DISASTER REPORT 4 - SUMMER MEMORIES  
Suggestions
OBJET.VIDEO.NON.IDENTIFIE
Lulah03 Ce jeu de catastrophe naturelle en milieu urbain est lui-même un survivant. Le titre développé par Granzella Inc. (né des cendres de feue IREM) et édité par NISA, est finalement sorti en 2018 après une annulation en mars 2011 suite aux événements de Fukushima. Prévu à l'origine sur PS3, il arrive finalement sur la génération suivante et ses cicatrices se ressentent dès les 1ers instants. Résolution sous le niveau de la mer, fluidité épileptique et contrôles de bulldozer, tout y est pour attester que votre aventure ne sera pas une promenade de santé. Malgré ses défauts flagrants, je reconnais qu'il respecte l'héritage de la série (Raw Danger / SOS The Final Escape, etc.) et on s'aperçoit rapidement que la proposition des développeurs est unique en son genre. Sa disponibilité en Europe tient du miracle, tant le titre est taillé dans un tissu de japoniaiseries surprenantes. Parmi les bonnes choses à relever, on notera que les musiques sont cohérentes mais pas le mixage. J'ai également apprécié l'aspect "cosplay" et collectibles à récupérer ça et là, mais les nombreuses incohérences et la scène finale du jeu lui confère à tout jamais le titre de "Plus Grand Nanard du Jeu Vidéo".
ConsolesPlus.net   1UP   Retro Kidz   Jeux Classiques   eBuyClub
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software