PHANTASY STAR  
Suggestions
OUI, MAIS...
Kim J'ai toujours été un très grand fan de RPG, avec une préférence pour les traditionnels au tour par tour. Je dirai même plus, quelle que soit la qualité du jeu en lui-même, j'accroche au genre au risque d'évoluer dans les pires exemples. Bien servi avec Phantasy Star, un jeu avec beaucoup de petits secrets qu'il faut découvrir soi-même, pour résumer. Côté scénario, vous incarnez Alis qui voit mourir son frère par le méchant Lassic. Au-delà de la vengeance de la jeune fille, c'est sa volonté de mettre fin à la tyrannie de l'ennemi. Ici, on peut évoluer dans les villes et villages ou sur les terres qui les séparent. Autres surfaces à découvrir : les caves regorgeant de monstres ou les royaumes et autres "Spaceport", ces derniers servant à changer de planète à l'aide d'avions sophistiqués. Tout çà est très intéressant pour ceux qui aiment le genre comme moi. Pourtant gros point noir : l'aspect visuel. Les forêts et/ou surtout les villes, bref le décor, sont un peu moches. C'est vide et surtout sans fond réellement recherché par les créateurs, ce qui peut inciter le joueur à arrêter de jouer. Phantasy Star est en plus très dur au point de ne pas pouvoir continuer sans soluce !
NON !
Wave Pour espérer franchir le cap de la première ville, il faut leveller un maximum et acheter un bon équipement (comptez 500 Mesetas). Chaque adversaire me rapporte deux Mesetas et me met une raclée un combat sur deux avec un joli game over. Autant dire que le premier contact avec Phantasy Star ne débute pas de la meilleure des façons. Personnellement, c'est au-dessus de mes forces. Certes, le jeu est assez impressionnant pour de la Master System et bourré d'excellentes idées (l'univers, la vue subjective lors des discussions avec les villageois ou dans les donjons pour renforcer l'immersion...) mais il n'est décidément pas fait pour moi. Quel est l'intérêt de s'infliger une telle torture ? L'aventure est si difficile que l'on a vite fait d'oublier les aspects positifs pour ne ressentir que de la frustration... voire de la haine. Peut-être un jour, dans une autre vie, sur PS2 qui sait ? Mais pour l'instant, très peu pour moi.
OUI !
Xhander Le premier volet de l'une des sagas iconiques des années 80 et début 90. Cet épisode est celui qui va lancer la série dans un univers mélangeant heroïc fantasy et science fiction. La Master System n'a pas eu droit à beaucoup de RPG, surtout que la plupart sont de qualité discutable. Fort heureusement, ce jeu créé par Sega est de bonne qualité, certainement le meilleur dans son genre sur cette console. Certes, aujourd'hui, il risque de rebuter bon nombre de joueurs à cause de sa grande difficulté et ses donjons labyrinthiques (sans aucun plan pour aider) en vue subjective. De plus, il n'est pas rare de devoir stopper sa progression plusieurs heures afin de Farmer niveau et argent. Malgré tout, il faut être conscient que c'est l'époque qui le voulait, à l'instar d'un Dragon Quest tout aussi rebutant pour les impatients et les allergiques à la difficulté. Pourtant, même si son scénario n'est pas très recherché, si vous parvenez à passer outre ces embûches, vous découvrirez un jeu finalement plaisant et qui pose les bases de la suite de la franchise. Phantasy Star possède des qualités qui sont des défauts aujourd'hui, mais je vous conseille de le tester et de lui laisser sa chance.
LE FF SAUCE SF
PXL On est en 1987, SquareSoft sort le premier épisode de sa série fétiche : Final Fantasy. SEGA n'est pas en reste : après le succès d'Enix avec Dragon Quest en 1986, la société au hérisson bleu passe à l'offensive sur le terrain des RPG avec un univers complètement à l'opposé de l'Heroic Fantasy. SEGA a choisi de se lancer dans la SF à la japonaise. Et pour être encore plus contraire aux canons du moment, le héros du jeu est Alys, une femme ! A l'heure où les jeux vidéo étaient destinés au sexe masculin, SEGA prend tout le monde à contre-pied. Techniquement, on est sur Master System, le jeu est bien plus beau que le premier FF et a bien plus d'ambition. On parcourt une map avec des rencontres aléatoires, puis des donjons en vue FPS, avec des animations quand on avance ou quand on tourne, c'est hyper bluffant. On va pouvoir aussi voyager sur d'autres planètes du système solaire d'Algol. Et là où SEGA fait très fort, c'est que Phantasy Star n'est que l'introduction d'une histoire qui va s'étaler sur 2000 ans avec PSII et PSIV. Attention quand même, le jeu est difficile, le levelling est long et ardu. Et les donjons sont plutôt labyrinthiques et fourbes.
OUI !
Mérode Premier volet d'une quadrilogie, Phantasy Star est un RPG de Sega sorti sur Master System, en réponse à Nintendo et Enix après le succès de Dragon Quest sorti 1 an avant sur NES. Arrivé au Japon fin 1987, le moins que l'on puisse dire est qu'il tire toute la puissance de la Sega Mark 3, puisque techniquement il est bien au dessus de n'importe quelle production NES et n'a pas à courber l'échine devant des jeux comme Dragon Quest V ou FInal Fantasy IV qui arriveront des années plus tard sur la génération d'après. Magnifique, coloré et très détaillé dans ses cartes, le jeu est bourré d'idées intéressantes, comme ses labyrinthiques donjons à explorer dans une fausse vue 3D simulant une perspective inspirée de Akalabeth: World of Doom, mais en beaucoup plus élaboré. Les cadrages sont variés, entre les plans fixes à la manière de case de BD pour les scènes clefs et les plans en pied des personnages secondaires à qui parler. Les combats en vue à la première personne fonctionnent classiquement, avec une interface rapide, claire et un bestiaire varié. Très difficile, l'aventure demandera un certain nombre d'heures de montées en niveaux (la norme de l'époque) afin d'en voir le bout.
ConsolesPlus.net   1UP   Retro Kidz   Mega Force   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software