MURAMASA - THE DEMON BLADE
Suggestions
BLUFFANT !
jumpman Muramasa vous plonge dans un univers japonais féodal composé de ninjas, monstres, légendes et autres bizarreries d'époque. Vous pourrez incarner un garçon ou une fille, ayant chacun leur propre histoire, pour parcourir les niveaux et trancher du méchant... Deux scénarios donc, pour plusieurs fins possibles, ce qui relance le "replay-value" du jeu et ainsi, sa durée de vie. Ce qui choque lors des premières secondes de jeu, c'est sa réalisation : Une 2D d'une beauté rarement égalée !! Un effet de profondeur, des couleurs sublimes, une animation sans faille... Un régal ! Vient ensuite sa maniabilité, qui là, demande un p'tit temps d'adaptation (les sauts se font à la croix) et qui semble "brouillonne" au début, mais qui une fois bien maîtrisée, devient juste intuitive. J'adore son côté beat'em all (quoiqu'un peu répétitif parfois) mais je peste contre ces petits morceaux de RPG (notamment la nourriture, le levelling, les cartes et chemins labyrinthiques...). J'aurais préféré un jeu 100% arcade. Mais là, c'est un question de goût... Reste que ce jeu est juste indispensable dans votre ludothèque et propose un univers vraiment accrocheur et un gameplay pêchu.
UN VRAI TRAVAIL D'ORFEVRE
Blondex Pour commencer avec ce Muramasa, difficile de rester de marbre, l'émerveillement est immédiat : 2D magnifique, décors vivants et riches de millions de couleurs savamment choisies... Honnêtement, je ne pensais pas être encore impressionné par de la 2D, j'avais mille fois tort. Chaque nouvelle découverte est l'occasion d'un arrêt, histoire d'admirer le travail effectué, mais même en mouvement, le jeu – très rapide – s'apprécie sans fin. Et en prime, la musique est superbe... Mais voilà, est-ce que c'est bon ? Muramasa est un vrai jeu « à l'ancienne », rappelant un Simon's Quest ou un Battle of the Olympus en beaucoup plus nerveux. Beat'em all teinté d'aventure, le jeu a tendance à multiplier les redites un peu faciles, répétant les décors et les combats. Un level design moyen largement compensé par des duels épiques contre des boss gigantesques, et une intensité générale très élevée. Suivre les aventures de nos deux héros, armés de leurs sabres maudits, n'est donc en aucun cas un ennui, et vous garantissent 20 bonnes heures de jeu... qui passeront vraiment rapidement ! Donc, oui, c'est très beau, et en plus, c'est très bon !
JUSTE UN LEGER BEMOL...
Enker Allons à l'essentiel : Muramasa, ça en jette. Regardons l'écran ensemble et validons ce simple commentaire : waouh ! C'est beau. Très beau. Et c'est en 2D. Ces deux seuls arguments ont suffi à faire la réputation du jeu, mais derrière qu'y a-t-il ? Eh bien justement il y a quelque chose, un semblant de beat'em all teinté d'une petite couche RPG dans un Japon médiéval rempli de cultes, légendes et ninjas. Le tableau est imposé et respecté, le personnage saute dans tous les sens, coupe dans le vide avec ses sabres et avance pour ramasser quelques têtes supplémentaires dans des tableaux variés (mais pas trop). Le principe est simple, le personnage (un garçon ou une fille) peut utiliser jusqu'à trois sabres parmi une très grande liste qu'il devra compléter, chacun ayant ses propres pouvoirs, tout en prenant soin de monter en niveau afin de pouvoir utiliser de nouvelles armes et traverser de nouvelles zones. L'univers est enchanteur, les musiques tombent sous le sens, tout est magnifié. Mais il y a un revers de médaille : on repasse trop souvent au même endroit, de nombreux tableaux sont réutilisés et les adversaires apparaissent trop souvent. Sinon c'est du tout bon, indéniablement.
UUUIIIII !!!!
VEGETOX Muramasa est à mon sens l'un des meilleurs jeux Wii. Les graphismes sont vraiment magnifiques, mais ça tout le monde le sait. Les musiques et les bruitages sont également superbes. On fait là un petit retour au beat them all 2D à l'ancienne (genre de jeux presque disparu) avec la rapidité en plus, en enchainant les coups à toute allure. On doit aussi gérer ses armes et ses objets, et même faire sa propre popote pour bien régénérer sa barre de vie. Le problème, c'est que quand vient le moment de la dégustation à l'écran, ça donne faim... Argh ! L'avantage du jeu est de proposer deux histoires en parallèle : celle du gars et de la fille, qui se croisent plusieurs fois au long de l'aventure. Voilà, la seule chose que je peux vous dire, c'est d'aller vite l'acheter, et vous aurez le luxe d'avoir une œuvre d'art a la maison ! Bon jeu à tous !
LA MAIN SUR LE KATANA...
Mérode Muramasa est un chanbara, et ça tue comme dans un bon vieux Kurosawa ! Sorti en 2009 et toujours vif comme au 1er jour, tout dans ce titre de VanillaWare est amour du travail bien fait. Véritable merveille artistique, on retrouve ce sentiment d'évoluer dans une estampe vivante à la Okami, mais cette fois à travers des décors entièrement 2D dessinés qui revisitent l’œuvre de Hokusai et ses contemporains, ainsi que la mythologie japonaise emplie des Yokai et Kami si chère à Shigeru Mizuki. Tranchant comme un katana sorti de son fourreau dans un film de Baby Cart, le gameplay de Muramasa est orgasmique dans sa manière de vous faire virevolter jusque dans les plus hautes cimes de ses tableaux de jeu, et ce tant qu'il reste quelque chose à trancher. La merveilleuse bande-son emplie de sonorités traditionnelles signée H.Sakimoto accompagne le voyage de Kisuke et Momohime, les deux personnages jouables de cet A-RPG aux airs de beat them all. Ayant chacun leur destinée propre, il sera cependant demandé de finir les deux scénarios pour compléter entièrement l'aventure. Épatant dans son gameplay et sa direction artistique signée George Kamitani, Muramasa est tel Miyamoto Musashi, immortel.
ConsolesPlus.net   1UP   Retro Kidz   Mega Force   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software