SHINING WISDOM  
Suggestions
NON !
Wave Connaissant la qualité des opus précédents, tous les espoirs étaient permis pour ce nouvel épisode qui tente de marcher sur les traces de The Legend of Zelda. Pourtant, malgré son bagage des plus respectables, Shining Wisdom se veut décevant. Non pas uniquement parce qu'il est le moins bon de la série, mais parce qu'il s'agit tout simplement d'un jeu exécrable. Tout d'abord, par ses choix artistiques, dont des modèles 3D type pâte à modeler affreux, des graphismes d'une pauvreté affligeante en comparaison des productions parues sur Super NES la même année et une bande sonore choquante tant elle agresse les sens auditifs et témoigne d'un laxisme sans précédent de la part du compositeur. Ensuite, viennent se greffer de nombreux soucis de gameplay à commencer par une ergonomie détestable suite à laquelle toucher les ennemis constitue souvent un exploit. D'ailleurs, si la plupart des boss se laminent en quelques secondes à peine, l'un d'entre eux vous écœurera tant l'affrontement est injouable. Switcher constamment entre les objets à équiper est également une véritable plaie qui devient rapidement exaspérante et je ne parle même pas des bugs d'affichage. Passez votre chemin.
C'EST UN OUI DANS LA DOULEUR !
PXL Honnêtement, c'est loin d'être le meilleur épisode de la série, et c'est aussi une difficile entrée en matière sur Saturn. Le jeu est en 2D avec des personnages digitalisés, on reconnait bien la patte de Sonic Software Planning! aka Camelot Software aujourd'hui. Par contre, les graphismes et le design général sont loin d'être inspirés. Sans parler de la maniabilité qui est absolument exécrable. Le gameplay est basé sur le fait que votre famille dispose d'une particularité spéciale : "l'accélération". Donc, pendant tout le jeu vous allez devoir appuyer sur X de façon répétée, de manière à atteindre une vitesse maxi, permettant de se déplacer plus vite, mais également de générer des pouvoirs en fonction des objets que vous trouverez dans les donjons. L'interface de choix de ces objets est très mal aisée, les allers/retours dans l'inventaire sont incessants. Malgré ses défauts, le jeu, qui dispose d'un scénario très basique, reste malgré tout attachant, ne serait-ce que par ses nombreux clins d’œil aux productions japonaises et SEGA en particulier avec la Toydona USA, le kimono de Segata Sanshiro... Ce jeu est un palliatif offrant un challenge corsé par rapport à la référence Zelda.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Game Jukebox   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software