SAKURA TAISEN 3 - PARIS WA MOETE IRU KA  
Suggestions
OUI !
Iglou Attention, on attaque un gros morceau. Après 2 épisodes sur la Saturn, la série se déplace sur la dernière de SEGA, la Dreamcast, et souhaite dépoussiérer un peu la série. Cette fois-ci, notre Oogami se déplace dans notre belle capitale, Paris, pour former un tout nouveau groupe de défense. Car oui, il n'y a pas que le Japon qui soit en proie au mal. Comme à son habitude, il ne faut pas s'attendre à une grande histoire, mais elle s'apprécie comme une bonne série TV, et le point fort reste bien sûr les personnages féminins et leurs relations entre elles, mais aussi entre vous. Nouvelle ville = nouveau casting, tout aussi en haut en couleur que le casting des 2 premiers. La partie visual novel étant toujours aussi poussée, c'est un vrai régal que de suivre les situations. Le gros changement se situe au niveau des combats : cette fois-ci, exit l'échiquier, et bonjour à la possibilité de se déplacer librement sur le terrain, la seule limite étant la barre de déplacement qui se vide à chaque pas, et se remplissant de nouveau à chaque début de tour (un certain Valkyria Chronicles a repris ce système). Les combats s'en trouvent beaucoup mieux rythmés. Le meilleur de la saga !
MAGISTRAL !
Mérode Paris brûle-t-il ? Tout dépendra de vos capacités à déjouer les tableaux de ce 1er épisode Dreamcast de Sakura Taisen qui marque par son système, l'évolution du genre T-RPG. Fini le case par case, maintenant vous progressez en toute liberté en utilisant une barre de déplacement. Fort de ce système novateur, c'est un carton pour la Dreamcast au Japon. Si Oji Hiroi, le créateur original de la série, n'est plus aux commandes, cet épisode reste malgré tout le plus fou de la saga et un jeu mythique de la Dreamcast. Après deux épisodes dans le Japon impérial et traditionnel du début du siècle, il est temps de faire route vers LA ville fantasmée des Japonais : Paris. Et quel Paris ? Celui de la belle époque bien sûr, où les têtes couronnées du monde entier venaient voir danser la belle Cléo de Mérode et où Mucha illustrait les affiches des cabarets. Cabaret dans lequel l'aventure et la romance prennent place pour Ichiro Okami qui se retrouve à la tête d'une nouvelle équipe de filles. Équipe illuminée par la délicieuse Erica Fontaine aux airs de bonne sœur malicieuse qui danse tous les soirs le french cancan aux "Chatte noires" quand elle ne défend pas la ville lumière de l'ombre du démon.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software