PHANTASY STAR ONLINE  
Suggestions
OUI !
Bowser Phantasy Star Online, ma première VRAIE aventure en ligne ! N'ayant aucun PC à l'époque, je ne connaissais rien de cet univers... Une fois mon perso créé, je décide de m'entrainer avant de plonger dans le bain : direction Ragol, donc... On se retrouve, armé de son flingue à protons, dans une mignonne petite forêt, regorgeant de petits détails fort sympathiques, les oiseaux volent, les papillons tournent autour de vous... Bref, que du bonheur ! Phantasy Star Online (PSO pour les intimes) a quand même de gros points noirs ! Le jeu est TRES répétitif en solo, on tape, on tape, on tue etc. Pas très passionnant donc... Et avec ceci, un très mauvais système de lock et de caméras à vous rendre tout rouge ! Mais une fois en ligne, on oublie tous ces détails : l'esprit d'équipe est primordial et une bonne tactique est de mise ! Pour finir, si le jeu en ligne vous botte, adoptez-le, sinon, évitez-le, car il s'avère ennuyant et rébarbatif en Off-line.
PETIT NON !
Kim Un nouveau Phantasy Star sur la nouvelle console de Sega, que demande le peuple ? Le fait de retrouver sur ce support un énième volet de la série, et en 3D, m'a fait jubiler d'avance. Cependant, je n'ai joué qu'en Off-line. Certes, je n'ai pu profiter pleinement du titre, mais qu'importe : c'est la grosse déception ! La faute à un visuel vraiment laid de chez laid. Les couleurs sont mal choisies, l'accoutrement des héros comme des ennemis sont bizarroïdes, prônant un style mi-futuriste mi-new-age-inventif donnant lieu à une abondance de mauvais goût. Bref, c'est la catastrophe à tous les niveaux. Le jeu est aussi très répétitif dans son système de combat. Et dans un jeu comme celui-ci, ajouté à cela des décors des plus pauvres, on peine vraiment à évoluer avec plaisir dans ce PSO. En réalité, ce jeu n'est qu'une vitrine pour montrer l'évolution du support par rapport à la Dream Arena et montrer les joies d'internet au sein même d'un jeu vidéo : un peu maigre comme concept. En effet, ça l'est ! Reste les joies de goûter à un nouvel opus de la série, mais on gardera bien entendu en mémoire les épisodes Megadrive, n'ayant rien à voir avec ce coup d'essai qu'est ce jeu.
CHEF D'OEUVRE DU PASSE !
Mérode A l'heure du Xbox live et du PSnow, le concept d'une console où on peut se connecter à internet semble tellement évident. Et pourtant en 2000, tout ça est encore presque de la science-fiction. Mais Sega, pionnier comme souvent, débarque avec sa Dreamcast, son modem 56k et un jeu qui allait tout changer : Phantasy Star Online. Un jeu fondateur car emblématique du jeu en ligne sur console. Réinterprétation du RPG culte de la marque, PSO (de son petit nom) va reprendre les codes, le lore et les classes présentes dans les opus Master system et Megadrive pour créer un Action-RPG et une expérience qui marquera à vie beaucoup de vieux joueurs. Avec un Hub central et 4 grandes zones à explorer, certaines en extérieur et d'autres en intérieur, ses boss gigantesques, ses différents niveaux de difficulté, son système de farm, de loot et sa possibilité de jouer jusqu’à 4, ses musiques inoubliables, le jeu pose les bases d'un genre qui évoluera plus tard vers les Monster Hunter et autres God Eater que nous connaissons. La Dreamcast étant aujourd'hui une console du passé, il n'est plus possible d'y jouer en ligne sur ce support. PSO est donc un vestige et un merveilleux souvenir.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software