SECRET OF MONKEY ISLAND
Suggestions
CULTE !
ced1220 Attention, jeu culte en vue. Dans ce premier épisode de la série des Monkey Island, vous contrôlez Guybrush Threepwood, un homme qui veut devenir pirate. Par contre, il a un gros problème : il doit être l'homme le plus malchanceux au monde ! Pour devenir pirate, il doit passer 3 épreuves. Pendant ces épreuves, il tombe amoureux de Hélaine, la gouverneure de l'île de Mêlée. Par contre, il n'est pas le seul à l'aimer. Elle se fait enlever par le pirate fantôme LeChuck, ancien pirate qui est mort sur l'île aux Singes et qui depuis ce temps, reste dans les profondeurs pour se cacher. N'écoutant que son courage, notre "merveilleux" héros s'élance vers la mystérieuse Île aux Singes. Ce jeu est tout simplement fantastique. Pour l'époque, les graphismes sont plus que corrects, les musiques sont vraiment bien et surtout, l'humour est très présent. Un petit exemple : il y a des combats dans ce jeu. Eh oui ! Par contre, ce sont des combats... d'insulte ! Forcément, c'est moins classe pour un pirate. Bien que ce jeu soit sorti sur énormément de support, préférez la version PC qui a les meilleurs musiques et les meilleurs graphismes. Culte,tout simplement. Son seul défaut : TROP COURT !
MYTHIQUE !
wizzy le Nerd Apprenti pirate, Guybrush Threepwood doit sauver la belle Elaine kidnappée par le terrible pirate fantôme LeChuck. Plus qu'un jeu, The Secret of Monkey Island est un titre légendaire qui a posé toutes les bases du genre Point'n Click. Mieux encore, en 1990, il a fait briller des yeux et redonner le sourire à des millions de gamers en proposant un univers pirate génial et vaste, du Pixel Art joli et animé comme dans un dessin animé et un humour absurde bourré de dialogues décalés et tout plein d'anachronismes partout. A l'aide de verbes ("give", "use", "push" etc.) et des objets que vous aurez trouvés sur votre chemin (corde, poudre à canon, pastilles de menthe, dégrafeuse...), il suffira de cliquer sur des éléments du décor pour voir se réaliser des actions. Petit plaisir de ne jamais pouvoir mourir (à une rare exception près), grande joie de faire des duels d'insultes pirates ou de trouver la clé de l'énigme (une dégrafeuse ?) après des heures de recherche. Bonheur et félicité d'explorer des îles en toute liberté avec cet air marin si spécial dans le nez, un mélange d'iode, de grog et de bananes. Un très grand jeu d'Aventure Pirate, que dis-je LE meilleur, l'Unique !
OUI !
Romain Même si je ne suis pas un gros joueur PC, le point'n'click est un genre que j'apprécie beaucoup sur ce support. Et Monkey Island est la série qui me l'a fait découvrir. Ce premier épisode n'est pas un grand jeu, c'est bien plus que ça, c'est un véritable chef-d'oeuvre ! L'ambiance est juste parfaite, on est vraiment plongé dans cet univers de pirates. L'histoire est intéressante, il y a de l'humour à chaque dialogue et on explore chaque recoin pour essayer de trouver des indices qui permettront de résoudre les énigmes parfois assez complexes. D'ailleurs, la durée de vie peut sembler courte mais quand on le fait pour la première fois, ça reste plutôt correcte dans la mesure où on peut rester bloquer un moment à chercher ce qu'il faut faire. Et puis même si on avance rapidement, le jeu est tellement prenant qu'on peut bien lui pardonner ce détail. Un jeu à découvrir à tout prix !
OUI !
Twinsen Threepwood Grand fan des Monkey Island 3, j'ai découvert et joué au tout premier opus bien des années après sa sortie initiale de 1990. Pourtant, face à un tel chef d’œuvre, l'ennui ne m'a pas traversé la tête une seconde ! Que dire de plus après mes compères, si ce n'est de dire à mon tour mon amour pour ce monument du jeu d'aventure ! Sublimé par un réalisation toute en couleur (encore plus belle sur ScummVM), les premières aventures de Guybrush Threepwood (dont je suis le lointain descendant) ont transcendé à la fois l'univers des Pirates et la Pop culture façon LucasArts. Bourré d'un humour tapageur, de dialogues ô combien merveilleusement écrit par le Saint trio Dave Grossmann / Tim Schaffer et Ron Gilbert, Monkey Island nous entrer dans un monde où on l'a plus du tout envie de s'extirper. Vous hurlerez en ouvrant le trésor de l'île de Melee, piafferez de rire face aux sauts en Poulet-Poulie, et vous beuglerez dans les duels d'insultes. Elaine, LeChuck, Guybrush, un trio de légende. Et n'oublions pas Stan dans son cercueil... Petit défaut : pas de musique dans la version d'origine, mais un patch les a ajoutées avec bonheur depuis. Merci Grand Père Threepwood !
OUI !
Iglou Si Maniac Mansion a été le premier à se débarrasser de l’analyseur syntaxique (les premiers jeux vidéo d'aventure étaient à base d'action à taper comme "ouvrir porte."), en mettant en place un gameplay en cliquant sur des verbes ou objet pour effectuer une action (ou même pour déplacer son personnage), donnant le terme si connu de "point'n click", Monkey Island a été celui qui peaufina le gameplay, en simplifiant et en fluidifiant encore plus la formule, qui restera celle utilisée jusqu’à la fin par la firme LucasArts. Mais Monkey Island, c'est aussi et surtout un univers, se débarrassant des conventions en vogue dictées par Sierra, pour créer cette magnifique épopée qu'est ce jeu, ridiculisant toute concurrence à cette époque. Graphiquement, le jeu est magnifique pour l'époque, le tout est magnifié par une superbe BO donnant vie à tout cet univers, mais surtout Monkey Island c'est une écriture que personne n'avait vu à cette époque : il a été un des premiers jeux vidéo à nous émouvoir aux larmes... de rire ! Du grand art ! Un jeu qui a fait date dans le jeu vidéo, tout simplement.
ConsolesPlus.net   1UP   Retro Kidz   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software