RESIDENT EVIL 5  
Suggestions
OUI !
Romain Dans Resident Evil 5, on retrouve Chris Redfield qui sera accompagné cette fois d'une nouvelle partenaire, Sheva Alomar, pour un épisode toujours très orienté action. L'histoire se déroule en Afrique, où les habitants se comportent de la même façon que les ganados dans Resident Evil 4. D'ailleurs, le jeu ressemble beaucoup au précédent épisode, mais cela ne l'empêche pas d'être excellent. Les ennemis sont désormais plus nombreux lorsqu'ils attaquent, et il faudra faire bien attention aux munitions qui diminuent rapidement. En ce qui concerne Sheva, l'intelligence artificielle s'en occupe plutôt bien en général, mais elle pourra aussi être contrôlée par un ami, en écran splitté ou en réseau. Au niveau de la jouabilité, on retrouve rapidement ses marques puisque ça n'a pas trop changé : on peut maintenant se déplacer sur le côté, bien qu'il soit toujours impossible de tirer en se déplaçant. Si vous avez aimé Resident Evil 4, nul doute que vous apprécierez ce 5ème épisode !
OUI !
wizzy le Nerd Mix parfait entre le Survival Horror et le jeu d'action, Resident Evil 4 était une révolution sur Game Cube. Avec Resident Evil 5, la série évolue vers le pur jeu d'action. Quelques flashbacks font le lien avec le premier épisode mais on est très loin de la trouille des débuts, et ce même si l'ambiance africaine rend bien. Déjà, nous ne sommes plus seuls mais bien accompagnés par Sheva qui s'avère très utile. Sans rien changer du gameplay de RE 4, le jeu joue beaucoup sur cette collaboration, en premier lieu par la gestion de l'inventaire qui se double de celui de sa partenaire. L'histoire reste assez linéaire, sans grosses surprises, ni énormes révélations comme ce fut le cas dans les précédents épisodes. Mais la mise en scène est toujours parfaitement huilée, alternant gros massacres tendus et affrontements dantesques contre des créatures de plus en plus spectaculaires. Ce qu'on perd donc en trouille et en surprises d'un côté, on le gagne de l'autre en matière d'action méchante. Et rarement un jeu n'aura autant excellé dans ce domaine. Resident Evil 5 est un incontournable des consoles Next-gen !
OUI !
portnawak C'est clair, RE5 est un super jeu orienté action, et même s'il est possible de jouer à 2 en ligne ou pas, force est de constater que le moteur graphique est une copie du 4 : les mêmes bruitages, la même maniabilité, les mêmes types d'ennemis, etc. Capcom a également gardé le principe de l'argent trouvé dans les caisses ou en tuant des ennemis (chose assez curieuse, même les animaux ont de l'argent sur eux). Dans RE5, on retrouve la plupart des héros du premier, à savoir Chris Redfield, Jill Valentine et le traitre Albert Wesker, ainsi qu'une nouvelle recrue, Sheva Alomar, la nouvelle coéquipière de Chris. Pour en revenir au jeu lui-même, vous dirigez Sheva ou Chris, sauf que cette-fois, vous devez surveillez votre santé et aussi celle de votre compagnon. En effet, si votre partenaire meurt, vous recommencez au dernier point de contrôle. Sinon, la bonne surprise, c'est l'I.A des personnages contrôlés par la console. Sheva (ou Chris) ne fait pas que de vous suivre bêtement, et de viser quand vous visez aussi, non, au contraire elle prend des initiatives, vient vous soigner, vous aide quand vous êtes encerclé, tire sur des ennemis que vous n'avez pas vu, etc.
RESIDENT DEBILE
zetrancer Annoncé comme le messie et fort d'un quatrième volet plus que jouissif, RE5 m'a laissé un goût amer indélébile. Déjà, plus de 45 min de chargement avant la première partie, ça calme. Les amateurs du 4e opus ne seront guère dépaysés en ce qui concerne la jouabilité et la vue du personnage. Graphiquement, c'est très bon, PS3 oblige, et l'action est omniprésente. Ce sont bien là à mes yeux les seules qualités de ce pétard mouillé. L'ambiance tout d'abord n'a rien à voir, je suis peut-être un peu conservateur mais buter du zombie qui n'en a que le nom dans un décor de village africain en plein cagnard n'apporte aucune peur, zéro trouille. Sheva l'acolyte (présente dans ce jeu uniquement en raison de litiges racistes émis par certains pays) n'est qu'un boulet sans nom à l'IA digne d'un bulot cuit. Le challenge est usé jusqu'à la corde de missions vues et revues et le seul stress est celui de l'action dégobillante. En bref, vous vous direz que ces points négatifs ne sont pas si graves mais ils résument à eux seuls l'opportunisme de mauvais goût rodant sur ce vilain canard. Aucun charisme, bourrin à outrance, RE5 est une déception à laquelle je ne m'attendais pas, un navet bouilli. Bark.
UNE DAUBE !
Twinsen Threepwood Je rejoins Zetrancer : RE5 est une daube sans nom. Pâle copie de RE4 dépourvue de la moindre valeur ajoutée ou parcelle d'imagination, le jeu n'a plus aucun rapport avec sa famille d'origine et se tourne vers un jeu 100 % action sans âme et ne tenant pas une seconde la route face à la concurrence, notamment les Gears of War, sur lesquelles RE5 a l'outrecuidance de vouloir marcher sur les plates-bandes, sans en avoir une seconde les épaules. Jeu couloir ad nauseam, on se retrouve strictement face aux mêmes ennemis et mécaniques que le 4, l'originalité en moins. L'unique promesse du jeu, un game design basé sur un découpage ombre/lumière, a été totalement abandonnée. Graphiquement c'est propre, mais la concurrence là-aussi fait mieux. L'histoire est aux abonnés absents et ses meilleurs moments sont les résumés des épisodes précédents pendant les temps de chargement. Le duo de personnages est un synapse entre 2 neurones, l'IA est aux fraises et le traitement de la fin est scandaleux pour tous les fans de Wesker. Seul intérêt : un multi sympa (mais au split-screen honteusement réduit) qui vous fera patienter en attendant un nouveau Gears of War. Un assassinat de 10 ans de saga au top.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux2Casino   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software