FIGHTING MASTERS
Suggestions
NON !
MitsuO JCT Attention ! Fighting Masters est un jeu de baston en 2D dans le pur genre Street Fighter... Cependant, il n'est pas réellement comme les autres ! En effet, le réalisme n'est pas vraiment de la partie : à chaque coup que se prend un combattant, c'est le drame ! Ce dernier rebondit sur les murs avec une aisance peu saisissable et... les combats à deux ressemblent vite à une véritable partie de ping pong ! Catastrophique ! Mais ce n'est pas tout... En effet, les décors sont immondes, peu travaillés et les couleurs très ternes : beurk ! Et pour couronner le tout, les personnages n'ont aucun charisme. Ridicules au possible, ils se trémoussent et adoptent des postures on ne peut plus risibles... Bref, une véritable daube dans le genre, même pour l'époque, durant laquelle les vrais jeux de baston 2D ne se bousculaient pourtant pas sur Megadrive. Un jeu bien ridicule, à conseiller fortement à ceux qui aiment... rire !
BURP !
wizzy le Nerd Le terrible petit poney bipède aux cheveux orange VS. le bedonnant dieu des éléphants : c'est alléchant comme programme. Allez une autre accroche, histoire de faire baver comme des escargots les amateurs de grosses daubes : le gros rocher à tête ventrale à la mine sévère VS. la méduse bibendum au sourire de radiateur... Houlala, que ça donne envie ! Avec des décors vides, verdâtres, lunaires, inanimés, gazeux, lapidaires, ce jeu de baston est définitivement pouilleux. Basé sur LA prise de catch virevoltante à la Hulk Hogan avec des bonshommes qui rebondissent comme des balles de ping-pong (Allez, Mitsuo, à toi de servir !) dans des combats interminables, y a pas à dire, le défi est de taille pour votre santé mentale !
NON !
Twinsen Threepwood Suite à une punition du Capitaine, je me retrouve à devoir tester et écrire sur Fighting Masters, obscur jeu de baston Megadrive sorti en 1992 et signé par le tout aussi inconnu studio Treco. Au programme, un grand tournoi façon Mortal Kombat, où 12 combattants, représentant chacun leur planète, combattent pour le salut de leur peuple, face à la menace d'une Supernova imminente. De simples humains à diverses créatures humanoïdes, le joueur aura droit à toute une panoplie de bon goût comprenant bipèdes au corps d'éléphant, cheval, gargouille, gros tas de gras, dragon, homme-crabe, pharaon, monstro-plante, bimbo, héros blond : ils sont tous là. Là où le bât blesse, c'est en jouant : on se croirait revenu à l'Amstrad CPC. Le but est d'avancer comme un veau sur l'adversaire, de faire une chope puis un bon German Supplex, façon Zanglief énervé. Exit les attaques spéciales, les combos, les contres : vous avez un bouton pour sauter, un autre pour taper, point. Alors oui, on peut augmenter les dégâts en envoyant valser l’adversaire dans le décor (bien moche) ou s'envoler pour le jeter de plus haut. Mais c'est tellement limité, nul et moche, que le jeu semble tout simplement anachronique.
ConsolesPlus.net   1UP   Retro Kidz   Jeux Classiques   eBuyClub
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software