ABADOX - THE DEADLY INNER WAR  
Suggestions
NON !
wizzy le Nerd Dans cette veine biomécanique avec cheminement dans des intestins grêles contre une armada d'horribles extra-terrestres, Abadox mélange Gradius et R-Type dans un shaker. On retrouve par-ci par-là des boss et des éléments du décor de chacun des jeux cités. Son originalité est de nous proposer des niveaux tantôt à scrolling horizontal, tantôt à scrolling vertical. Avec d'excellents graphismes (hormis le fait que ce soit du recyclage) et de bons contrôles avec un armenent complet et efficace, Abadox a tout d'un bon jeu. C'est un bon jeu quand je n'y joue pas. Mais lorsque j'y joue, mon système d'appréciation (en fonction des valeurs intrinsèques du jeu et de deux ou trois équations supplémentaires) se dérègle. En fait, je déteste Abadox ! La raison tient à cette difficulté qui annihile toute les qualités du jeu à mes yeux, une difficulté qui me décourage à chaque vie perdue, celle qui vous ramène au début du niveau comme si vous n'aviez rien fait auparavant (bye bye, armes et espérance). Il y a trop de monstres, trop de tirs et trop de pièges à éviter pour moi, trop de "par cœur" pour les éviter alors qu'honnêtement, je n'ai plus le cœur à jouer.
OUI, MAIS...
Twinsen Threepwood Alors là, découverte totale ! Et vous savez quoi ? J'aime bien ce jeu ! Développé en 1989 par Natsume, Abadox est un bon petit shoot dans un univers SF spatial vraiment prenant, avec un vrai soin apporté sur les graphismes et la mise en scène. Alors, on commence de façon classique dans un scrolling continu de gauche à droite, votre petite astronaute se déplace très lentement sur son jetpack et à vous de le booster en mobilité et puissance de tir sans vous faire défoncer par les vagues d'ennemis qui pullulent à l'écran ! Le jeu surprend constamment : on passe de la surface d'un planétoïde à l'intérieur des entrailles d'un monstre (le coup des dents et de la langue géante, génial !) et il y a même des niveaux de descente en vue de dessus pour briser la monotonie. Enfin, les boss sont vraiment classes, on se croirait presque dans un bon Metroid. Après, deux défauts ressortent : primo (et là, c'est pas forcément recevable) le jeu est dur. Très dur. Vous prenez vraiment cher. Bref, faut s’entraîner, car c'est faisable. Ensuite (et là c'est un vrai défaut), ça scintille tellement (mais tellement !) que l'action est trop souvent illisible. Vraiment sympa !
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux2Casino   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software