître culottée, et certainement vouée à l'échec, force est de constater que les petits gars du Leicestershire s'en sont bien sorti. Sous des aspects très enfantins, DKR est un très bon jeu de course, qui n'est certes pas parfait, mais propose une alternative intéressante à Mario Kart. Construit autour d'un monde principal dans lequel on débloque les courses au fur à mesure, tel un Mario dans le château de Peach, DKR a comme argument principal de proposer trois types de courses : kart, avion et aéroglisseur. Une initiative qui sera reprise par beaucoup ensuite. Pensée arcade, la jouabilité s'avère nerveuse et précise, et les courses plutôt prenantes, avec des tracés de qualité et une réalisation graphique d'envergure. Quel dommage que les armes soient si peu nombreuses, que le framerate soit si instable et que la difficulté face aux boss soit si élevée (un enfant ne pourra jamais le finir). Reste un jeu emblématique de la sortie de la N64, plaisant, enthousiasmant et jouable à 4.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux2Casino   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software