L'HISTOIRE DU SITE Article rédigé par Blondex

L'aventure "Game Forever" dure depuis 2004 ! C'est sans doute prétentieux pour un site amateur comme Game Forever de raconter son histoire. Après tout, nous ne sommes pas JeuxVideo.com ou Gamekult, et nous ne sommes pas non plus Consoles +, ce magazine légendaire mais disparu à qui on doit d'être là.

Pourtant, alors qu'Internet a bien changé depuis le début de l'aventure, de nombreux sites amateurs - parfois partenaires comme Test Online - qui ont commencé en même temps que nous, ont cessé toute activité. En fait, même les sites pros sont en crise ! Malgré tout, Game Forever est toujours là, et tel un dresseur chevronné cherchant à capturer tous les Pokémons, le site continue de poursuivre son rêve complètement fou : proposer la base de données de jeux vidéo la plus complète !

Allez, ne nous attardons pas sur une trop longue présentation (traduction : appuie sur START pour zapper l'intro barbante), et préparons notre voyage dans le temps !


> Le site non-officiel de Consoles + (avril 2004 - novembre 2005)

Première publicité pour le tout jeune site Game Over, parue dans le Consoles + n° 149 de juin 2004 En lecteur passionné du magazine mythique Consoles +, City Hunter cherchait des anciens tests pour les (re)lire. Le net n'étant pas ce qu'il est actuellement, et devant la difficulté de trouver des résultats satisfaisants, il décide de constituer lui-même une base de données recensant les tests et proposant des scans, puis de la partager avec d'autres en créant un site, initialement nommé Game Over, "le site non-officiel de Consoles +". Une première version est mise en ligne en avril 2004.
Des contacts se nouent rapidement entre City et la rédaction de Consoles +, et tout particulièrement Kael, un testeur du magazine qui sera parrain du site. Quelques mois plus tard, Game Over "officialise" cette relation avec le magazine, en devenant ConsolesPlus.net !

La publicité sur le magazine Consoles + apporte de nombreux visiteurs, tous lecteurs assidus, comme Kakulakian (le collectionneur méticuleux) et Romain (alors un tout jeune Kéké). C+.net est également soutenu par Destructor, du site Test Online, premier partenaire.

La première version de consolesplus.net mettait en avant l'actualité du magazine. Les membres étaient invités à poster leurs avis sur les jeux uniquement testés par la rédaction de Consoles +. ConsolesPlus.net s'articule d'abord autour du recensement de tous les jeux testés par la rédaction de Consoles + (mention du numéro et de la note). Les scans des couvertures sont également proposés, ainsi que tous les éditos et trombinos. Enfin, de nombreux scans de tests rétro sont proposés (généralement les plus remarquables). De nombreuses autres rubriques sont également présentes, dont le fameux jeu "Sauvez Kael". ConsolesPlus.net se veut être parfaitement complémentaire au magazine, et s'interdit de diffuser les numéros récents.

L'apport déterminant, si ce n'est l'idée la plus importante du site, est la possibilité de rédiger des avis sur les jeux testés dans Consoles + ! La zone Testeurs ouvre ses portes en août 2004, et rencontre immédiatement un grand succès. Destructor, Romain, Kakulakian, Mitsuo (devenu directeur de publication et fondateur des Editions Pix'n Love), Portnawak (le spécialiste du hors sujet), ainsi que les rivaux Blondex (passionné de Nintendo et Capcom) et Kim (passionné de Sega et SNK), animent ainsi cette première année 2004 par de très nombreux avis, chacun réalisant ainsi un vieux rêve : émettre des avis courts (limités à 1000 caractères, puis rapidement 1200) sur les jeux testés par le magazine, à la manière de ce que font les testeurs de Consoles +, en partant d'un système d'évaluation simple ("Oui !", "Oui, mais..." et "Non !") instauré dans le magazine.

Une première rupture avec le magazine permit à C+.net de se concentrer sur son histoire. Hélas, la relation privilégiée entre la rédaction et le site tourne à l'aigre, quand le groupe Emap (propriétaire du magazine) décide d'un changement radical de ligne éditoriale. L'emblématique rédacteur en chef AHL est mis à la porte, la nouvelle formule est atroce et ne s'adresse plus à son lectorat traditionnel, privilégiant les sujets "tendances" de son temps (comme le tuning) et coupable de promotions de jeux trop complaisantes.

C+.net en prend acte en décembre 2004. City et les membres du site changent ainsi de ligne "éditoriale". Même si la base de données se met à jour en tenant compte des jeux testés dans le magazine, l'actualité de Consoles + n'est plus aussi suivie, le site privilégiant l'âge d'or de la revue mensuelle.

La célébration du 1000ème avis posté suivait de peu l'arrivée d'une nouvelle mouture pour consolesplus.net ! La prise de distance entre C+.net et le magazine ne veut pas dire pour autant que le site décline. Au contraire même, puisque le 15/10/2005, City met en place une nouvelle version du site, et le 24/10/2005, Romain écrivait le 1000ème avis (Alone in the Dark - The New Nightmare) à peine 1 an après la mise en place de la zone testeurs !

Un grand ménage est fait dans les rubriques du site, désormais plus claires. Les 5 derniers avis sont également mis en avant, ainsi qu'une nouveauté bien sympathique, le fameux "jeu au hasard" ! Les autres activités ne sont pas en reste, et la base des scans de tests rétro augmentent régulièrement.
Fin 2005, les premiers dossiers (BS Zelda, BS F-Zero 2 et Starfox 2) sont mis en ligne !


> La fin de ConsolesPlus.net (décembre 2005 - janvier 2007)

Les relations entre C+.net et le magazine sont distantes, les deux entités fonctionnent indépendamment, et l'ouverture d'un forum pour l'inintéressant site officiel C+.fr nous apporte des visiteurs réguliers, certains devenant même des membres fidèles comme Jumpman (le retrogamer sans concession) et K-Traxxx
Pas de guerre donc, du moins pas à cette époque, d'autant que le rachat du magazine par les éditions Future signe le retour à une ligne éditoriale cohérente, mettant un terme à une période désastreuse pour l'image de marque de Consoles +.

Aussi, l'attaque de Future sera franchement inattendue, et porte un coup de massue terrible au site, à ses membres, et à City. Le 03/12/2005, il publie le scan de la lettre de menace envoyée par l'avocat de Future. Le mot est lâché : "Contrefaçon" ! Le site est menacé de fermeture, City doit transférer à ses frais le nom de domaine consolesplus.net et doit abandonner tout signe d'utilisation de la marque Consoles +. Les scans de tests, de couvertures devront bien évidemment être enlevés... Bien plus de la moitié du site est ainsi vouée à disparaitre !

Bricolé à la hâte pour enlever toute trace du magazine Consoles +, Game Over souffra d'un déficit d'identité, et vit son affluence réduire drastiquement. Malgré de nombreux soutiens (y compris par la rédaction du magazine, qui n'était pour rien dans cette affaire), la machine est lancée. Un début de discussion avec le redacteur en chef laisse à croire que C+.net disposerait d'une tolérance. City souhaite un contrat qui mettrait fin aux menaces, mais le discours de Future est bien différent de la rédaction.
Progressivement, City abandonne les traces de Consoles + en décembre 2005 : adresse du site, scans... et enfin le nom. ConsolesPlus.net redevient Game Over, à l'adresse gamexover.free.fr.

Officiellement, le projet ConsolesPlus.net est définitivement abandonné début 2006.

Figé en 2007, Game Over peut être consulté librement, avec ses 1 174 avis et ses 13 dossiers. Game Over aura du mal à se remettre de ce coup très dur. Il ne reste que les avis, quelques dossiers, et une base de données devenue bien encombrante. Le nombre de visites diminue, la participation aussi - le site pouvant passer de longs moments (record de 2 mois) sans la moindre activité et le moindre avis. Les dernières traces de Consoles + (en témoigne le logo du magazine toujours présent) ont du mal à s'effacer. Game Over vivotera comme ça durant un an.

D'une certaine manière, l'histoire de Game Over est une anecdote, un site ayant perdu son identité au point de ne pas avoir de nom de domaine propre, mais il n'a pas disparu : vous pouvez y naviguer librement... ou presque : il n'est plus possible de se connecter à la zone Testeurs, et quelques liens sont morts (adieu, webcam de Tokyo !). Mais saurez-vous trouver quelques avis qui n'ont pas fait le voyage vers Game Forever ?

Visiter l'ancien site Game Over : Entrée gratuite, mais ne réveillez pas le gardien !


> Construction et débuts d'un nouveau site : Game Forever ! (février 2007 - mai 2007)

Malgré les difficultés rencontrées par Game Over, une communauté certes réduite est toujours présente et motivée. La mise en place d'un nouveau site devient une évidence. Le redémarrage prendra du temps, City repensant entièrement le site afin de proposer une base de données ouverte à tous les jeux, et non à ceux testés dans Consoles +. Jusqu'alors, seul City pouvait ajouter des jeux dans la base de données, mais avec le nouveau site, chaque membre pourra ajouter le jeu sur lequel il souhaite donner son avis.
La perspective d'un nouveau départ avec un site tout nouveau et plus fonctionnel enthousiasme tout le monde ; l'occasion également de tourner définitivement la page Consoles +. Game Over étant déjà un nom de domaine enregistré, le site devra changer pour de bon de nom : le choix se portera unaninement sur Game Forever !

La première version, très sobre, est présentée aux seuls membres en février 2007. Toutes les discussions sur le forum sont tournées vers la construction du site, et la première question sera l'étendue de la nouvelle base de données : plutôt que de conserver les 6036 fiches de Game Over (soit l'ensemble des jeux testés dans Consoles + au début 2007), les membres voteront pour une base de données qualitative, où chaque jeu présent dispose d'au moins un avis. Il ne reste ainsi qu'à peine plus de 800 jeux.
Exit également Free, hébergeur de Game Over qui pouvait planter assez souvent (et même se faire pirater), City utilise désormais un hébergeur professionnel.

Durant ce laps de temps, Game Over subsiste mais devient une coquille vide. Il est pourtant le seul site accessible, mais la zone testeurs est définitivement fermée en janvier 2007, afin de faciliter la migration de la base de données vers le nouveau site. L'avis de Bowser pour Chrono Cross sera ainsi le dernier posté pour l'ancien site.

Voilà à quoi ressemblait Game Forever quelques jours après son lancement en mai 2007. Un bandeau de publicité figurait normalement à droite. Après 3 mois de tests et de discussions, Game Forever est officiellement lancé le 05/05/2007 ! Le nouveau site démarre avec 1199 avis pour un peu plus de 800 jeux, de la NES jusqu'aux - alors toutes récentes - Xbox 360 et Wii, ce qui est déjà considérable pour un site amateur. La mise en ligne s'accompagne également d'une nouveauté, avec la possibilité de poster des vidéos à partir de YouTube.

Aceboard était un service de forum internet gratuit adopté pour ConsolesPlus.net, et a réuni la communauté dans une ambiance animée, entre bugs et plantages ! Un mois plus tard, le forum Aceboard est abandonné au profit d'un tout nouveau intégré au site. Un choix salutaire tant ce "maudit forum", ses bugs innombrables, ses lenteurs terribles, ses plantages réguliers et ses pubs inapropriées pouvaient être sources d'agacement, même s'il fallait repartir de zéro avec le nouveau, cette fois intégré à Game Forever.

Hélas, la coupure des services Aceboard depuis mai 2012 entraînera la fin de tous leurs forums, y compris le nôtre dont il ne reste que quelques traces dans la Wayback Machine. Le fil de nombreuses discussions du temps de C+.net et de Game Over sera ainsi perdu... Une raison de plus, s'il en fallait encore une, que le choix d'un nouveau forum fut le bon !


> Une stabilité exemplaire (juin 2007 - janvier 2012)

Le lancement s'avère réussi, puisque de nouveaux membres (dont Vegetox, le spécialiste de Dragon Ball et de pigeons, et Enker, fan de Megaman et dresseur de Pokémons) s'inscrivent et participent à un site qui dispose certes d'une base de données vieille de 3 ans, mais qui n'en demeure pas moins tout jeune et encore en phase de rodage. Blondex est également promu administrateur pour seconder City.
Avec pour objectif raisonnable de proposer un site au contenu qualitatif égal à celui de C+.net, de nouveaux dossiers viennent apporter rapidement de nombreuses lectures conférant un aspect webzine à Game Forever.

La version 2 de Game Forever a été rapidement mise en place pour apporter un peu plus de couleur. Au niveau de la forme, le site connaît un premier lifting le 28/02/2008, palliant l'austérité de la première version de Game Forever en ajoutant plus de couleurs, ainsi que des bannières changeant toutes les heures. Ce principe de bannières sera par ailleurs conservé pour toutes les versions ultérieures, avec désormais la possibilité d'en proposer de nouvelles.

Game Forever version 2 est accompagné de l'ajout des tags, une fonctionnalité intéressante mais qui a mis cependant du temps à vraiment se mettre en place - en atteste le débat sur les tags "éditeurs", désormais supprimés.
La personnalisation des avis est également accrue, avec la possibilité de titrer son avis, et un code couleur simple et efficace (vert, orange, rouge) permet de renforcer l'opinion du rédacteur.

En septembre 2008, le postage de musiques se met en place, dans le même esprit que pour les avis et les vidéos : une idée partie de la simple envie d'écouter une musique marquante d'un jeu tout en lisant l'avis qui lui est consacré. Avec une bonne centaine de musiques rapidement en ligne, la petite idée est devenue une activité à part entière du site, et le moyen le plus simple de faire connaître la musique de jeux vidéo en diffusant ses airs les plus connus.
Quelques mois plus tard, Game Forever propose déjà suffisamment de musiques pour que soit mise en place la création et l'écoute de playlists par les membres, histoire de surfer sur le web avec sa sélection de musiques !

Durant ces 4 années et demi, Game Forever v2 est une structure solidement établie : son existence est même franchement paisible comparé aux 3 ans mouvementés de l'ancien site C+.net/Game Over ; cette stabilité ainsi qu'une orientation claire permettent une activité globalement soutenue et régulière, sous l'impulsion notable de Dacobah (le chasseur de trésors vidéoludiques), Wave (le correspondant du Japon), Wizzy (lapinou longtemps discret devenu terrifiant jaguar !), ainsi que de nombreux fidèles (Portnawak, Romain, Blondex, Kim, Jumpman...). Outre la rédaction d'une vingtaine de dossiers sur des sujets très variés, la base de données s'enrichit à un bon rythme. Le constat est simple : 1199 avis à l'ouverture du site, la barre des 2000 avis est franchie le 01/05/2009 pour les 2 ans de Game Forever, et les 3000 avis ont été atteints en septembre 2011 !
Pour gérer cette activité, Romain est à son tour promu administrateur début 2010, et se spécialise dans la validation des nombreuses vidéos postées.

La bannière de l'édition 2011 du Trophée Père Fouettard, véritable appel à la méchanceté ! C'est aussi en novembre 2010, et un peu de manière improvisée, qu'est lancé le Trophée Père Fouettard, un concours de méchanceté visant à se lâcher sur les avis mitigés et surtout négatifs. Devant le succès de cette première édition, le concours sera reconduit pour une édition 2011 mieux encadrée, puis les années suivantes pour devenir un rendez-vous incontournable où tests de daubes (principalement) et avis polémiques (parfois) se côtoient, entre rires et foires d'empoignes !

Quoique l'on pense de Facebook ou Twitter, ces réseaux sociaux demeurent essentiels pour communiquer sur l'activité du site. Game Forever est également présent sur les réseaux sociaux avec une page Facebook depuis janvier 2010 et un compte Twitter depuis mai 2011, tous deux créés à l'initiative de Romain. Et si vous ne suivez pas le site, vous êtes invité à le faire ! Pas d'excuses qui tiennent, les boutons sont tout en bas de la page !

Le passé est désormais bien derrière, même si l'influence du magazine Consoles + reste encore déterminante... ne serait-ce que par l'activité centrale du site : la rédaction des avis !


> A la recherche d'une meilleure attractivité (février 2012 à décembre 2015)

Le temps passe certes tranquillement, mais internet change rapidement, et le site s'est installé dans une certaine routine : avec une esthétique datant de 2008, la présentation du site finit par être datée. Des discussions s'engagent sur d'éventuelles orientations pour attirer plus de monde (vidéo-tests...), mais une évolution graphique semble dans un premier temps indispensable.

Mise en ligne en février 2012, la version 3 de Game Forever apportait davantage de visuels pour les derniers avis, et proposait des lecteurs de musiques et vidéos intégrés à la page d'accueil Après 4 ans de stabilité exemplaire, la mise en page est complètement revue pour laisser la place à une nouvelle présentation - une version 3 - en février 2012.
Bénéficiant d'une présentation plus moderne, plus dynamique, avec lecteur vidéo et musique intégré dans la page d'accueil, Game Forever version 3 a également ôté toute publicité, pour offrir davantage de place au contenu. Chaque testeur se voit également doté d'une page de présentation bien plus complète, avec statistiques et accès facile à toutes ses rédactions.

Plutôt bien accueillie dans un premier temps, la nouvelle page d'accueil garde toutefois la même structure depuis la création de Game Forever en 2007. Du même coup, et alors que Game Forever v3 est encore tout récent, le sentiment de lassitude qu'avait provoqué la précédente version est vite revenu, et avec lui la volonté de chambouler la présentation, à commencer par le fond d'écran bleu donnant une grande impression de vide.

Finalement peu satisfaisante, la version 3 initiale verra la présentation et la structure de sa page d'accueil modifiées pour mieux mettre en avant la base de données du site. Les réflexions sur le renouvellement de la page d'accueil, craignant un manque d'attractivité, pointent de nouveau du doigt l'austérité du site, et une mise en avant insuffisante d'une base de données pourtant très riche. Les propositions débouchent en novembre 2014 sur un nouvel agencement de la page d'accueil, la mise en place de fonds d'écran, puis des aménagements affichant davantage d'informations sur la base de données (retour du « Testeur du moment » présent sur Game Over, affichage des dossiers, des Mega Hits et des Daubes sur le modèle du « Jeu au hasard »).
Bien qu'apportant un visuel cette fois bien différent de l'ancienne structure, la version du site n'a pour autant pas changé et conserve un affichage en 800*600.

Les discussions sur la forme traduisent aussi la vitalité du site et le refus de ses membres de voir Game Forever prendre la poussière, sans pour autant sacrifier le contenu. En 2014, l'aventure dure alors depuis 10 ans si on compte le lancement de Game Over / ConsolesPlus.net, avec une communauté toujours aussi active. Depuis 2012, le nombre d'avis annuel est même remarquablement régulier (334 en 2012 et 2013), mais tend tout de même à fléchir légèrement en 2014 (316). Rien d'alarmant toutefois, surtout que le site franchissait en cette année 2014 le cap des 4000 avis.
L'inquiétude se fait toutefois sentir lorsqu'en 2015, l'activité connait une baisse notable. L'implication de la communauté demeure, mais le découragement se fait sentir devant le manque de résultats de la nouvelle présentation : la fréquentation est en berne, et l'absence de nouvelles recrues ne permet pas de relancer l'activité, connaissant parfois des mois creux. Même l'édition 2015 du Trophée Père Fouettard ne suffit pas à relancer l'activité.

La solution ne pouvait venir que de l'extérieur, c'est à dire des réseaux sociaux, à commencer par Facebook. La page est parvenue à attirer plus de 2000 abonnés grâce aux efforts de Romain, mais le taux de visiteurs venant de Facebook demeure faible. A compter de juin 2015, des appels sont ainsi régulièrement lancés aux abonnés pour s'inscrire sur gameforever.fr, et les avis postés par les membres sont depuis systématiquement partagés sur la page. Il faudra toutefois du temps avant que cette activité ne finisse par porter ses fruits. Trop tard en tout cas pour sauver une triste année 2015 : seulement 199 avis sont ainsi rédigés, soit le bilan annuel le plus faible depuis la création du site.


> Un redressement spectaculaire, et le retour de ConsolesPlus.net (depuis janvier 2016)

Fort heureusement, l'activité de Game Forever est repartie de plus belle en 2016 avec un début d'année encourageant, ainsi que de nouvelles recrues attendues. L'arrivée de Dunst (l'adoratrice des poulpes et des RPG) apporte enfin une touche de féminité, tandis que l'activité sur Facebook permet le recrutement en fanfare de Twinsen Threepwood (le troubadour du jeu vidéo), accompagné de sa troupe de joyeux lurons : Iglou (le gamer exigeant fan de Kojima et Dark Souls), Nekomiou (la nouvelle incarnation d'Arthur) et Kirstendall (le féru de Call of Duty).
Les résultats parlent pour eux : 1000 avis seront rédigés durant cette seule année 2016, un record impressionnant qui permet au site de franchir le cap des 5000 avis en octobre. Wizzy parvient même à signer son 1000ème avis personnel en janvier 2017 !

Le nouveau C+.net à son lancement en juillet 2016, un site indépendant mais relié à Game Forever. C'est dans ce contexte très favorable que City annonce en juillet 2016 l'ouverture d'un nouveau site : ConsolesPlus.net est de retour !
Alors que le propriétaire du magazine (MER7, ex Future) a été placé en liquidation judiciaire en 2012, il entraîne dans sa chute la disparition de Consoles +, qui cesse brutalement toute activité sans avoir pu proposer un hommage digne de sa riche histoire - le dernier numéro (246 - décembre 2012) étant un magazine tout à fait banal.

La marque "Consoles +" a quant à elle été rachetée par un groupement qui n'en fait actuellement strictement rien. C'est avec le constat d'un abandon de la marque que City décide de reprendre son vieux projet initial, et ressort de son placard tous les scans de tests qu'il avait conservés pour recréer un nouveau ConsolesPlus.net, avec la même ambition que celle qui l'avait animé à la création de la toute première mouture, et même, une ambition supplémentaire : rendre hommage à un magazine qui a compté dans le paysage de la presse vidéoludique francophone - je n'oublie pas nos amis belges !

ConsolesPlus.net repart ainsi avec la base de données qui fut la sienne à la fin de Game Over en 2006. 10 ans plus tard, Game Forever s'est libéré de la base de données du magazine pour suivre aussi bien l'actualité du jeu vidéo que le lointain passé, et s'est ouvert à de nombreux supports (arcade, PC, Amstrad...) absents du magazine.
Les deux sites fonctionnent donc côte à côte, C+.net ajoutant pour chaque jeu testé dans le magazine des liens vers les avis correspondant sur Game Forever.

Enfin, les membres de Game Forever sont automatiquement inscrits sur C+.net, et le forum a ouvert dans le même temps une section consacré au nouveau site, qui on l'espère parviendra à réaliser son objectif d'être la base de données consacré au magazine Consoles + !

L'abandon des vidéos début 2017 entraîne une légère réorganisation de la page d'accueil. Cette mouture "3.2" intègre un nouvel outil de recherche, le "Requêteur". La mise en place du nouveau C+.net s'accompagne dans le même temps d'un réaménagement de la page d'accueil en février 2017. Suite au problème inhérent aux vidéos YouTube, qui ne sont pas réalisées pour leur grande majorité par les membres du site, le lecteur vidéo ainsi que tous les liens postés sont supprimés. Cet abandon est compensé par un nouvel outil de tri, le Requêteur, qui permet d'effectuer des recherches par le croisement de différents critères (tags, consoles, mots-clés...), et même de générer des playlists.

Les modifications incitent Twinsen à relancer la promotion du site, notamment en créant un blog sur Gamekyo rendant compte, entre autres publications, de l'activité du site.

Game Forever à la conquête de YouTube ! Mais l'objectif de la chaîne est avant tout de diversifier l'activité de l'équipe. Après une année 2016 exceptionnelle, les années 2017 et 2018 paraissent en comparaison décevantes. Toutefois, avec respectivement 573 et 577 avis, elles se situent bien parmi les meilleures du site depuis sa création. L'activité est donc toujours soutenue, et les arrivées de PXL (le fan de dragons qui aime le combat), Jane Doe (la mystérieuse qui aime la poésie) et Retro Kidz (un nouveau partenaire de Game Forever), diversifient les profils de l'équipe.
Sous l'impulsion d'Iglou et Twinsen, une toute nouvelle chaîne YouTube est lancée en octobre 2018. L'objectif n'est plus cette fois de proposer que des simples vidéos de gameplay, mais surtout des vidéos commentées. Un nouveau salon est également ouvert sur le forum pour discuter des projets médias de l'équipe (nouvelles vidéos sur la chaîne YouTube, diffusions en live sur Twitch...).

Le bandeau d'accueil réalisé pour le 10ème anniversaire du site ! Après avoir fêté le 10ème anniversaire de son existence en 2017, Game Forever poursuit son bonhomme de chemin : les 6000 avis sont forcément rapidement atteints en avril 2018, et la barre des 5000 jeux est quant à elle franchie peu après, en août 2018.
Autres motifs de satisfaction : pour un site ayant pour objectif d'avoir une base de données complète, Game Forever peut se targuer de proposer, avec la contribution de Wizzy, le "full set" pour la Jaguar d'Atari ainsi que son extension CD.

L'histoire de Game Forever continue donc de s'écrire, mais il est maintenant temps de vous laisser visiter le site. N'hésitez surtout pas à vous inscrire pour rejoindre notre équipe !


> Quelques liens

- Inscription sur Game Forever : Rejoignez-nous !
- Visite de l'ancien site Game Over
- Visite du nouveau site ConsolesPlus.net
- Voir la chaîne YouTube de Game Forever
- N'oubliez pas de nous suivre sur les réseaux sociaux, et de visiter nos sites partenaires (1Up Games, Puissance Pixel, Retro Kidz...) !

ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux2Casino   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software