ASSASSIN'S CREED - SYNDICATE : JACK L'EVENTREUR  
Suggestions
LE DLC A AVOIR ABSOLUMENT !!!
Dunst Situer un jeu dans le Londres victorien et passer à coté de Jack l'éventreur, ça aurais été dommage. AC devait absolument nous proposer une histoire autour de lui et croyez-moi, je l'attendais au tournant. Le jeu se situe quelques années après l'histoire principale et propose une nouvelle aventure totalement indépendante de la première (et constituée de 9 actes tout de même). Le plaisir de retrouver le Londres de Syndicate est très présent : on parcourt seulement deux quartiers de White Chapel mais aussi la City, ce qui fait un terrain de jeu pas mal auquel s'ajoutent 3 lieux supplémentaires. De nouvelles missions nous attendent, légèrement différentes de l’original, ainsi que pas mal de coffres. La vraie nouveauté, c'est l'ajout d'un système de peur au combat (effrayer les adversaires, les faire fuir ou les immobiliser). Cela ajoute quelques armes à notre arsenal et permet d’appréhender différemment les phases de combat. L'histoire, plutôt bien construite, nous amène sur les traces de Jack, et on visite les lieux des meurtres mythiques de l'assassin. Cerise sur le gâteau, le jeu nous permet à quelques occasions d'incarner Jack lui-même dans une ambiance de frayeur et de folie.
OUI !
Twinsen Threepwood On se demandait comment Syndicate pouvait passer à côté de Jack l’Éventreur, la réponse fut rapide : ils y ont pensé, mais en DLC, vendu 15€ seul ou 30€ en season pass. Passé cette pratique commerciale que j’exècre, Ubi Montpellier et Shanghai ont plutôt bien bossé. Enfin un DLC pour Syndicate à la hauteur, avec une vraie histoire, une vraie mise en scène et une réelle plus-value. 20 ans après Syndicate, nous retrouvons donc avec fidélité les meurtres de l’Éventreur, face à des jumeaux Frye vieillis, hagards et désemparés. Alternant entre phases d'infiltrations et enquêtes, ce DLC reprend des mécanismes issus de "Penny Dreadful" (la recherche d'indices) auquel s'ajoute le système de terreur (qui ne sert qu'à affaiblir davantage vos adversaires, soyons clairs). Néanmoins, JTR s'avère généreux, conséquent, bien rythmé, avec de nouvelles zones qui font mouche aussi bien en terme de level design que de direction artistique (beaucoup d'emprunt à Dishonored et Dark Souls au passage). Les doubleurs font le taf, sauf Evie Frye, avec une actrice une fois encore en mode lecture. Dommage que ce DLC soit si cher, car je rejoins Dunst : il est excellent. Privilégiez l'achat en solde ! Bon DLC.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux2Casino   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software