L.A. NOIRE  
Suggestions
OUI !
psyhodelik A tous les fans de policier des années 40, ce titre est fait pour vous. On va commencer par les défauts : Certaines textures font vraiment peine à voir, et de nombreuses chutes de framerate couplées à une distance d’affichage moyenne viennent perturber un peu notre expérience de jeu. Par contre, une fois que l’on est dedans, c’est le panard total ! Je le qualifierais à mi-chemin entre un GTA (pour sa ville ouverte et son moteur physique), un Sherlock Holmes (pour son système d’interrogatoire) et un Shenmue (pour les recherches d’indices et manipulations d’objet). De plus, le jeu aborde un tout nouveau système pour les muscles faciaux lors des discussions. On approche du photo réalisme ! De plus, des acteurs connus se sont prêté au jeu, comme celui de Fringe, Heroes, ou encore Léo de Charmed… LA Noire est une valeur sur de l’année 2011 ; Pour ceux qui aiment les vielles séries policières, il sera votre jeu de l'année !!
OUI !
wizzy le Nerd Dans la peau de Cole Phelps, héros de guerre et flic incorruptible, j'ai été totalement immergé, et pendant plus d'une vingtaine d'heures, dans le Los Angeles de 1947. Pris par une ambiance exquise de Polar à la James Ellroy, avec tous les archétypes qu'on trouve dans ce genre d'histoire (starlettes, flics corrompus et mafiosos). Les enquêtes s'enchaînent sans déplaisir. La ville est immense, idéalement retranscrite, telle qu'on peut se l'imaginer à cette période là. Dommage qu'il n'y ait pas comme dans un GTA plus d'interactions avec le décor ou les PNJ, comme se prendre une petite bière dans un bar par exemple, car on reste cantonné à suivre le jeu et à faire des balades en voiture. Néanmoins, et même s'il est un peu routinier à la longue (on vit la vie d'un flic en somme), le jeu est très addictif avec des interrogatoires passionnants à suivre, particulièrement indécis, et des dialogues écrits au cordeau. L'animation des visages confère au jeu un réalisme saisissant. Avec une telle ambiance, c'est pour moi un des tous meilleurs jeux de ces dernières années.
OUI !
Twinsen Threepwood Ce jeu se sera fait attendre ! 7 ans de développement, et un repêchage en catastrophe par Rockstar pour aider la Team Bondy à finir son jeu, pour le meilleur comme pour le pire. A mi-chemin entre le jeu d'aventure cinématographique et le GTA like, LA Noire innove par beaucoup d'aspect, notamment technique, avec une motion capture des visages saisissantes de réalisme. Plus qu'un gadget visuel, les développeurs ont essayé de retranscrire cette particularité en gameplay au travers des interrogatoires, diablement prenants et exigeants. Le jeu demeure néanmoins bancal : d'un côté, un très gros travail d'ambiance, des dialogues savamment bien écrits, des gunfights efficaces (piqués à GTA 4), et une réalisation graphique pour les intérieurs fourmillant de détails comme jamais. D'un autre, la ville en extérieur a des airs de pas-fini, les déplacements en voiture sont très pénibles, la carte illisible et surtout on constate que le jeu a été amputé d'un très gros nombre de missions, qui nous aurait permis de changer plus facilement de sections de police (voire d'être facilement rétrogradé). Il en reste d'ailleurs des stigmates dans les dialogues. Je donne finalement un vert pour l'ambiance.
VOYAGE AU BOUT DE L'ENNUI
Iglou La team BONDI est rempli de bonnes intentions, malheureusement pour elle, ça ne suffit pas à faire un bon jeu, pourtant tout commence plutôt bien ; le jeu, techniquement, tient la route, les premières enquêtes sont impressionnantes, par le travail d'écriture, mais aussi de la technique utilisée pour retranscrire les émotions des témoins et pourtant passé les premières heures de jeu, le titre n'aura rien de nouveau à vous présenter, pire les défauts vont vous sauter au visage. L.A Noire à un gameplay qui ne se renouvelle jamais dans ses mécaniques ou énigmes, vous aurez tout vu au bout de 2 heures, seul le fil rouge du héros vous tiendra éveillé afin de découvrir la vérité. Le jeu toujours dans ses bonnes intentions a décidé d'inclure un open world afin de vous faire vivre l’Amérique de l'après-guerre, malheureusement l'open world n'a aucun attrait puisqu'il n'y a aucune possibilité de gameplay, les missions annexes se ressemblent toutes, et même pire, les tentatives d'expérimentation du joueur dans cet open world seront sanctionné par le jeu. La team BONDI avait tout pour faire un bon jeu, malheureusement pour elle, quelques années plus tard, personne ne se souviens de L.A Noire.
FEU VERT-ORANGE
Guisbeu Qu'il est difficile de poser le curseur sur le "Oui !" avec ce L.A noire... Je vais cependant garder cette appréciation maximale pour honorer le travail incroyable fait par les développeurs pour créer un véritable jeu d'enquête, à la réalisation incroyable, notamment en ce qui concerne la modélisation des visages et la structure des interrogatoires. La restitution de l'ambiance années 40/50, de part les dialogues et la bande-son, est absolument géniale. De même, les scènes de gunfights restent honorables, et amènent du dynamisme à l'ensemble. Ce qui est par contre détestable dans le soft - et qui reste pour moi incompréhensible - est d'avoir essayé d'intégrer à cette recette (qui avait tout pour marcher) un pseudo open world à la GTA, qui se retrouve là comme un cheveu sur la soupe. Les phases de conduite sont de véritables calvaires et n'amènent absolument rien au jeu. Un grand écart dans le ressenti en jouant à L.A Noire, mais où je retiens au final la partie simulation du travail d'inspecteur, pour laquelle le titre mérite vraiment d'être essayé.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux2Casino   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software