ASSASSIN'S CREED III  
Suggestions
OUI, MAIS...
wizzy le Nerd L'idée d'incarner un Indien armé d'un Tomahawk dans l'Amérique des colons me fit acheter le jeu le jour de sa sortie. Première déconvenue, point d'indien au début, juste une sorte de tutoriel interminable avec un personnage qui plus est très antipathique. Ajoutez à cela une narration laborieuse et des missions soporifiques, je lâchai l'affaire après quelques heures de jeu... Je constate, désormais, en le reprenant qu'il faut attendre la séquence 6 (sur 12 !) pour avoir l'impression que le jeu commence ! Là, ça devient intéressant avec un sentiment de liberté à la clé. Les batailles navales sont très réussies. Chasser, sauter d'arbre en arbre dans de grandes zones forestières dépaysent. Mais d'autres défauts apparaissent. Les objectifs complémentaires des missions, parfois bien tirés par les cheveux, vous dictent votre conduite si vous voulez finir le jeu à 100%, mettant votre envie de faire comme bon vous semble au placard ! Ensuite, il y a des bugs partout (une branche dans la tête, des textures qui disparaissent, des persos qui se volatilisent etc.) et ça fait tâche. Après tout le battage médiatique autour de ce jeu, il y a vraiment de quoi être déçu...
OUI, MAIS...
Romain Assassin's Creed 3 est un épisode un peu spécial. Si, sur certains points, je l'ai trouvé supérieur à Assassin's Creed 2, comme les paysages qui sont vraiment sublimes, le système de combats qui a été amélioré et les batailles navales qui sont vraiment excellentes, il y a beaucoup de petits défauts qui viennent un peu gâcher le plaisir de jeu ! Déjà, il faut attendre la séquence 4 avant de contrôler Connor (le personnage principal quand même...) et attendre encore d'arriver à la séquence 6 pour le voir enfin avec sa tenue d'assassin... Même si le début du jeu n'est pas mauvais, on ne peut qu'être déçu surtout quand on s'attend à contrôler le nouvel assassin dès les les premiers instants ! Ensuite, le retour des chevaux, c'est vrai que c'est plutôt sympa de les retrouver dans la série, ça permet de se déplacer plus rapidement, mais quand le cheval bloque à cause d'une petite pierre qui se trouve sur son chemin, c'est chiant, et au final j'ai parfois préféré me déplacer sans eux ! Assassin's Creed 3 n'est pas un mauvais jeu mais les défauts qu'il présente l'empêchent d'être un incontournable ! Dommage !
ENFIN UN TRES BON AC !
Twinsen Threepwood AC3 marque une sorte de mini reboot de la série. Nouveau moteur, gameplay repensé, un développement démarré depuis AC 1er du nom et qui a permis à l'équipe de prendre (enfin !) son temps. Je me rappelle l'avoir enchaîné quelques secondes après la fin du très raté Revelations, et le fossé qualitatif était juste d'emblée énorme. L'ouverture, longue de 5h, est magnifique et diablement bien réalisée à tout point de vue (technique, mise en scène, rythme, narrations...). Elle laisse découvrir un système de combat complètement remanié pour en revenir aux fondamentaux, avec des contrôles ultra-simples et efficaces. Une idée salutaire. Le personnage de Connor laisse à penser dès son introduction qu'on a potentiellement le personnage le plus intéressant de la saga. Les villes sont plus petites mais mieux foutues, avec pleins de bonnes idées (comme passer à travers les maisons). La forêt est la grosse identité de ce volet. Énorme, riche, variée, le running dans les arbres est une joie de tous les instants. Enfin la vraie grosse surprise : les combats navals, inoubliables. Petit défaut : l'histoire développe malheureusement des moments-clés ultra WTF qui tuent ses personnages et l'intrigue.
UN AMERINDIEN ET CA REPART
Guisbeu Passablement échaudé après l'indigestion causée par l'enchaînement des trois épisodes de la saga Ezio, me voilà replongé dans le conflit entre les méchants Templiers et les gentils Assassins. Du moins, c'est ce que je croyais. Car au bout d'une des introductions les plus longues et réussies que j'ai pu voir, avec un twist inattendu, on se pose pas mal de questions. Le manichéisme inhérent à la série est bien mis à mal, et on s'attend à un scénario et des personnages travaillés. Sur ce point, la déception est énorme, car par la suite, pardonnez-moi l'expression, ça part salement en cacahuète. Mais heureusement, le plaisir de jeu vient faire oublier les errances des auteurs du scénario. Car la force de cet épisode, c'est bien ça : de nombreux éléments de gameplay nouveaux, qui amènent une brise de fraîcheur sur la licence. Les combats corps à corps sont nerveux, les environnements sont travaillés magnifiquement (Mon Dieu, cette forêt...) et jamais les villes n'ont été aussi vivantes. Évidemment, les combats navals sont une cerise sur le gâteau délicieuse. N'attendant plus rien du fil rouge de la série, je pars confiant vers les prochains opus.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software