FINAL FANTASY  
Suggestions
OUI, MAIS...
Wave On ne compte plus les remakes et autres conversions tirés de la licence que l'on trouve désormais sur tous les supports possibles et imaginables. Il était logique que la portable de Sony, elle aussi, propose son Final Fantasy à l'ancienne pour le plus grand bonheur des fans. Sauf que dans le cas présent, l'ensemble laissera les possesseurs de PSP quelque peu démunis vis à vis de ceux qui auront favorisé Nintendo. Tout d'abord, l'évidence même : tandis que la GBA opte pour la compilation, il n'est ici question que du premier épisode. Episode qui, probablement pour une question de droit, se voit disponible uniquement en anglais alors qu'il avait fait l'objet d'une traduction française. Mais que les fans se rassurent, Square ne les a pas oubliés et propose une seconde lecture... en japonais ! On ne manquera pas non plus de mettre en évidence cette légère amélioration graphique sans âme qui semble issue de l'une des dernières versions de RPG Maker. Seule la bande sonore se révèle supérieure, ce qui risque malheureusement de demeurer insuffisant. En somme, un épisode dispensable à réserver uniquement aux joueur ne possédant qu'une PSP. Sinon, optez pour la PSone ou la GBA.
LE PREMIER D'UNE LONGUE SAGA
PXL Final Fantasy I, ou les prémices de la plus longue série de J-RPG existante, qui a su se renouveler à chaque épisode et donc ne pas tomber dans la banalité et la blasitude. Manque de pot pour Final Fantasy premier du nom, il sort la même année que Phantasy Star I qui lui tient la dragée haute avec un scénario maîtrisé, des voyages interstellaires et des graphismes en 3D assez monumentaux pour l'époque. Surtout que la version NES / Famicom de FF est assez imbuvable et très lente. Heureusement, des remakes sont passés par là, le meilleur étant la version PSP sans aucun doute. Menus améliorés, musiques symphoniques et graphismes léchés conservant la quintessence du design original. Final Fantasy I reste une belle aventure, et pose déjà des détails qui seront communs autres épisodes : vaisseaux volants, cristaux, magies etc. Le déroulement du scénario est suivi par l'illumination des cristaux, mais tout est un peu un meli melo sans aucune maîtrise véritable. Il n'y a pas vraiment de corrélation entre les endroits qu'on visite et les actions qu'on effectue. Mais la fin du jeu rattrape le tout avec une explication digne de Doc Emett Brown ! Un FF à découvrir pour les plus acharnés.
ConsolesPlus.net   1UP   Retro Kidz   Jeux Classiques   eBuyClub
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software