THE LEGEND OF ZELDA - LINK'S AWAKENING
Suggestions
UNE MAGIE INTACTE
Blondex J’attends d’un remake qu’il me fasse redécouvrir un jeu, m’apporte un nouveau point de vue, ajoute aussi çà et là de nouveaux chapitres ou défis, tout en respectant l’œuvre originale. Bref, je suis exigeant. Ce nouveau Link’s Awakening m’a pourtant surpris là où je l’attendais : en misant sur la nostalgie au point de respecter scrupuleusement l’original (et ne prendre également aucun risque sur le fond), ce jeu m’a directement touché. La réalisation (presque) sans faute est immédiatement séduisante (à part de vilains ralentissements), et la musique, superbement retravaillée, intègre avec justesse de subtiles sonorités Game Boy. Pour les nouveaux défis en revanche, je reste bien entendu sur ma faim : l’outil de création de donjons n’est qu’un petit ajout loin de ce qu’on pourrait appeler un Zelda Maker ; et il y avait largement la place pour une Master Quest, avec des donjons remaniés pour experts, voire – je m’emporte ! – l’intégration d’un remake de Zelda 1 en bonus. Le nouveau Link’s Awakening ne contient donc que Link’s Awakening (DX en particulier), ce qui est peu… et tellement, tant il conserve intactes la magie et la poésie de l’un de mes Zelda préférés.
OUI !
jumpman Voici donc mon jeu préféré sur Switch, rien que ça ! Remake de l'un des plus grands Zelda -pourtant sorti sur une simple Game Boy en 1993- cette relecture offre une aventure quasiment identique à celle d'origine, tout en profitant d'une réalisation sublime qui sied parfaitement à son univers onirique. Alors oui, c'est vrai, ce Link's Awakening version 2019 subit régulièrement des baisses de framerate lors de balades extérieures. Mais on est bien loin de la catastrophe annoncée par certains, et on finit très vite par ne plus s’en rendre compte. Bien entendu, certains peuvent froncer des sourcils devant cette réalisation "enfantine", et j'ai moi-même été très sceptique lors de sa présentation. Mais, console en main, le jeu est magnifique et son aspect nous plonge dans cette épopée hors du temps. Et puis, il faut souligner également la bande-son orchestrale qui finit de conquérir le joueur le plus dubitatif ! Bref, n'en jetez plus ; Link's Awakening sur Switch est un joyau, un doux rêve que l'on veut refaire encore et encore.
UN ZELDA CARTE POSTALE !
wizzy le Nerd Je me suis toujours senti comme un touriste en jouant aux Zelda. Car en dehors de Breath Of the Wild, je les ai tous découvert des années après, sans nostalgie, mais avec curiosité et l'envie de rattraper le temps perdu. Link's Awakening sur Switch a tout pour plaire au touriste (en bermuda) que je suis. Mignon, facile à prendre en main, pas trop dur, le jeu est plein de charmes (tout droit sortis, je n'en doute pas, de l'épisode Game Boy) et de couleurs chatoyantes. L'île de Cocolint, baignée de soleil et pleines de monstres choupis, s'explore de fond en comble avec grand plaisir. Les donjons font dans le labyrinthe et s'avèrent particulièrement réussis, et coriaces (je pense notamment à la fameuse Tour du Vautour). En revanche, les boss (tous mimis), même le tout dernier, sont particulièrement simples. Ce n'est pas un mal. L'aventure est longue et passionnante, et sa conclusion a eu de quoi faire palpiter mon petit cœur (de palmier).
OUI, MAIS...
Mérode Ce remake de Link's Awakening est un peu comme une boule à neige : c'est mignon à l’intérieur, mais c'est aussi très plastique quand on y regarde de prêt et également un peu étriqué. Si ça rappelle des souvenirs à certains, ça peut en amuser d'autres quelques instants sans pour autant les bouleverser. Hélas, je me range dans la seconde catégorie. Avec son rendu tout rond et un peu trop scintillant, le jeu paye ce choix visuel synthétique. Quelque chose dans l'esprit des élégantes séquences animées aurait été tellement plus enchanteur. Ainsi, tout le souffle épique de la série s'évapore et ce sentiment est renforcé d'autant plus par la petitesse de sa carte. Certes, c'est une revisite de l'opus Gameboy, mais décontextualisé comme il l'est par cette refonte graphique, ça a été dur de s'immerger. Ce qui m'a fait tenir malgré tout ? Une solide construction des mécaniques de donjons rarement ratés dans Zelda et qui rattrape des détails agaçants : ralentissements, messages intempestifs qui reviennent à chaque bonus et ces 2 seuls boutons assignables pour les objets alors que les 4 gâchettes font double emploi. Reste donc une expérience qui ne bouscule pas mais qui passe le temps.
ConsolesPlus.net   1UP   Puissance Pixel   Retro Kidz   Jeux Classiques
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software