MORTAL KOMBAT 3  
Suggestions
GROTESQUE !
Blondex Ce que j'appréciais beaucoup dans les deux précédents Mortal Kombat, c'était cette ambiance shaolin, et gore évidemment. MK 3 se situe dans une sorte de New York postapocalyptique, après le passage de Godzilla ou des chutes de météorites. Donc pour l'ambiance, ce n'est pas ça. Sachons faire abstraction de ce détail et jouons. Déjà la maniabilité est bizarre, limite rigide, et la possibilité de faire courir son kombattant se révèle inutile. Qu'a cela ne tienne, il reste toutes les fatalities, je coupe la tête de mon adversaire, mais le corps reste debout ! Le ridicule tue, contrairement à ce que l'on pense. Je continue, je fais une vraie partie en solo, en mode facile, je me fais allumer, alors je joue en difficile, c'est la même chose mais au moins j'ai une excuse. Je cherche à choisir Scorpion ou Johnny Cage, ils ne sont pas là ; les nouveaux qui les ont remplacés sont tous des guignols costumés pour le carnaval. Où est passée la "Mortal Kombat" touch ? Ce jeu trahit à mon sens l'esprit de la série tel qu'il a été instauré dans les 2 premiers volets, sacrifiant sur l'autel du changement certains fondements, pour un résultat laissant de marbre.
OUI, MAIS...
Kim Troisième épisode de la série culte gore ! Pas mal d'innovations au tableau, n'en déplaisent aux fans qui risquent d'être un peu choqués : et oui, Scorpion n’est plus là ! Pourtant, on peut allègrement passer sur ce facteur, tant le jeu est bien réalisé. Ici, bien plus de persos sont disponibles ; un vrai "revival" mijoté à du neuf : l'équipe quasiment au complet, le retour de Kano et de Sonya Blade, certains nouveaux faisant des étincelles et restant dans l'esprit. Côté gameplay, le genre étant contaminé par les Hits Combo depuis Killer Instinct, le jeu est plus axé sur ce style et c'est tant mieux (l'option Run est une chouette trouvaille). Par contre, ces enchaînements sanglants relèvent peut-être ce qu'il manque d'accroche pour le fan de Mortal Kombat. On essuie en effet quelques déceptions aux vues de persos comme Sheeva, Sindel ou Stryker (entre autres) qui sont pour le moins inintéressants et les Animality ne servant pas à grand-chose… Toujours aussi glauque, très appuyé par un son encore plus glacial, Mortal Kombat 3 reste dans le même style graphique, mais ses effets de styles un peu ratés peuvent tout de même déranger…
NON !
wizzy le Nerd Mortal Kombat 3, c'est le début de la fin. La difficulté est définitivement affreuse et me fait détester à tout jamais le système de défense à la Mortal Kombat. Cette difficulté m'amène même à enrager sur la raideur et la lenteur du gameplay. Il faut aller vite pour réaliser les coups spéciaux et on n'a pas le temps de faire quoique ce soit. C'est frustrant et jamais fun pour un sou. Ensuite, si Mortal Kombat 2 était beau, Mortal Kombat 3 est laid. Les décors apocalyptiques sont tristement délabrés (dans tous les sens du terme), vides et anodins au possible. Les persos ne sont pas gâtés par des looks de robots ou de monstres de film de série Z (dans cet épisode, les ninjas sont en voie de disparition). Le gore ne fait plus beaucoup d'effet et les fatalités même pas drôles rivalisent désormais de n'importe quoi pour susciter l'intérêt : après les Babalities, voilà les Animalities... Je n'ai rien contre les jeux qui affichent un tel mauvais goût. Le problème, c'est que Mortal Kombat 3 se prend très au sérieux.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux2Casino   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software