SONIC ADVENTURE  
Suggestions
OUI !
Darkgamer Sonic Adventure marque un tournant dans la série, un tournant de 180 degrés. Le plus de cet épisode, ce sont les phases d'exploration (d'où le titre Adventure ?). Non seulement le rythme entre les niveaux n'est pas cassé, mais pendant ces phases, on est entièrement libre (enfin, pas entièrement, certains endroits sont inaccessibles sans avoir fait une action particulière) et on prend vraiment du plaisir à découvrir le monde. Le jeu défile à 300 à l'heure, les niveaux sont ultra-rapides, et on n'a vraiment pas le temps de s'ennuyer. Le gameplay est on ne peut plus simpliste, et Sonic fait ce qu'on veut quand on veut. La durée de vie n'est pas en reste. En effet, il est possible de refaire le jeu mais du point de vue d'autres persos. Ce système génial permet de mieux cerner le scénario, tout en variant les plaisirs. Et le mode chaos est assez fun, pour peu qu'on en comprenne le fonctionnement. Ce Sonic est donc tout simplement indispensable, et la magie est belle et bien présente.
OUI !
MitsuO JCT A la base, Sega devait sortir un épisode de Sonic entièrement en 3D sur la défunte Saturn, mais il n'en fut rien. Ainsi, il fallut attendre l'arrivée de la Dreamcast pour voir débarquer notre cher hérisson bleu dans un mode merveilleux, où les polygones et les rotations en tout genre se côtoient allègrement ! Sonic Adventure marque donc un tournant dans la série, puisque la mascotte de Sega se dirige désormais dans un somptueux univers en 3D et non plus en 2D. La réalisation technique est tout simplement bluffante : les décors sont magnifiques, variés et hauts en couleur ! Mais le plus impressionnant reste tout de même la vitesse d'animation tout bonnement ahurissante : les décors défilent à très grande vitesse et certains passages vous donneront des hauts de cœur, tout cela sans le moindre ralentissement. Côté jouabilité, ça tient la route puisque les commandes sont simples et instinctives. La durée de vie est honorable et les secrets nombreux... Des heures de bonheur en perspective !
OUI !
Hinako Oui, et bien sûr que oui ! C'est un jeu super qui a changé ma vie. Il m'a vraiment étonné la première fois que j'y ai joué ! Les musiques me plaisent beaucoup, ce jeu est rempli de surprises, il y a beaucoup de personnages mine de rien, par rapport au tout premier Sonic sur MD. Il y a eu d'abord Tails dans Sonic 2, puis Knuckles (Sonic 3)... pour enfin arriver à Sonic Adventure avec trois nouveaux personnages (Amy, Big et Gamma), et encore et toujours ce bon vieux Robotnik, qui ne meurt jamais (c’est quand qu’il va mourir ?) ! J’aime aussi dans ce jeu la démo du début, elle est pas mal… Je trouve ça sympa de pouvoir monter sur les voitures, dans des trains ou de se faire téléporter ! C'est tout un univers, j'espère qu'il y aura d'autres Sonic encore plus passionnants que celui là !
TROP FUN !
Kim Depuis le tout premier épisode en 1991, Sonic berce mes aventures vidéoludiques ! Quelle claque que cette version 3D pour la Dreamcast ! Comme son titre l'indique, le jeu est un mélange entre le genre plate-forme 3D et celui de l'aventure / RPG, puisque 6 personnages sont dispos pour évoluer parallèlement dans le scénario. Le principe de la série reste le même ; toutefois chacun présentant ses aptitudes, plusieurs missions et bonus (Chaos, emblèmes, accessoires ...) pourront être atteints suivant leurs parcours respectifs... Du côté technique, c'est l'apothéose : les textures 3D des stages et persos sont belles et superbement colorées (l'univers Sonic est de retour !), les musiques très nombreuses et magnifiquement composées, et la vitesse, décoiffante !! Sur ce point, Sega a dépassé les limites, Sonic Adventure est purement sensationnel (Death Egg & Ice Cap). La durée de vie tient en haleine, surtout grâce au "Emblem Result", permettant de revenir battre des records de temps et d'anneaux dans les niveaux précédents. Maître Sega voulait changer de mascotte ? Bien sûr que non, et il nous montre que la vitesse du hérisson tient toujours la route ! Un Mega-Hit Supersonic !!
OUI !
wizzy le Nerd Dans le domaine de la plate-forme, passer de la 2D à la 3D a toujours été un défi de taille, beaucoup s'y sont cassés les dents (Earthworm Jim, Gex...) et les franches réussites ont été rares (au hasard… Mario 64 !). A l'instar de Mario, Sonic la mascotte de Sega se devait de franchir le pas voire de passer la vitesse supérieure. Ce sera chose faite avec ce Sonic Adventure qui reprend en 3D tout ce qui avait fait le succès vitaminé du hérisson bleu : une rapidité démentielle combinée à un level design affolant. Passé les interludes bien agréables que sont les parties aventures, les « action stages » en mettent effectivement plein les mirettes. Lors de ma première partie, j'en avais même la bouche ouverte et les yeux qui tournaient dans tous les sens, pantois d’assister à ce grand huit permanent et vivifiant. Sonic fonce sur un mur à 90°, rebondit partout, le tout à une vitesse phénoménale dans des décors magiques. Alors oui, on pourra être un peu chafouin avec ces caméras parfois mal placées, rendant la maniabilité délicate. Oui mais voilà, avec plein de persos différents, de mini-games barjos, de stages fous et de musiques papayes, Sonic Adventure, ça secoue vraiment le cocotier !
OUI, MAIS...
Wave Il fallait frapper fort pour accompagner la sortie de la Dreamcast et, avec elle, l'entrée dans une nouvelle génération. En ce sens, la mascotte de SEGA accomplit parfaitement son objectif avec des graphismes éblouissants et un univers entièrement en 3D. Ce n'est pourtant pas ce dernier point, déjà abordé dans Sonic JAM et Sonic R, qui bouleversera réellement la série mais plutôt ses nombreuses nouveautés. Première idée absolument excellente, l'arrivée d'un scénario mêlant aventure et action qu'il est possible de jouer de six points de vues différents et, bien entendu, avec six gameplay radicalement opposés. Ajoutez à cela trois défis par personnage à réaliser dans chacun des niveaux et vous obtenez un contenu riche et une durée de vie plus qu'honorable. Bref, diversité est sans conteste le maître mot de cet épisode qui aurait été parfait si seulement quelques "détails" pour le moins gênants ne venaient lui nuire. Le plus anodin, des doublages honteux et une syntonisation labiale à la ramasse (passable, vu son âge). Le pire, une caméra abominable qui rend le jeu détestable par moment et constitue votre seul véritable motif d'échec, malheureusement récurent.
CULTE !
Manga56 Quand je parle d'un jeu rétro, j'aime me remettre dans le contexte de l'époque. Il me semble que c'était durant le mois de décembre 1997. C'était un samedi matin et je profitais de la matinée pour me reposer après une semaine de dur labeur au lycée. Là, j'allume la téloche et je tombe sur l'émission des jeux vidéo de Canal + (en clair) et je découvre les premières vidéos de Sonic Adventure... c'est une véritable révélation. Malgré la qualité de l'image absolument fadasse, la tarte est telle que je décide de mettre tous mes sous de côté, en comptant un peu sur les parents, afin d'économiser pour acheter la Dreamcast. Finalement, j'aurai Sega Rally 2 (pour jouer avec mes frangins) avant Sonic Adventure mais je rattraperai bien vite par la suite, après avoir retourné la démo dans tous les sens (le fameux Dream On 1). Sonic Adventure, malgré les bugs et les soucis de traduction, c'est juste une aventure hors du commun, avec un monde ouvert inspiré, des niveaux géniaux, des musiques réussis, une large variété de protagonistes et des situations variées. Un vrai jeu à la japonaise, à contrario du second très américanisé (merci Takashi Iizuka). Un indispensable sur Dreamcast !
OUI !
portnawak Je me souviens, à l’époque où j'étais parti dans un magasin de jeux vidéo pour acheter je ne sais plus trop quoi, je rentre dans le magasin situé vers la gare St Lazare, je déambule en regardant les divers écrans quand tout à coup, je vois une Dreamcast import (la version officielle n’étant pas encore sortie), je lève les yeux, et là je vois un Sonic de toute beauté, courant à une vitesse folle dans des décors somptueux. Le vendeur me propose de l'essayer, j’étais comme un gamin devant les cadeaux le matin du 25 décembre, manette en main je "press start button" et là je me rend compte que Sega a fait mal... Très mal, il ne faut pas oublier que "Sega, c'est plus fort que toi". Heureusement que Sonic Adventure a été dévelopé par l'équipe de la Sonic Team. Il a fallu que Sega se prenne une claque pour réagir, après une première tentative complètement foirée d'un Sonic en 3D sur Saturn (je parle de bien entendu de Sonic R, développé quant à lui par Traveller's Tales à qui on doit entre autres le très moyen Sonic 3D sur Megadrive). Si vous aimez les jeux ultra speed, vous pouvez y aller les yeux fermés.
DE LA VITESSE EN 3D
PXL On dit toujours qu'il n'y a pas mieux que les Sonic 2D, en particulier les épisodes Megadrive. Et c'est vrai que la série s'est quasiment toujours perdue dans des épisodes en 3D quelques peu bancals. Mais il ne faudrait pas trop vite enterrer la série des Sonic Adventure apparue sur Dreamcast. Cette console incarnait un vrai tournant dans les jeux en 3D. Pour ma part, la qualité des graphismes ont été ma plus grande baffe dans la gueule à l'époque. Jamais plus je n'ai ressenti une telle impression. SEGA se devait donc de sortir un Sonic à la hauteur, surtout après avoir boudé la Saturn. Sonic nous revient donc dans une 3D lissée et se voit affubler de différentes expressions, le rendant toujours plus vivant. La Sonic Team a même ajouté un quasi open world entre chaque niveau du jeu, qui permet de chercher quelques bonus cachés. Parlons des niveaux du jeu : il y a plusieurs modes de jeu suivant le personnage que l'on dirige, mais j'avoue que seuls les niveaux de Sonic sont excellents, car ils sont d'une rapidité de fou avec des loopings de malade et une vitesse tellement grisante. Le grinding et le lock rajoute à la fluidité de la jouabilité. Juste une caméra chiante.
UNE IMMENSE DECEPTION
Mérode L'attente fut longue après l'ère Megadrive pour revoir Sonic dévaler les collines et enchaîner les boucles sur une console de Sega, dans un jeu se voulant ambitieux. Je dis bien "se voulant", car si l'annonce de Sonic Adventure m'avait enchanté, la découverte pad en main fut une véritable douche froide. Si les environnements des épisodes Megadrive avaient certaines inspirations urbaines, tout ceci n'était que pure esthétique et l'univers berçait l'imaginaire. Maintenant, Sonic se veut réaliste, il parle avec un horrible accent américain à des passants qui tournent en rond, il s'intègre dans une ville cherchant le réalisme et greffée sur un monde mélangeant habitations humaines et structures de plateforme. Ajouté à ça, une maniabilité beaucoup trop sensible, une caméra capricieuse, une avalanche de side-kicks sans intérêt, et pour couronner le tout, la disparition des iconiques Boss machines de Robotnik, remplacés à la hâte par une flaque d'eau mutante ! Le décalage est total, toute la magie et l'onirisme des jeux que j'ai connus a foutu le camp. Même s'il a su créer un "Waow effect" technique à sa sortie fin 1998, Sonic amorce avec cet épisode sa lente descente aux enfers.
UNE BONNE REVOLUTION 3D
Sailor Minerva Sonic Adventure est selon-moi le meilleur jeu de la Dreamcast. Il avait marqué une révolution dans la 3D. Le scénario a une histoire intéressante, les graphismes sont très beaux. Les musiques sont de très bonne qualité et la jouabilité est très facile à prendre en main. Chaque personnage jouable dispose d'un gameplay et d'un scénario propres, et la difficulté est bien dosée, avec des boss variés comme Robotnik et Chaos, et une très bonne durée de vie. Mais ses petits défauts sont le personnage de Big qui est ennuyeux et qui ne fait que pêcher ; l'élevage des Chao qui n'est pas amusant ; pas assez de niveaux dans l'aventure d'Amy ; et quelques problèmes de bugs mineurs. Mais reste que Sonic Adventure est une grande réussite, et je prends à chaque fois un immense plaisir à y rejouer. Un jeu essentiel à tous les possesseurs de la Dreamcast.
ConsolesPlus.net   1UP   Retro Kidz   Mega Force   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software