FORUM Se connecter pour vérifier ses messages privés
Bloodstained Classic - Test
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Index du Forum > Blog
Blondex
Modérateur
Messages: 9173

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MessagePosté le: Sam 31 Juil 2021 17:43 Répondre en citant



Lorsque Koji "IGA" Igarashi lança en 2015 sa campagne Kickstarter pour proposer un nouvel "igavania" à l'horizon 2017, les fans de la série Castlevania - abandonnés par Konami - attendaient de retrouver un metroidvania dans la plus pure tradition de Symphony of the Night. Le Kickstarter fut un tel succès que tous les objectifs furent dépassés. Mais IGA avait beaucoup promis, et le projet principal (Ritual of the Night) prit un certain retard, non sans susciter de fortes inquiétudes.

Un premier jeu issu de ce financement (le très bon Curse of the Moon, sorti en mai 2018) avait toutefois rassuré sur les intentions du producteur IGA : le jeu réalisé façon 8-bits NES faisait revivre l'esprit des vieux Castlevania NES, des graphismes à la musique en passant par le level design. Avec un tel respect pour les fans de Castlevania, le projet Bloodstained dans son ensemble devenait plus solide... à tel point qu'une suite à ce jeu, Curse of the Moon 2, sort début 2020, indépendamment du financement initial.

En juin 2019, Ritual of the Night sort enfin. Malgré une technique chancelante, de très nombreux bugs (notamment sur Switch), le jeu a toutefois su proposer un level design maîtrisé et un challenge intéressant, s'inscrivant pleinement dans l'héritage de Symphony of the Night.

Outre les nombreuses mises à jour techniques qui ont rendu le jeu plus stable et mieux finalisé (y compris sur Switch), le projet promettait de livrer de nombreux modes et héros supplémentaires gratuitement. Et parmi ces promesses, un mode Classic.




Bloodstained - Classic Mode, un remake de Castlevania

Proposé dans une mise à jour en janvier 2021, ce mode n'a pas trop fait parler de lui à sa livraison. Il faut dire qu'entre le niveau rétro 8-bits (accessible à partir d'une salle secrète du château) et les 2 Curse of the Moon, le positionnement de ce mode n'apparaît pas clair. Il suffit pourtant de lancer ce mode pour mesurer rapidement ce qu'il est : un remake en 2,5D du tout premier Castlevania de la NES !

Ce n'est pas la première fois que le mythique jeu de Konami a fait l'objet d'un remake : en 1993 sur Sharp X68000, puis une réédition de ce jeu (Castlevania Chronicles) sur PS1 en 2001 ; Super Castlevania IV pourrait même être considéré comme un remake.

Seulement, même si l'âme de la série de Konami imprègne le projet Bloodstained, Bloodstained ne peut pas être Castlevania ; ce Classic Mode doit donc être considéré comme un hommage - les détracteurs pouvant également parler de plagiat, et pour être honnête, Konami pourrait se sentir concerné si la série Castlevania présentait une quelconque importance pour cette société.
IGA, producteur de la série dans les années 2000, se réapproprie ainsi le premier Castlevania à sa façon, avec ce mode Classique qui sera sobrement intitulé Bloodstained.

Mais ce n'est pas non plus la première fois qu'IGA avait proposé un remake de Castlevania : il y eut The Adventure Rebirth sur Wii, et The Dracula X Chronicles sur PSP, un remake en 2,5D de Rondo of Blood, le premier Castlevania auquel il a collaboré. Ce mode Classic fait donc sens à plus d'un titre, en proposant aux fans de Castlevania ce qu'aurait pu donner un remake 2,5D du premier volet !


Oui, là c'est vraiment Castlevania !


Un remake au rabais ?

Comme dans Ritual of the Night, l'héroïne du jeu est donc Miriam. Ce mode Classic est en effet une relecture, puisque vous devrez affronter Gebel, le même antagoniste, prenant le rôle de Dracula. Dans le jeu principal, Miriam pouvait manier différentes armes, mais fidélité à Castlevania oblige, elle sera ici équipée d'un fouet - comme dans Curse of the Moon - ainsi que d'armes secondaires aux fonctions toutes identiques au Castlevania original (dague, eau bénite, boomerang, hache, horloge)

Pour être honnête, avant de me lancer dans la partie, je m'attendais à me retrouver devant un petit mode bonus, ne proposant qu'un niveau avant d'être bouclé. C'est d'ailleurs ce que proposent le petit niveau rétro 8-bits ainsi que le tout petit niveau crossover Kingdom - Two Crowns. Bref, personne n'aurait crié au scandale si le mode Classique était bouclé en 5 à 10 minutes.

Sauf que le mode en question est bien un jeu dans le jeu, comportant 6 niveaux comme dans le Castlevania original. Et il vous faudra au moins une bonne heure pour en venir à bout. Si vous venez en effet dans Bloodstained Classic en touriste, vous risquez de vous sentir quelque peu agressé : fidèle dans son hommage, ce jeu rappelle ce qu'est un classicvania pur jus. Les ennemis sont nombreux, les pièges mortels, les boss redoutables... Bref, les erreurs sont vite sanctionnées, et chaque mort vous ramène au précédent checkpoint, parfois assez loin en arrière.
Il n'y a donc pas de honte à démarrer avec la difficulté Facile, qui vous rend plus résistant et ne vous fait pas reculer à chaque coup reçu. La difficulté Normal correspond donc à la difficulté habituelle de la série Castlevania... c'est à dire élevée ; et je ne parle même pas de la difficulté maximale !

Du défi, vous en aurez. Surtout si vous ne connaissez pas le premier Castlevania. Par contre, si comme moi, vous maîtrisez ce jeu comme votre poche, Bloodstained Classic ne vous surprendra pas beaucoup. Certaines structures de niveaux sont identiques au jeu NES, et même le placement de certains ennemis.


La progression est grandement calquée sur Castlevania 1, au point même où certains passages sont quasi-identiques

Concernant les boss, là aussi l'équipe de développement s'est calquée autant que possible sur son modèle pour proposer des combats similaires. Hormis les deuxième et troisième boss assez différents, les 4 autres rappellent leurs originaux : Gremory notamment, déjà employée comme boss dans Curse of the Moon et Ritual of the Night, remplacent ainsi la très redoutée faucheuse, avec un pattern qui lui est même quasi identique. Quant au dernier boss Gebel, ses techniques sont directement empruntées à Dracula.

Des portions ont toutefois été ajoutées pour ajouter du challenge, rendant du même coup le jeu plus long. Cela concerne surtout des séquences de progression verticale, cette fois plutôt empruntées à Dracula's Curse. Ces séquences de jeu sont les plus difficiles, d'autant qu'à la différence de Castlevania III, certains ennemis continueront à vous suivre si vous ne les éliminez pas rapidement. Je pense notamment à ces espèces de guêpes très horripilantes, qui remplacent les non moins horripilants corbeaux !


Même en Facile, les choses se compliquent sérieusement avec le niveau de la Tour de l'horloge

La réalisation réutilisant forcément les éléments issus de Ritual of the Night, m'a paru un peu sombre, mais plus gênant, certaines phases de plateformes ou certains pièges n'apparaissent pas toujours clairement. Parfois, le problème vient du décor : on croit pouvoir sauter sur une plateforme alors qu'il n'en s'agit pas d'une. Plus souvent, parce que le piège n'est pas si visible : le sol s'effondre sans crier gare, vous entraînant généralement dans une chute mortelle.
Et puis, parfois, on meurt aussi sans comprendre pourquoi : il y a encore quelques bugs qui trainent - en tout cas sur la version Switch - et à au moins un endroit dans le Stage 3, une chute inexplicable. Quand on est averti, on évite d'y retomber. Quelques légers freezes aussi - toujours sur Switch - mais rien de très gênant au bout du compte : la plupart de mes morts dans ce jeu résulte tout de même de la seule difficulté de certains passages.

Quant au gameplay, forcément assez rigide, il l'est toutefois moins que dans le tout premier Castlevania : Miriam peut effectuer une esquive arrière - attention à ne pas trop reculer - ainsi qu'un salto arrière emprunté à Richter Belmont de Rondo of Blood. Le saut peut également être ajusté. En revanche, les coups de fouet ne sont qu'horizontaux. Pas de powerups du fouet également, et pas de double pour les armes.
Mais si vous êtes un puriste et souhaitez retrouver le gameplay d'antan, un certain "code" à l'écran-titre vous fera basculer dans le mode 1986 !

La musique a quant à elle été composée spécifiquement pour ce mode Bonus. Les thèmes aux sonorités "8-bits mais pas trop" lui sont exclusifs, et la musique du premier stage rappelle très fortement le mythique thème Vampire Killer dans son tempo et son style. On en est donc en terrain connu, mais le travail est tout de même suffisamment soigné pour être souligné ; encore une fois, on se situe bien dans l'hommage, jusque dans l'OST... et jusque dans la fin, très inspirée de celle de Super Castlevania IV, et agrémentée de très jolies illustrations.


Verdict

Si vous avez terminé de (plus ou moins) longue date Bloodstained - Ritual of the Night et que vous n'avez pas suivi les mises à jour qui y ont depuis été effectuées, peut-être que vous n'avez pas prêté attention à l'arrivée de ce mode Classic, et ce serait tout de même dommage de passer à côté. Un développeur moins scrupuleux aurait parfaitement pu proposer (même à petit prix) ce bonus en DLC ou en stand alone, et cela n'aurait pas été totalement scandaleux non plus, mais ce mode Classic - il est vrai promis par la campagne de financement - a bien été proposé gratuitement.
Quant à ceux qui seraient intéressés par Ritual of the Night, ils sauront que ce mode est bien présent !

Pour autant, étant un hommage au premier Castlevania, Bloodstained Classic n'a pas non plus l'audace des Curse of the Moon, proposant tous deux des défis bien plus nombreux, justifiant aussi d'être des jeux à part et méritant d'être découverts (et achetés). On ne demandait toutefois pas tant de ce mode bonus, qui remplit très bien sa mission. La promesse de campagne a été tenue ; voilà une phase qu'on ne lit pas si souvent !

Pour compléter ce test :
- Les avis sur la série Bloodstained
- le dossier sur la série Castlevania, qui parle aussi de Bloodstained.

Twinsen Threepwood
Messages: 8922

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MessagePosté le: Sam 31 Juil 2021 19:42 Répondre en citant

Merci pour ce test hyper intéressant ! C'est assez fascinant à lire : une reprise du 1er Castelevania, des modes 8-bits cachés, le travail soigné sur le level design...On sent l'héritage et le savoir-faire des maîtres d'œuvres de la saga, et en même une énorme envie de remercier les gros fans de la première heure.
La lecture est d'autant plus agréable que par le fait que Blondex est un vrai expert de la saga, il nous file vraiment de bonnes clés de compréhension.

Ca me donne envie de me remettre aux épisodes NES. Merci Blondex ! Très bel article, bravo !
Blondex
Modérateur
Messages: 9173

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MessagePosté le: Sam 31 Juil 2021 21:29 Répondre en citant

Merci pour ton retour !

Oui, je t'invite à te mesurer de nouveau aux Castlevania NES, et pourquoi pas te lancer dans une série de plusieurs jeux, et même, découvrir aussi les Bloodstained. C'est une "nouvelle" série créée spécifiquement pour répondre aux attentes des fans de la série, l'esprit y est en tout cas.
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Index du Forum > Blog
 
 
ConsolesPlus.net   1UP   Retro Kidz   Jeux Classiques   eBuyClub
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software