DOSHIN THE GIANT
Suggestions
NON !
Dacobah Doshin The Giant est une expérience made in Nintendo sortie sur Gamecube en 2002. S'il a su attiser ma curiosité avant même d'avoir le jeu entre les mains, très vite je me suis rendu compte que Doshin sonnait creux, vraiment creux, comme une coquille vide quoi. Le concept de Doshin est de parcourir une île tropicale et de venir en aide aux autochtones. En tant que géant, on peut déplacer des objets comme la végétation, déformer le terrain ou bien se transformer en Jashin (alter-ego diabolique). Selon vos actions en bien ou en mal, votre personnage grandira. C'est à peu près tout ce qu'on peut faire avec Doshin. N'allez pas donc croire qu'un jeu vidéo comme celui-ci soit capable de remplacer un Black & White ; loin de là. Le concept est trop simpliste pour être prenant sur le long terme. Et la réalisation aussi bien graphique que sonore ne font pas honneur au support. Il n'y a qu'une seule petite île dans tout le jeu et les jours se suivent et se ressemblent de plus en plus. Bref, on finit par s'ennuyer ferme. Pour finir tout de même sur un point moins négatif, on pourra dire qu'avec son ambiance zen et bon enfant le jeu a le mérite de détendre... mais seulement quelques minutes.
NON !
Twinsen Threepwood Le GC avait été l'occasion de Nintendo de faire des expérimentations et de proposer de nouveaux types de jeux, voire de nouvelles licences. Aussi, c'est avec plaisir que j'ai accueilli en 2002 ce Doshin, qui est un God-game, genre ô combien rare sur console (voire inexistant). Oui, mais voilà, en bon Nintendomaniaque, on a franchement beau avoir envie de l'aimer, passé 2 heures de jeu, l'évidence tombe : Doshin the Giant est une daube. Techniquement, c'est déjà du pur foutage de gueule avec des graphismes lacunaires qui ont plus des airs de jeu-bêta qu'autre chose : on est à des années-lumières d'un Pikmin ou d'un Rogue Leader, pourtant sorti à la même période. Ensuite, niveau gameplay, que c'est limité ! Planter des arbres, surélever ou abaisser la topographie, déposer des fleurs, et c'est à peu près tout. Ultra-répétitif, d'une mollesse ahurissante, l'ennui apparaît vite,TRES vite. Et ce n'est pas avec sa musique barrée ou son doublage qui sent la lecture de texte à plein nez qu'on va s'accrocher. Peu de différence entre Doshin et Jashin. Chiant, pas drôle, la boucle est bouclée. Mention spéciale au gars qui a fait la notice et qui a réussi à étirer sa présentation sur 30 pages !
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux2Casino   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software