BLACKSAD - UNDER THE SKIN  
Suggestions
DECUE...
Jane Doe Cette aventure de John Blacksad, détective privé au pelage noir et blanc, aurait pu constituer l’intrigue d’un 6e album des excellents Blacksad. New York, 50’s, Joe Dunn, patron d'une salle de boxe, est retrouvé pendu. Sa fille vous engage pour faire toute la lumière sur ce soi-disant suicide. Une enquête mêlée de coups bas, trahisons, pots-de-vin, dérouillées à résoudre à coups de QTE. Je n’ai que 2 mots à dire à Pendulo : quel gâchis ! UTS aurait pu être un grand jeu. Scénario bien ficelé et très bien écrit. Personnages à l’anthropomorphisme plutôt réussi, intéressants, avec de belles réparties et des voix françaises bien choisies. Belle ambiance de polar noir dans les rues fumantes de NY. Chouette musique jazzy. Beaux jeux d’ombre et de lumière. Bref, beaucoup de qualités. Seulement voilà, le jeu n’est pas fini. Il plante, bugge, se fige, saute des dialogues, sans parler des décors transparents. La jouabilité est un peu à la peine et les temps de chargement sont très longs. Dommage, car on sent qu’il y a du boulot derrière et de belles idées. Il faut donc s’armer de patience. Ça m’a surtout donné envie de me replonger dans les splendides dessins et écrits de Canales et Guarnido.
PATCH OBLIGATOIRE
Twinsen Threepwood Qu'advient-il lorsque la meilleure BD du monde rencontre le meilleur studio de jeu d'aventure du monde ? L'Apostatie videoludique ? Ou l'Apocalypse ? Passé l'annonce de cette alliance incroyable, l'inquiétude pouvait être grande tant les premières images du projet montraient un jeu à mille lieux du rendu espéré, ou des capacités habituelles du studio. Pendulos s'attaquait ici à un monstre sacré. L'erreur n'était pas permise. Puis vint la confirmation des inquiétudes, avec le lancement, erratique. Les problèmes techniques étaient trop nombreux : Blacksad avait le cœur lourd. Il aura fallu 2 ans, et bien des patchs, pour découvrir un bon jeu. Blacksad est noir, subtil, terriblement cinématographique, bourré de poésie et d'idées. Un vrai polar, au sens hitchcockien du terme. Exit les énigmes à la Runaway : place à un mix opportuniste entre les mécaniques de Telltale et de Frogware. Certes, un rendu cell shading aurait fait du bien, et la technique peine encore, parfois. Mais Blacksad est un jeu puissant, habité, foncièrement fidèle à l'univers de Guarnido et Canales, et servi par un doublage irréprochable. Un diamant brut, arrachant un "oui" de justesse, avec les griffes.
ConsolesPlus.net   1UP   Retro Kidz   Jeux Classiques   eBuyClub
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software