ONINAKI  
Suggestions
DISPENSABLE
Mérode Sous prétexte de vouloir jouer l'émotion, le scénario d'Oninaki nous offre la lourdeur d'un récit pathos et sclérosé par un manque de rythme affligeant et une mise en scène minimaliste. Le thème intéressant de la réincarnation et les quelques rebondissements assez bien trouvés ne parviennent jamais à nous faire oublier le sentiment prédominent du jeu : l'ennui. Côté environnements et bestiaire, Oninaki joue la carte du recyclage. A peine 15 monstres différents dans tout le jeu (hors boss) auxquels on fait changer de couleur (pour justifier leur montée de niveau) trouvent leur place dans des décors peu inspirés, dans lesquels on nous fait passer et repasser en boucle. Même l'OST n'ose vraiment se dévoiler dans Oninaki. Seuls quelques morceaux assez jolis apparaissent ça et là avant de disparaître comme ils sont venus. Seul réel point fort du jeu, la multitude de possibilités de combat liés aux alliés qu'on récupèrent et qu'on assignent à notre héros. Le switch se fait instantanément et permet d'optimiser son build en fonction des situations. Avec ses petits airs de Diablo-like, Oninaki a vraiment du punch et se laisse jouer malgré tout. Et c'est bien ça qui le sauve de la noyade !
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software