THE LEGEND OF HEROES - TRAILS OF COLD STEEL  
Suggestions
NON !
Mérode Trails of Cold Steel cultive les clichés de la mauvaise japanime jusqu’à la moelle. A peine 1 heure de jeu et le héros tombe malgré lui le nez dans la poitrine d'une blonde à couette en mini-jupe écossaise. Elle verra rouge avant de se raviser et de finir par trouver ce dernier très gentil. Avec ses airs de fan-fiction de Xenogears ratée côté scénario, Cold Steel va également chercher chez Persona le système d'année scolaire, mais n'ayant pas le génie de ce dernier, il s'enferme dès le départ dans une routine insupportable. Il est régulier que plusieurs heures passent sans avoir autre chose à faire que suivre la vie quotidienne inintéressante de ces élèves suivant une formation en école militaire : interactions sommaires de dialogue avec l'équipe et concours de piscine en QTE remplissent les vides. Par ailleurs, les combats au tour par tour fonctionnent bien et pour l’exploration, c'est du recyclage de donjons à outrance et des zones explorables faméliques. Seules les villes sont bien travaillées. Le final sur fond de fête de l'école est le dernier clou dans le cercueil de ce premier épisode d'une série de 4 jeux. Cold Steel n'invente rien, il copie beaucoup et le fait mal.
UNE SAGA QUI DEMARRE DOUCEMENT
Adol 57 Premier opus en 3D de la saga The Legend of Heroes, cet épisode intitulé Trails of Cold Steel ne démarre pas sur des chapeaux de roues. Les clichés et le fan service sont particulièrement présents, tandis que l'histoire prendra du temps à décoller. Sans parler de ce côté académique à la Persona 5 particulièrement lourdingue, même si c'est bien pire dans ce dernier et sa linéarité assez prononcée. Néanmoins, cet épisode fait office d'introduction à une histoire qui se tiendra sur quatre jeux et se révèle être à la hauteur sur certains aspects, dont notamment le développement de ses nombreux personnages, son OST absolument fantastique et son gameplay simple et jouissif. En parlant de son système de combat, il arbore un tour par tour classique, avec un système de quartz proche de celui des matérias de Final Fantasy VII qui permet d'améliorer ses statistiques et de gagner divers skills et magies. Concernant la durée de vie, comptez une cinquantaine d'heures pour en voir le bout. Ce qui est pas mal pour un prologue. Enfin, la version PS4 permet d'accélérer la vitesse de déplacement et des combats, mais également de zapper les dialogues, en plus de proposer la totalité des DLC.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software